LE QUARTIER PRESQU’ILE : PÉTITION POUR UN JARDIN

"Voilà 4 ans que les premiers immeubles du quartier Cambridge ont été livrés. 4 longues années sans espace vert, sans jeux, sans banc, sans arbre, sans fleur, sans biodiversité, sans ombre, sans fraîcheur, sans eau, sans jardin partagé, sans espace de rencontre pour créer des festivités, bref, sans espace public ouvert à tous, sans distinction" écrit l'Union de Quartier confluence et le collectif Cambridge.

L'URBANISME BÉTONNEUR des MUNICIPALITÉS

Nommé "écoquartier" par antiphrase, le secteur de la presqu'ile est dans la droite ligne de l'urbanisme bétonneur des municipalités Destot et Piolle totalement dans la continuité l'une l'autre. Les Adjoints à l'urbanisme de Destot étant d'ailleurs des élus Verts actuels.

PRESQU'ILE : UN M2 D'ESPACES VERTS PAR HABITANT

La presqu'île ne devrait compter ... qu'un M2 d'espaces verts par habitant faisant encore baisser la moyenne de la ville, lanterne rouge des espaces verts par habitant pour les grandes villes : moins de 12 ME contre 48 M2 en moyenne!

PREMIÈRE VILLE CENTRE LA PLUS DENSE de FRANCE

Sous la municipalité Piolle, Grenoble a progressé (!) : hors région parisienne et Lyon elle est devenue la ville centre la plus dense de France. Avec le Covid19 le besoin en espace et en respiration n'est plus à démontrer. Ça n'a pas fait bouger Piolle d'un iota.

DU BÉTON, DES CAMIONS, de la POUSSIÈRE et PAS DE PARC

L'Union de Quartier rappelle que ces "4 années qui ont vu fleurir de nouveau logements, de nouveaux commerces, de nouveaux sièges d'entreprises, c'est-à-dire, au quotidien, du béton, des camions, de la poussière et toujours pas... de parc ! 4 étés que les habitants étouffent sous la chaleur du chantier. 4 ans pour une famille c'est 192 semaines avec un terrain vague comme cadre de vie quotidien.

Ce qu'Eric Piolle veut faire au centre ville avec la démolition de la Chambre de Commerce : des camions et du béton.

1460 JOURS D'EXASPÉRATION FACE à VOTRE INACTION

Poursuivant : "4 ans pour un enfant, c'est un cycle d'école maternelle ; c'est un enfant qui apprend à marcher, à parler, à jouer ; c'est un enfant qui devient adolescent ; c'est un adolescent qui s'évade vers sa vie d’adulte.

"C'est aussi 8 assistantes maternelles qui peinent à offrir un lieu d'épanouissement en plein air de proximité. 4 ans c'est 1460 jours d’exaspération face à votre inaction. Le centre-ville a fait peau neuve, que faites-vous pour ce quartier que vous avez créé ?"

A.CARIGNON : UN MORATOIRE DU BÉTONNAGE

Précisons que le quartier qui s'exaspère de "l'inaction" de Piolle a voté massivement pour lui au premier tour des municipales : 575 voix dans les 3 bureaux d'Europole contre 175 au second, Alain Carignon qui prône un moratoire du bétonnage et fait des espaces verts sa priorité. Pourquoi Eric Piolle se fatiguerait-il pour des habitants reconnaissants ?

LES ILOTS DE CHALEUR AU CENTRE VILLE

L'Union de Quartier a également mal vu le centre ville ! Car en faisant "peau neuve" Eric Piolle a aussi multiplié les ilots de chaleur, créant du macadam, du béton partout avec des arbres à la portion congrue.

RÉDUCTION DU PARC HOCHE

Mais la Presqu'ile n'est pas une exception, au contraire : Vigny-Musset, Flaubert, l'ilot Raymond, Galtier, Berthelot...partout le béton est roi. Dans le quartier Hoche, Eric Piolle a poursuivi la bétonisation : 1 200 logements supplémentaires qui contraignent à ... réduire le parc Hoche car les écoles ont été oubliées. Du jamais vu en France.

PAS DE RÉPONSE MAIS ILS VOTENT POUR LUI!

On comprend que les occupants de la presqu'ile réclament le seul M2 d'espaces verts auquel ils ont droit par habitant : "4 ans, Monsieur Le Maire, c'est plus que la moitié de votre mandat électoral. Depuis 2016, le quartier s'urbanise en accueillant toujours plus d'habitants sans que les nombreuses sollicitations habitantes ne trouvent de réponse." Mais ils lui donnent leur suffrage.

" NOUS ATTENDONS DÉSÉSPÉRÉMENT LE PREMIER ARBRE"

"Il en va de votre responsabilité d'en prendre toute la mesure, malgré la situation sanitaire sans précédent que le monde traverse et qui, nous le savons, est source de ralentissement des chantiers publics. L’aménagement devait démarrer en 2019 puis a été repoussé au début de l'année 2020. Monsieur le maire, nous attendons désespérément le premier arbre et planterons la première graine s’il le faut !"

E.PIOLLE NE PEUT PAS ASSURER LES ENGAGEMENTS PRIS

Malheureusement pour eux Eric Piolle a bloqué tous les chantiers et refuse de donner à Alain Carignon qui le réclame le calendrier de la reprise urgente. Son budget 2020 étant un budget électoral qui avait annoncé des dépenses qu'il ne peut assurer, il profite de la crise pour gagner du temps et en faire perdre aux grenoblois.

IL VOULAIT BÉTONNER AUSSI LE PARC TARZE

N'oublions pas que dans le même quartier il voulait bétonner le parc Tarze et qu'il n'y a renoncé qu'à moitié après l'opposition des habitants. Partout sa politique est la même.

Tous les grenoblois qui désirent l'arrêt de la bétonisation et la création de parcs et jardins peuvent et doivent signer la pétition du quartier qui réclame que soit réalisé enfin le peu qui leur a été promis.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *