PANIQUE A BORD : LA GAUCHE et LES VERTS EXPLOSENT EN VOL

La France Insoumise pourrait-­elle partir sans Piolle en 2020 ? La question se pose,car en coulisses, certains militants le souhaitent, l’envi­sagent… Et ce n’est pas sans créer des tensions, voire des frictions” écrit Eve Moulinier dans le “Dauphiné” ( 12/12/18)

LE CORSET IMPOSE PAR E.PIOLLE FAIT ÉCLATER LA MAJORITÉ

Il était difficile de demeurer silencieux plus longtemps devant les divisions internes de la municipalité. Le corset de fer imposé aux élus par Eric Piolle a fait exploser ce qui reste de la majorité. Par exemple il est interdit aux élus d’échanger avec un journaliste sans avoir appris ce qu’il doit dire d’Enzo Lesourt le “Conseiller spécial d’Eric Piolle.

H.SABRI (Verts/Ades) N’EN SERA PAS SI E.MARTIN (FI) EN EST

Certains  ont choisi de sauver l’honneur en quittant le bateau des promesses trahies tels Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot... . La plupart se font porter absents et ont déserté l’espace public. D’autres, tels Hakim Sabri Adjoint (Verts/Ades) aux finances se répandent dans la ville en expliquant que si Eric Piolle repart avec Elisa Martin il n’en sera pas. Bonjour l’ambiance.

SA TRAHISON DE JL MÉLENCHON PÉSE LOURD

«Sans nous, Piolle n’aurait jamais été élu » rappellent les militants de la France Insoumise. Ils n’ont pas digéré la casse du service public, les attaques contre les bibliothèques, puis la trahison de Jean-Luc Mélenchon qui avait été aux avant-postes pour soutenir la liste.

Aux Présidentielles ,saisi de vertige, Eric Piolle a demandé son retrait, soutenu tous les candidats potentiels avant de se rallier à lui. Aux législatives il a présenté des candidats contre les siens et mordu la poussière.

SI PIOLLE NE SOUTIENT PAS FI AUX EUROPÉENNES…

Manuel Bompard directeur national des campagnes de la France Insoumise menace directement Eric Piolle :  « Rien n’est tranché. Mais il est clair que si Piolle s’en­gage à soutenir la liste FI aux européennes, on fera liste commune aux munici­pales en 2020…» (DL du 12/12/18) Localement Alain Dontaine un responsable de la FI qui avait envisagé dans un mail que Eric se soit foutu de ma gueule...” n’est pas particulièrement bienveillant. On le comprend

O.Piolle ( surveillé par R.Avrillier au dessus)serait abandonné par Elisa Martin ( poing levé) et les Insoumis las de ses foucades et trahisons. Ce méli-mélo écoeure les grenoblois


O.NOBLECOURT (PS REPENTI) POIGNARDE E.CHALAS (LREM)

L’étau se resserre autour du Grand Timonier dont les foucades répétées ont mis le feu au poudre. Dans l’affolement il se tourne vers des rescapés des municipalités Destot. Ainsi Olivier Noblecourt (PS repenti) pourtant nommé Délégué Interministériel par le gouvernement  à la lutte contre la pauvreté -ce qui a  fait un pauvre de moins- manoeuvre pour constituer une liste avec Piolle … contre Emilie Chalas (LREM) déjà passée par pertes et profits par tout ce beau monde

O.FAURE NE VEUT PAS QUE LE PS SE COMPTE à GRENOBLE

Appuyé par le clan des “Hamonistes” soit Amandine Germain et Hélène Vincent. Olivier Faure le transparent secrétaire national du PS maintenu serait favorable à cette hypothèse car il n’a pas du tout envie de se compter à Grenoble !

E.PIOLLE VEUT ADDITIONNER LES ARCHAÏSMES

Les tenants de la “politique autrement”, tout beau tout nouveau termineraient avec une alliance avec le PS maintenu pour une coalition des gauches à l’ancienne, comme si une addition d’archaïsmes faisait une force. IL est loin le temps ou Eric Piolle accusait le PS d’être “un syndicat d’élus”.

O.NOBLECOURT COMBAT LA CANDIDATE de MACRON

 Mais le plus drôle en Macronie est de voir un membre de la Nomenklatura -Olivier Noblecourt- jouer ouvertement contre son camp. En tout cas cette alliance sonnerait le glas de la présence de la France Insoumise et acterait la rupture avec Mélenchon.

 

Piolle veut faire une liste avec ” le syndicat d’élus” …

MJ SALAT (PS maintenu) ABANDONNÉE PAR J.SAFAR (PS repenti)

De son côté Marie-José Salat (PS maintenu) Vice Présidente de la Métro dans la majorité Piolle est toujours candidate à conduire la liste PS mais se rallierait à l’alliance. Pourvu qu’on ait les postes. Sans Jérôme Safar qui rejoint le binôme Chamussy-Gemmani (!). De ce côté-ci on pense qu’en empilant des faiblesses ont fait une force. Comme si la physique était réinventée et le vide un point d’appui.

LES COMBINAISONS VONT ÊTRE BALAYÉES

Toutes ces impuissances cumulées et ces incohérences graves démontrent la panique à bord. C’est le sauve qui peut généralisé. Grenoble et les grenoblois sont oubliés, bafoués, méprisés dans ces combinaisons de seconde zone. Logiquement elles devraient être balayées par le grand vent du dégagisme.

LE COLLECTIF de la SOCIÉTÉ CIVILE TRACE SA ROUTE

Le collectif de la société civile avec les citoyens a vu juste en traçant sa route en dehors de toute cette politicaillerie d’un autre temps. En privilégiant la base, le projet décapant, en créant les échanges directs il est en train de faire le trou : les grenoblois aspirent profondément à un nouveau départ de leur ville vers le haut.

L. FERRY : UNE VISION DE L’AVENIR DÉPASSE les FRONTIÈRES LOCALES

La prise de position d’un Luc Ferry démontre que le message  porté par le collectif avec Alain Carignon, qui cumule l’expérience et une vision de l’avenir, dépasse les frontières locales et soulève un enthousiasme contagieux.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *