AVEC PIOLLE GRENOBLE PEUT PERDRE LA RÉGION AUVERNE-RHÔNE-ALPES

 

Si Éric Piolle persiste dans ses dérives communautaristes, s'il demande au Conseil Municipal de voter l'autorisation du Burkini dans les piscines publiques, Laurent Wauquiez " arrêtera les partenariats " de la Région Auvergne-Rhone-Alpes avec Grenoble ( DL du 17/3/22). 

UN ISOLEMENT FINANCIER SUPPLÉMENTAIRE de GRENOBLE 

Il en résultera " un isolement financier supplémentaire" comme l'a relevé le groupe d'opposition. Fermer les robinets de la Région aux Grenoblois au nom d'un électoralisme outrancier constituerait une nouvelle étape grave dans les excès Piollesques. Sa mesure divise dans sa majorité puisqu'elle a entrainé la démission de Chloé Le Bret ( Verts/FI). De plus, de moins en moins en sourdine , des élus Rouge/Verts regimbent à la rééducation qu'Eric Piolle leur impose depuis deux ans afin qu'ils comprennent que le Burkini et le Jihab sont les nouveaux signes publics de l'émancipation de la femme. 

Une idée qui a du mal à pénétrer l'entendement de certains cerveaux ramollis de membres la majorité municipale, probablement influencés par "les idées de l'esstrême droite" qui sont partout....

E.PIOLLE A FÂCHÉ GRENOBLE AVEC LA MÉTROPOLE

Éric Piolle a réussi à fâcher Grenoble avec la Métropole par des rapports exécrables comme il est coutumier. Les différents se règlent devant les tribunaux comme on l'a vu pour la piste cyclable du Pont Esclangon ou maintenant avec la dette de l'eau. Partout dans Grenoble les élus-perroquets de la municipalité Piolle répètent les éléments de langage du cabinet selon lesquels tout ce qui ne marche pas dans la ville est la faute de la Métro... Ce qui va arranger les rapports . Comme s'il y avait une différence avec Christophe Ferrari qui a été leur candidat en 2014, qu'ils ont soutenu 6 ans et auxquels ils fournissent 8 vice-Présidents aujourd'hui! 

Y.MONGABURU ( Verts/Ades) SCEPTIQUE SUR LES ORDRES ? 

Mais Yann Mongaburu (Verts/Ades) semble réticent à ce positionnement politicien indéfendable. Il est peut être revenu des  consignes imbéciles à suivre sans penser, revenu des foucades de son mentor, ayant mesuré le mal qu'il lui a fait en lui faisant même perdre la présidence du Syndicat des Mobilités (Smmag) à laquelle il a été empêché d'être même candidat. Une sorte de Hollande local. Quel bilan!  

Son Maire place Grenoble en situation de faiblesse partout ou il passe. Sans partenaires, Grenoble est dans l'incapacité de remplir ses missions de ville centre, capitale des Alpes.  

 

GRENOBLE, PAILLASSON DE L'AMBITION PERSONNELLE DE PIOLLE

Mais ce n'est pas son problème. Grenoble est devenue le paillasson d'une ambition personnelle démesurée: celle d'incarner tout ce qui divise afin que cette somme de minorités devienne un socle électoral pour sa prochaine grande marche sur l'Elysée. Car Éric Piolle n'a pas digéré sa cuisante défaite, évidemment injuste. Comment les Verts ont-ils pu passer à coté d'un tel phare de l'humanité? Contrairement à cet âne de Jadot il serait, Lui, évidemment, actuellement en tête du scrutin. 

POUR LA LOI DU PLUS FORT 

Peu importe la ville, les valeurs républicaines, le dépassement des origines, des religions, des préférences sexuelles, des genres qui est la véritable promesse de la citoyenneté. Peu importe la Nation qui n'existe pas pour lui, contraignant chacun à se réfugier dans une communauté ou une tribu pour retrouver la sécurité d'un "dedans". Car sans dedans ni dehors déterminé, c'est la loi du plus fort qui règne, celle de celui qui décide seul ou est chez lui. 

 

GRENOBLE, COBAYE d'Eric PIOLLE

Le mois décolonial, les foyers de l'ultra-gauche installés au 38 rue d'Alembert et au 106 rue des Alliés aux frais du contribuable, Sciences Po Grenoble transformé en camp de rééducation politique, l'étoile jaune pour faire accroire que le sort des musulmans est comparable à la Shoah, la violence des prétendus "antifas" qui inondent la ville, imposent leur grille de lecture.... tout est fait pour que Grenoble devienne le cobaye de Piolle. 

A SCIENCES PO DES ENSEIGNANTS RÉSISTENT 

Les résistances sont de plus en plus nombreuses. Les réponses ( DL du 19/3/22) de Klaus Kinzler et Vincent Tournier, profs à Sciences Po Grenoble, aux Simon Persico, Gilles Bastin et tous les porte flingues de la secte Piolle à l'Institut et ailleurs, le fameux laboratoire Pacte, celui des sociologues complètement "idéologisés " ont été cinglantes: les meilleurs ne se laissent pas intimider et récusent cette normalisation, synthèse du woquisme, du racialisme, de l'islamo-gauchisme, évidemment exprimé en écriture inclusive!

S.MITTELBERGER PARTIE IMMERGÉE d'UN COURANT DE FOND 

La réaction cette semaine d'un soutien de Piolle, Sébastien Mittelberger, condamnant lui aussi cette dérive, se désolidarisant publiquement du Maire de Grenoble, est la partie émergée d'un courant de fond: nombre de grenoblois ne suivent plus. Ceux qui ont voté pour lui ne l'ont tout simplement pas élu pour ça. C'est une trahison.

RUPTURE AVEC LA RÉGION: BOMBE à FRAGMENTATION 

Si Éric Piolle provoquait la rupture avec la Région au mois de mai avec le vote sur le Burkini, après la guerre engagée avec la Métro, cette mise à l'écart de la ville aurait les conséquences d'une bombe à fragmentation.  Tous les effets, à l'intérieur de la majorité, dans Grenoble et à l'extérieur pour la ville, peuvent difficilement être tous mesurés aujourd'hui. Mais globalement on voit mal ou sera le positif. 

 

NB : LA GIROUETTE GEMMANI TOURNE a VIDE

NB étonnamment dans ce dossier le " Dauphiné " donne largement la parole à la girouette Gemmani qui critique la position de LREM sous l'étiquette de laquelle il aurait voulu se présenter au Sénat, qui critique Piolle avec la liste duquel il a été élu à la Région. On attend plus que son lâchage du PS quand celui-ci ne l'aura pas désigné comme candidat aux législatives. Car ses sorties ont toujours ses multiples candidatures pour seul objet. Mais pourquoi ne se présente-t-il jamais sur son nom? Son pourcentage d'électeurs serait inversement proportionnel aux nombres de colonnes accordées par le journal. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.