E.PIOLLE ACHÈVE L’ANNÉE EN ÉTAT de FAIBLESSE

Devant tous les "ateliers" pour l'élaboration du programme de la liste "Grenoble en communs" Eric Piolle est arrivé en lançant : "d'accord ou pas avec vous, vos propositions seront retenues..."

UNE AGENCE DE COM' A RÉDIGÉ LE PROGRAMME de PIOLLE

Comme son programme est élaboré par une agence de com' et déjà rédigé, les maigres participants sincères qui se sont retrouvés embrigadés dans l'opération sont très déçus après coup.

ILS NE RETROUVENT PAS LEURS IDÉES

Ils posent des questions quand ils voient les morceaux de programme révélés et n'y retrouvent pas leurs petits. Eric Piolle répond que leurs propositions ont été rédigée autrement, mais s'ils lisent bien ils peuvent les retrouver ! Sa légèreté le perdra.

EN 2014 LA CAMPAGNE "COMME UNE SÉRIE TÉLÉ"

Evidemment personne n'est trompé par ce galimatias du faux. Et les déceptions de plus en plus nombreuses. Eric Piolle ne parvient pas à renouveler l'opération de la campagne de 2014 qui avait été conçue "comme une série télé" avait révélé Erwan Lecoeur son auteur qui fut ensuite nommé directeur de la com' de la ville avant de partir au moment ou la Chambre Régionale des Comptes a relevé son salaire hors normes.

LA DÉSERTION DES GRENOBLOIS L’INQUIÈTE

Les gogos sont échaudés. De plus la désertion des grenoblois en sa faveur l'inquiète de plus en plus aussi. Le bide de l'appel aux grenoblois pour faire son affiche de campagne, le bide de l'inauguration du siège. Le bide des manifestants contre Carignon : 30 personnes malgré l'appel commun de l'ultra gauche de Villeneuve et de la liste Piolle. Les bides de ses propositions.

GRATUITÉ DES TRANSPORTS : LA PROMESSE DE TROP

La promesse de gratuité des transports en communs a probablement été la goutte d'eau de trop qui lui a fait perdre toute crédibilité. Le Maire qui n'a pas été capable de tenir son engagement de gratuité aux 18/25 ans tiendrait celle de l'élargir à des populations entières ? Personne n'y a cru.

LA POLITIQUE DU LOGEMENT : LA BOUILLIE DE CHATS

Et quand il envoie au feu Pierre-André Juven et Anne-Sophie Olmos, la co-présidente qui verrouille la majorité pour parler logement, on retrouve la bouillie pour chats habituelle. L'encadrement des loyers promis en 2014 est à nouveau promis. Il n'est tenu aucun compte de l'appauvrissement de la classe moyenne par la chute de la valeur des biens.

LA PLUS DENSE DE FRANCE

Ni des résultats catastrophiques de la bétonisation intensive de la ville centre devenue la plus dense de France hors Région Parisienne et Lyon. Terrible

LES PROPOSITIONS RENCONTRENT L'INDIFFÉRENCE

Mais surtout ses propositions suscitent une large indifférence. Aucune réaction de personne. On n'y croit plus. Cumulée à l'accueil glacial -quand ce n'est pas hostile- qu'il reçoit partout des Grenoblois excédés de ne pas l'avoir vu pendant 6 ans, ça fait beaucoup pour Sa Suffisance.

UN BIDE AVEC LES COMMERCANTS

Ainsi l'initiative étonnante de Me Mohamed Djerbi, Président de la Licra, de tenter de réunir des commerçants autour d'Eric Piolle a été un autre bide complet : 6 commerçants étaient présents au Bistrot d'Emile vendredi 20 décembre à 14 h30.

LES RÉUNIR AU MOMENT OU ILS PEUVENT ENFIN TRAVAILLER

La plupart de ceux qui ont reçu l'invitation ont été outrés : ignorés, méprisés pendant 6 ans, voilà qu'ils sont recherchés à 2 mois des élections. Invités dans la semaine qui précède Noël, un après midi ou ils travaillent, alors qu'ils cherchent à rattraper le chiffre d'affaires perdu. Est-ce de l'ignorance crasse de la réalité de la vie ? De l'arrogance car une réunion avec Lui vaudrait la peine de continuer à s'enfoncer ? Ou les deux.

LES 6 PARTICIPANTS PAS CONVAINCUS

En tout cas, même parmi les 6 présents, on n'a pas été convaincu par le délire du Grand Timonier qui continue d'ignorer leurs problèmes. Ou qu'on se tourne la campagne Piolle s'oriente vers un vaste aquaplaning qui devrait se terminer dans un arbre.

LA PERSPECTIVE de la DÉFAITE TEND LES NÉGOCIATIONS

La constitution de la liste elle-même tourne au casse tête. En empilant des coquilles vides appelant à voter pour Lui, Eric Piolle n'avait pas intégré qu'il faudrait donner à chacun une ou deux places ! La perspective de la défaite rend encore plus difficile de caser tout le monde. Après la 9 ème place les risques sont gros.

"DES MÉTHODES DOUTEUSES DE SÉLECTION"

Ainsi La France Insoumise par la voix de Alan Confesson et de Laura Pfister avaient lancé fièrement dans le DL que "La France Insoumise sera une des composantes majeures de la majorité". Patatrac.

Dans le "Dauphiné" (21/12/19) Eve Moulinier révèle que ça tangue chez les insoumis réduits à 8 places contre 11 sortants. "Cela peut faire des déçus. Et apparemment, il y en a déjà (... ) Un courrier d’une actuelle élue et candidate à la réélection a été adressé aux instances nationales de LFI et dénonce « des méthodes douteuses de sélection »"

AUCUN RENOUVELLEMENT DES ÉLUS

Et Eve Moulinier de révéler aussi les noms sélectionnés qui vont faire plus que tousser les grenoblois : Elisa Martin, Salima Djidel, Emmanuel Carroz, Sadok Bouzaiene, Antoine Back en sus d'Alan Confesson, le révolutionnaire qui a peur du peuple et qui s'est auto-désigné.

UN BOULET POUR LA CAMPAGNE

Ainsi pratiquement aucun renouvellement et des élus sortants dont l'échec et si patent ou si marqués idéologiquement constituent un boulet pour la campagne de Piolle.

LA HAINE SE DÉCHAÎNE COMME SI TOUT ÉTAIT PERDU

D'ailleurs le déchaînement de haine lancé contre Alain Carignon témoigne de cette affolement. Les Claude Coutaz, Fabien Malbet, Gérard Macret... ne se retiennent plus comme si tout était perdu. Raymond Avrillier et la famille Comparat (Vincent, Laurence, Maryvonne Boileau) réfugiés sur leur site des Verts/Ades publient à répétition de faux tableaux et se font plaisir entre eux.

LE DIRECT D'A.CARIGNON AU CONSEIL A TUÉ LES FAKE

Sauf qu'on voit Alain Carignon dire devant le Conseil Municipal , publiquement, sans être jamais démenti, que les taux communaux des impôts à Grenoble n'ont pas varié pendant les 12 ans de son mandat, que tout le stock de dette renouvelé date de 1999 au plus tôt, que Grenoble est devenue première pour l'impôt en 2009, 13 ans après son départ et première pour l'endettement en 2019, 24 ans après son départ. Ça fait très mal. On imagine la douleur.

LE CLAN AVRILLIER LE DOS AU MUR

Le clan Avrillier, le dos au mur, ne peut pas démentir ces faits. Il ne risque pas de publier les tableaux des taux communaux d'impôts depuis 1983, le tableau des dépenses de fonctionnement depuis 1983, le tableau des emprunts depuis 1983... Pour eux la messe est dite. L'irruption de la vérité en plein conseil municipal a produit des effets multiples qui se développent encore de cercles en cercles . En face ils patinent à ressasser sans comprendre que les grenoblois sont entrés dans le débat et jugent par eux-mêmes.

LEUR DIABOLISATION DE CARIGNON SE RETOURNE CONTRE EUX

Au fond leur diabolisation de Carignon se retourne contre eux. Ils ont poussé trop loin leur système de disqualification de l'adversaire.Le bomerang revient très fort. On voit mal les cartouches qu'Eric Piolle pourrait encore tirer.

LE CALENDRIER JUDICIAIRE DEVRAIT SE RETOURNER CONTRE LUI

D'autant que le calendrier judiciaire qu'il a visiblement freiné au maximum par les liens connus entre le clan et une partie de la magistrature devrait lui aussi se retourner contre lui en début d'année.

UNE "MAJORITÉ" MUNICIPALE ACHEVÉE ÉLECTORALEMENT

La sortie contre Alain Carignon devrait devenir un très lourd handicap supplémentaire. La bombe d'une information judiciaire sur les faits présumés dont la gravité est établie va achever électoralement et moralement une majorité municipale au bout du rouleau.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *