MASQUES : LA BÉRÉZINA D’E.PIOLLE

Ce lundi 4 mai la distribution de masques grand public pour toute la population a démarré à.... St Martin d'Hères. Ils ont été répartis dans les écoles de la ville et la distribution est étalée sur plusieurs jours afin d'éviter les concentrations. David Queiros, le Maire (PCF) de la ville n'est visiblement pas candidat à l'élection présidentielle pour l'instant. Il s'occupe donc de ses administrés.

E.PIOLLE : "HORS de QUESTION DE FOURNIR des MASQUES"

Erci Piolle, Lui, avait répondu à Alain Carignon le 9 avril : ”il est hors de question de fournir des masques à la population”. Il restait encore indifférent au vibrant appel de médecins grenoblois en faveur des masques.

Puis il craquait à l’ouverture du Conseil Municipal du 20 avril en ajoutant à la dernière minute qu’il accepterait de distribuer les masques de la Région.

Puis sans jamais l’avoir évoqué au Conseil Municipal, deux jours après, le 22 avril il annonçait offrir 175 000 masques pour les Grenoblois. 

LE RÉSEAU DE L’ACCIDENT NUCLÉAIRE POUR LES MASQUES…

Surprise car à l’opposé de sa position initiale. “Quand seront-ils disponibles ? Comment seront-ils distribués ? personne n’en sait rien ” relève Place Gre’Net précisant que le Grand Timonier aurait envisagé d’utiliser “le réseau de distribution des pastilles d’iode prévu en cas d’accident nucléaire(!).

Une véritable Bérézina pour le Grand Timonier totalement incohérent et hors sol.

O.VÉRAN : "L'USAGE DES MASQUES N'EST PAS RECOMMANDÉ..."

Il ressemble à Olivier Véran (PS repenti) qui affirmait le 6 mars « J'insiste : l'usage des masques en population générale n'est pas recommandé et n'est pas utile » et qui dans son interview au "Parisien" ce dimanche a utilisé la formule assassine "J'ai entendu parler de mensonge d'Etat".

On comprend pourquoi Eric Piolle a estimé dans "Les Quatre Vérités" (France 2) qu'Olivier Véran est un excellent Ministre de la Santé. Leur "gestion" des masques les rapproche.

E.PIOLLE REFUSE AUSSI LES DRIVE-TESTS

Les Grenoblois savent qu'ils peuvent trouver des masques chez "Carrefour" et quelques autres distributeurs, mais ne savent toujours pas quand le phare de l'occident si en avance sur son temps leur en fournira. Quand ils seront morts ?

Il en est de même pour les drive-tests. Pour les effectuer les Grenoblois doivent aller à St Ismier, à Echirolles, à St Marcellin, Voiron ou Vizille. Ils ne peuvent pas à Grenoble.

Alain Carignon suggère avec insistance depuis plusieurs semaines d'organiser un ou des drive-tests voitures-vélos à Grenoble. A cette heure Eric Piolle n'a toujours pas levé le petit doigt.

IL A CHOISI LE SERVICE MINIMUM

Visiblement conforté par le premier tour des élections municipales, Eric Piolle a choisi le service minimum des grenoblois. Pourquoi s'en faire en effet puisque même en constatant ses manques évidents ils votent pour lui.

IL SE SENT APPELÉ à LA CANDIDATURE PRÉSIDENTIELLE...

Il peut donc se consacrer pleinement à son lancement présidentiel. Car il n'est évidemment question que de cela dans ses interventions médiatiques. Même s'il ne répond plus directement aux journalistes de télévision ce qu'il a répondu à François Carrel ("Libération") en s'auto-désignant candidat : “le rôle de leadership, je l’assume”, il laisse bien comprendre qu'il se sent appelé à incarner "l'arc humaniste" (!) .

... POUR REMPLACER MÉLENCHON et JADOT

A remplacer Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot qu'il juge ringards et dépassés. Il ne passe plus les portes et plus personne ne peut rien lui murmurer à l'oreille.

IL NE RESSENT D'EMPATHIE QUE POUR SES DOGMES ....

Jamais la dichotomie entre ce qu'un homme public voudrait incarner et ce qu'il est n'a été aussi flagrante. La seule réserve d'empathie dont Eric Piolle dispose concerne ses concepts, ses dogmes et ses certitudes.

... PAS POUR LES HOMMES VICTIMES de SA POLITIQUE

Ceux-ci s'abattent implacablement sur les hommes, peut les écraser humainement, financièrement, perturber gravement leur quotidien sans qu'il n'en ressente aucune émotion et ne manifeste la moindre compassion.

PAS DE FORT RESSENTIMENT AU PREMIER TOUR

Il est vrai que les milliers de grenoblois qui ont été les victimes de sa politique, depuis les commerçants jusqu'aux quartiers défavorisés en passant par la classe moyenne spoliée, n'ont pas manifesté un fort ressentiment au premier tour des municipales, avec 60 % d'abstention il est vrai.

DIFFICILE à DUPLIQUER AU NATIONAL

Mais ce tour de prestidigitation local qui fait du Maire qui ferme des bibliothèques et réduit les services de santé scolaire le chantre de la gauche humaniste, pourrait être plus difficile à dupliquer nationalement.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *