LES “GRENOPOLITAINS” CONDUITS PAR UNE FAUSSAIRE

Eric Piolle avait désigné Anne-Sophie Olmos une conseillère municipale de sa majorité Verts/PG pour conduire l'opération des "Grenopolitains". Il s'agissait au départ de réitérer la fiction des faux "citoyens" censés surgir de nulle part, se réveillant tout à coup à la veille de l'échéance municipale pour s'associer à sa liste.

LES GRENOPOLITAINS SE SABORDENT

La révélation par "Grenoble, le Changement" de cette énième grossière manoeuvre y a mis fin récemment. Après 3 apéritifs-débat dans 3 communes qui n'ont réuni personne, ils viennent de se saborder en donnant rendez-vous aux futurs élus en mars 2020.

A-S OLMOS RESPONSABLE DES MARCHÉS PUBLICS TRUQUÉS

Mais l'hypocrisie est encore plus éclatante et démontre le cynisme d'Eric Piolle parce qu'Anne-Sophie Olmos n'est pas seulement la co-présidente du groupe majoritaire aux côtés de cet autre exemple d'ouverture qu'est Antoine Back(!), elle est aussi conseillère municipale déléguée au "contrôle de gestion et marchés publics”.

MARCHÉS SANS APPELS D'OFFRES, FAUX EN ÉCRITURE PUBLIQUE

Le jugement de la Chambre des Comptes pointe les marchés sans appels d'offres accordés aux amis, le faux en écriture publique pour camoufler des marchés illégaux, la décision de passer outre l'avis négatif du service des marchés pour en accorder à l'association "Fusée" qui avait collé ses affiches, l'acquisition illégale du siège d'une banque !

A-S OLMOS COMPLICE OU INCOMPÉTENTE ?

Anne-Sophie Olmos a donc été le bras armé de Piolle pour ces opérations ou bien les a ignorées : ou elle est complice ou incompétente ce qui est tout aussi grave. Mais dans ce second cas elle aurait du démissionner immédiatement de sa fonction à la lecture du jugement de la Chambre dénonçant ces faits. Ne l'ayant pas fait, la première hypothèse est avérée.

ELLE A JOUÉ LA COMÉDIE des "CITOYENS"

Au contraire elle a joué la comédie des "citoyens" en toute fausseté, aggravant son dossier. Avec un petit groupe dont nous avons publié les noms (1) qui a tenté avec elle de tromper les grenoblois. Ce n'est pas parce qu'ils ont du y renoncer qu'ils ne sont pas aussi coupables qu'Anne-Sophie Olomos. Toutes les tentatives Piollesques explosent en vol.

(1)

LA LISTE des MEMBRES de la TENTATIVE D’ESCROQUERIE POLITIQUE EN BANDE ORGANISÉE

Anne-Sophie Olmos (Grenoble), élue grenobloise co-animatrice

Florent Cholat (Champagnier), géographe co-animateur

Pascal Charriau, chef d’entreprise engagé pour la transition énergétique

Laura Pfister, syndicaliste étudiante

Jean-Noël Causse (Herbeys), doyen du conseil métropolitain militant de l’hospitalité

Chloé Pantel, militante Génération.s

Edouard Schoene (Fontaine), militant de la solidarité pour le peuple kurde

Anasse Bouallali (Echirolles), élu échirollois militant FI

Ludovic Didier Laurent, élu au Fontanil Groupe socialiste

Caroline Schlenker (Seysinnet-Pariset), militante associative membre du C2D

Marien Fressinaud, militant du logiciel libre

Aguibou Diallo (Herbeys), demandeur d’asile guinéen étudiant en licence de droit

Hugo Prévost, syndicaliste étudiant

Sylvette Rochas (Echirolles), élue échirolloise militante PCF

Karin Bush (Sarcenas), militante pour la biodiversité membre de la LPO et Gentiana

Doussou Keita, réfugiée de Guinée Conakry militante du droit des femmes

Thomas Kuntz (Eybens), lycéen, militant climatique, membre de Youth for Climate

Claire Fallet, militante du Parti de Gauche

Francis Silvente, militant pour le droit au logement et à l’hebergement

Claudine Kahane, universitaire, syndicaliste

Sébastien Rogez, militant pour l’accessibilité dans toute la métropole

Benjamin Trocmé, élu départemental militant EELV

François Lalande, ancien directeur de cabinet d’Hubert Dubedout

Eveline Banguid, médecin en santé publique

Gilles Moreau, startuper engagé pour la transition énergétique

Yoann Aubry, militant FI, entrepreneur-salarié en CAE

Pierre BEJJAJI, élu métropolitain (Eybens)

Guillaume Allègre, militant EELV

Antoine Flechet, Grenoblois

Vincent Faure, Seyssinettois