MASQUES : E.PIOLLE RECULE

Il est hors de question de fournir des masques à la population” avait répondu Eric Piolle à Alain Carignon. Ce dernier lui a dit lundi au Conseil municipal avoir été "heurté" par sa réponse du 9 avril.

Voilà qu'Eric Piolle trouve lundi au Conseil Municipal qu'on "travestissait" ses propos... Depuis le 9 avril il rame en effet pour se dépêtrer de son arrogance habituelle qui lui joue des tours.

E.PIOLLE VEUT REMPLACER MÉLENCHON et JADOT

Depuis qu'il a obtenu un score important au premier tour des municipales, il est gonflé à l'helium. Tout à son opération de candidat à la présidentielle qui se substituerait simplement à Mélenchon et Jadot qu'il passe par pertes et profits (Libération du 21/4/20), il s'emmêle les pinceaux sur les "détails". Comme le masque.

A.CARIGNON NE L'A PAS LÂCHÉ SUR LE DOSSIER

Comme Alain Carignon ne l'a pas lâché à ce sujet et qu'il savait sa faiblesse, il a rétropédalé dans le désordre.

D'abord le 16 avril il a cherché à se défausser sur la Métro demandant une coordination des commandes au sein de la métropole grenobloise, « afin que toutes les communes de l’agglomération soient à égalité pour s’approvisionner en masques ». Mais il s'agissait toujours des personnels, pas de la population.

Alain Carignon intervient sur les masques au Conseil Municipal de lundi

IL A TENTE LA DÉFAUSSE SUR L'ETAT

Comme la pression montait, des médecins grenoblois éminents étant au créneau, Eric Piolle est passé à une autre défausse habituelle chez lui : l'Etat. A Eve Moulinier (le DL) il répond qu’il appelle “le gouvernement à clarifier la répartition des rôles entre l’Etat et les collectivités locales en matière de commande, approvisionnement, circuits de distribution des masques…” (!).

LES MAIRES ANNONCENT TOUS LA DISTRIBUTION de MASQUES

Ça ne suffit toujours pas. A l'approche du Conseil Municipal par l'intermédiaire de France Bleu Isère il demande que les mercières puissent ouvrir leurs magasins pour confectionner des masques (!) Elles ne le peuvent pas quand ils sont fermés ? Mais toujours pas pour les Grenoblois.

Pendant ce temps les Maires annoncent partout qu'ils vont fournir des masques fabriqués localement à tous leurs administrés : de Nice à Belfort en passant par Valence et Cannes.

L'ÉTAU SE RESSERRE avec Laurent WAUQUIEZ

L'étau se resserre quand Laurent Wauquiez, le Président de la Région après avoir fourni tous les personnels, toutes les Ephad annonce qu'il va fournir 9 millions de masques afin d'équiper chaque Rhônalpin.

A.HIDALGO (PS) : LE COUP DE PIEDS de L'ÂNE

Enfin dimanche "son amie" Anne Hidalgo, Maire (PS) de Paris lui donne le coup de pieds de l'âne : elle annonce dans le JDD qu'elle va fournir un masque à tous les parisiens. Elle n'a pas entendu les appels Nationaux du Grand Timonier à "la clarification des rôles entre l'Etat et les collectivités".

SORTIR DU PIÉGE TOUTE HONTE BUE

Le lundi au Conseil Municipal Eric Piolle va se retrouver face à la question orale d'Alain Carignon. Il en a connaissance depuis 5 jours puisque son règlement impose ce délai afin qu'elle soit recevable. Il faut sortir du piège en mettant son mouchoir dans sa poche.

LES SUPPLÉTIFS TOUJOURS DISPONIBLES POUR AIDER

Toute honte bue, il modifie donc lundi matin, la délibération présentée par son exécutif en utilisant ... Matthieu Chamussy (LR repenti) supplétif dévoué. Un amendement est intégré selon lequel Eric Piolle annonce qu'il va distribuer les masques fournis par Laurent Wauquiez. Toute honte bue.

Ce qui explique aussi pourquoi tout au long du Conseil Municipal il citera souvent M.Chamussy, son allié. Il lui doit bien ça.

IL EST POSSIBLE DE DÉFENDRE LES GRENOBLOIS

Ce dossier des masques est révélateur de la légèreté et de la suffisance d'Eric Piolle. En même temps il démontre que la défense des Grenoblois peut s'exercer par la pression sur l'exécutif municipal qui peut céder et reculer.

Lundi le Conseil Municipal démontrait bien qu'il ne reste qu'une seule opposition représentative des Grenoblois parce que légitimée par le suffrage le 15 mars dernier.

MJ SALAT (PS) PASSE de L'OPPOSITION à la MAJORITÉ

Même les journalistes ont du mal à suivre les combinaisons politiciennes.On les comprend. Isabelle Calendre ne qualifie t-elle pas encore Marie-Jo Salat (PS) comme "opposition de gauche" alors qu'elle a rallié Piolle, trahi ses amis sans passer devant les électeurs ? Il est vrai qu'en 2014 elle était élue d'opposition, attaquant même Piolle en justice. On peut se tromper !

P.VOIR (PCF) IGNORE QUE SON PARTI EST DANS LA MAJORITÉ

Le malheureux Patrice Voir (PCF) vidé par ses amis du parti a fait savoir lundi en direction d'Alain Carignon "qu'il n'y avait pas qu'une seule opposition". Il a manqué une étape. Il retarde de 6 ans quand il a été élu lui-même sur la liste d'opposition de Safar. Il a été remplacé par Nicolas Beron-Pèrez candidat au nom du PCF sur la liste Piolle lequel lui a promis un poste. Le PCF figure bien dans la majorité municipale.

L'EXÉCUTIF MUNICIPAL NE BRILLE PAS PAR SES INITIATIVES

Au final en estimant qu'en matière de mesures de d'accompagnement du confinement la municipalité "peut mieux faire" le "Dauphiné" traduit à minima ce qu'Alain Carignon a expliqué clairement lundi devant le Conseil Municipal : "je prends acte de votre compte rendu que vous appelez "actions" mais dont on ne peut pas dire qu'il brille par des initiatives de l'exécutif municipal qui a selon moi assuré un service minimum se contentant d'appliquer les mesures de tous et de transmettre les consignes nationales".

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *