VILLAGE OLYMPIQUE VIGNY-MUSSET : le CRI D’ALARME des HABITANTS

Ce n'est pas "Grenoble, le Changement" qui le dit. Ce n'est pas l'opposition. Mais l'unanimité de l'Union de Quartier Vigny-Musset et Village Olympique.

"NOTRE DÉSARROI ET NOTRE INCOMPRÉHENSION"

"Représentants du Village Olympique et de Vigny-Musset, nous souhaitons par cette lettre ouverte exprimer notre désarroi et notre incompréhension face à la politique menée par votre municipalité envers les quartiers populaires en général et le nôtre en particulier" écrivent les habitants dans une lettre ouverte au Maire datée du 16 janvier.

E.PIOLLE AVAIT FUIT L'ASSEMBLÉE des HABITANTS

Une lettre qui sonne comme un bilan qu'Eric Piolle ne veut pas assumer. On se souvient qu'il avait même fuit l'assemblée des habitants du Village Olympique pour ne pas répondre à leurs questions.

"PROBLÉMATIQUES QUI MINENT LE VIVRE ENSEMBLE"

Mais ils n'en peuvent plus : "Vous n’êtes pas sans savoir que, dans ce qu’on appelle communément les « quartiers sud », nous sommes confrontés à de nombreuses problématiques qui minent le vivre-ensemble et rendent votre objectif de « ville apaisée » difficile à atteindre (...)

"Nous vous avons interpellé, ainsi que les élus municipaux concernés, à de nombreuses reprises sur ces questions.

COMMUNAUTARISME, RODÉOS, VOITURES BRÛLÉES...

"Une réunion en mairie s’est même tenue le 25 septembre dernier pour évoquer ces problèmes. L’occasion nous a été donnée d’exprimer nos attentes et nous vous en remercions. Montée des communautarismes, insécurité liée à la petite délinquance (« rodéos », incendies de véhicules...), incivilités qui minent notre quotidien (occupations illégales de l’espace public, stationnement dans la zone piétonne du Village Olympique, stationnement anarchique à Vigny-Musset, non-respect du code de la route, encombrants sur l’espace public...), nous avons abordé de nombreux problèmes.

"NOUS PENSIONS QUE LA MUNICIPALITÉ MESURAIT L'AMPLEUR"

"Nous ne ferons pas ici une liste à la Prévert, vous connaissez nos problématiques car nous les avons soumises à votre municipalité à maintes reprises.

"A l’occasion de cette réunion, nous avons rédigé, proposé et discuté de nombreuses pistes d’amélioration. Optimistes, nous avons pensé être entendus, nous avons pensé que la municipalité mesurait enfin l’ampleur de la tâche et la nécessité d’une politique volontariste à destination de notre quartier, nous avons même pensé que les choses pourraient s’améliorer rapidement.

"AUCUN SENTIMENT DE DÉBUT D'INTÉRÊT"

"Que nenni ! Non seulement les problèmes évoqués plus haut n’ont pas été traités, mais de surcroît, nos courriers n’ont pas reçu de réponses satisfaisantes. Pour l’heure, aucune amélioration significative n’est à signaler, ni même un sentiment de début d’intérêt pour les problèmes soulevés.

"UN SENTIMENT D'ABANDON"

"Malgré l’engagement des membres de l’Union de Quartier et notre volonté d’établir des liens forts et constructifs avec votre collectivité, élus et services, nous partageons tous ce même sentiment d’abandon, ce même sentiment ressenti par une grande partie des habitants.

"L'INACTION EST LE CHOIX DE VOTRE MUNICIPALITÉ"

"L’inaction, le laisser-faire, l’ignorance des nuisances subies par les habitants semble être le choix politique fait par votre municipalité. Nos problèmes sont considérés par vos services comme une fatalité. La Police nationale est particulièrement absente. Quant à la Police municipale, il semblerait qu’elle ignore l’existence même de nos quartiers."

"Peut-être ne faut-il plus simplement parler de sentiment d’abandon, de méconnaissance de nos problématiques et de la sociologie de nos quartiers ? Parlerons-nous d’indifférence ?

" VOUS EXCLUEZ UNE GRANDE PARTIE DES GRENOBLOIS"

"L’exemple des budgets participatifs est à ce titre particulièrement parlant. Comment ne pas se rendre compte que les règles établies ne sont pas adaptées aux quartiers populaires ? De fait, vous excluez une grande partie des Grenoblois du dispositif et des possibilités d’amélioration qu’il apporte.

"RIEN D'UTILE ET DE CONSTRUCTIF"

"Une nouvelle réunion s’est tenue le jeudi 9 janvier avec des élus et les services concernés. Cette rencontre nous a malheureusement laissé un goût amer. Explications confuses, propos contradictoires, désengagement sur les sujets de sécurité... Pour notre part, nous n’en retenons rien d’utile ou de constructif. Par conséquent, nos inquiétudes relatives à l’avenir de nos quartiers sont plus vives que jamais.

"SITUATION GRAVE ET DÉSESPÉRANTE"

"Pour les habitants du Village Olympique et de Vigny-Musset, la situation est grave et désespérante. Il est urgent que des mesures significatives et volontaristes soient prises."

S'ILS N'ONT RIEN QU'ILS FASSENT DU VÉLO

En réalité cette municipalité composée de tous les groupuscules de l'extrême gauche, y compris désormais du PCF moribond, est une municipalité de classe. Elle n'a que mépris pour ceux qui n'ont pas ses codes. Comme une sorte de Marie-Antoinette, elle pourrait dire: "s'ils n'ont rien, ils peuvent faire du vélo"

GHETTOS RÉSERVOIR DE SUFFRAGES

On imagine bien que les représentants des habitants savent bien qu'à 60 jours du premier tour il n'y a plus rien à espérer de Piolle. Cette lettre à donc pour objet de confirmer aux grenoblois que l'abandon des quartiers a été volontaire, délibéré, afin de créer des ghettos censés être des réservoirs de suffrages.

LE MÊME JOUR A.CARIGNON DANS LE QUARTIER

A la date ou cette lettre était envoyée, Alain Carignon rencontrait des jeunes du quartier salle des Trembles afin de leur redonner espoir en la ville. Des mères de famille attentives étaient également inquiètes de l'avenir étaient présentes.

UN PROJET GLOBAL DE REQUALIFICATION

Le collectif de la société civile avec les citoyens est le seul à avoir un projet global de requalification des quartiers : installation des services municipaux et du Maire dans les quartiers dans tous les HLM et les locaux vides, lutte contre la délinquance, propreté rétablie, soutien au socio-éducatif et aux sports.

COPROPRIÉTES ET ASCENSEURS au VILLAGE OLYMPIQUE

Avec un projet spécifique au Village Olympique afin de créer des copropriétés dans les petits immeubles en ajoutant un étage qui permettrait de financer l'installation d'ascenseurs.

VIGNY-MUSSET : STOPPER LA BAISSE de VALEUR des BIENS

Alain Carignon a écrit aux copropriétaires de Vigny-Musset pour leur dire qu'il voulait stopper la baisse de la valeur des biens par ses actions de requalification : la paupérisation générale, la spoliation de la classe moyenne ont en effet des conséquences considérables puisqu'elles contribuent à la ghettoïsation.

6 ANNÉES SUPPLÉMENTAIRES SERAIENT CATASTROPHIQUES

6 années supplémentaire de Piolle seraient catastrophiques. Reconnaissons que l'Union de Quartier aura fait son travail d'alerte des citoyens. A eux de saisir la seule chance qui s'offre le 15 mars prochain, sous peine d'une véritable descente aux enfers.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *