E.PIOLLE : “HORS de QUESTION de FOURNIR des MASQUES à la POPULATION”

"J'ai relayé la position de l'Académie de Médecine. Il n'y a pas de visibilité à ce sujet. Il est hors de question de fournir des masques à la population".

C'est ce qu'Eric Piolle a répondu à Alain Carignon à la conférence téléphonique des Présidents de groupes qui s'est tenue hier matin.

VISER L'OBJECTIF "TOUS MASQUÉS"

Dans le compte rendu qu'Alain Carignon publie sur sa page Facebook il indique : "j’ai demandé que l’exécutif municipal prenne des initiatives complémentaires à toutes les initiatives citoyennes si positives comme celle de Voc-Cov ou des couturières en matière de confection de masques. A  l’exemple de ce qu’a lancé Yannick Neuder, médecin hospitalier et élu, sur tout un territoire, celui de la Bièvre ou à l’exemple d’un certain nombre de grandes villes. Il s’agirait de viser l’objectif  « tous masqués » qui serait un facteur de sécurité sanitaire complémentaire et également dans la perspective du déconfinement que nous espérons tous."

DES MÉDECINS GRENOBLOIS LANCENT UN APPEL

Ajoutant : "d’autant que des médecins grenoblois ont lancé un appel en ce sens. "On le sait le Docteur Didier Legeais, membre de la cellule de crise, la professeure Marie-Thérèse Leccia, Présidente de la commission médicale d'établissement du CHU et le docteur Guillaume Richalet, médecin, microbiologiste, directeur de clinique et de laboratoire d’analyse ont sonné l'alerte dès le 29 mars, il y a déjà 11 jours.

A.CARIGNON : PAS DE POLÉMIQUE

Le refus d'Eric Piolle est donc étonnant. Alain Carignon "regrette cette position et ce refus même si je n’engage aucune polémique sur ce point". Pour lui "La priorité aux soignants ne fait pas débat mais rien n’empêche la collectivité d’agir pour faire mieux."

LE RÔLE DE L'EXÉCUTIF EST D'ANTICIPER

Il rappelle d'ailleurs que "le rôle de l’exécutif municipal  n’est pas seulement d’être un télégraphiste, de transmettre des consignes, mais de prendre des initiatives et d’anticiper. Ni sur la gratuité des transports pour les soignants, ni sur les tests, ni sur la prime au personnel communal qui est sur le terrain, il n’a été pionnier" . 

CHAQUE JOUR D'INACTION EST UN JOUR DANGEREUX

Dans ces domaines de santé publique et de perspective de déconfinement, chaque jour d'inaction est un jour dangereux supplémentaire. Il nous semble que le mieux peut être au pire inefficace mais en aucun cas négatif.

Nous également nous aimerions une municipalité en action, exemplaire et anticipatrice.

3 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *