E.PIOLLE ACCROCHE L’ÉTOILE JAUNE AUX MUSULMANS

Les dérives Piollesques se suivent et se ressemblent. Dans le cadre du" festival " de Street Art, des grenoblois découvrent, effarés, une nouvelle peinture rue Hébert. Elle assimile les Musulmans de la France d'aujourd'hui aux juifs de 1940. Leur situation ressemble en effet (!)à l'extermination dont les juifs ont été les victimes.... 

LA SHOAH C'EST COMME LES VICTIMES de L'ISLAMOPHOBIE 

On retrouve là toute la connivence intellectuelle des islamo-gauchistes et leur alliance avec l'islam politique. Eric Piolle, Edwy Plenel et toute cette mouvance banalise en même temps la Shoah qui ne devient pas plus  douloureuse que ce que subissent les victimes de "l'islamophobie" , ce  « concept qui  n’est qu’une machine de guerre inventée par les fondamentalistes pour taxer de racisme tous ceux qui critiquent l’islamisme » avait résumé Luc Ferry dans le DL. 

FOURNIR DE FAUSSES RÉFÉRENCES à LA JEUNESSE DÉBOUSSOLÉE

il ne s'agit évidemment pas d'une méconnaissance de l'histoire de leur part, mais de la volonté de la réécrire, en fournissant de fausses références à la jeunesse en particulier. Celle-ci souvent déboussolée, parfois victimisée, est ainsi en pertes de repères. Elle trouve une justification à ses exutoires, à sa violence. 

E.PLENEL et E.PIOLLE: UN MEETING CONTRE L'ÉTAT D'URGENCE APRES LE BATACLAN

Cette peinture est dans la continuité  de celle des CRS tabassant une Marianne à terre qui avait soulevé l'ire de toutes les personnes qui concourent à notre sécurité. " C'est de l'art militant des années 70 , le problème est que c'est aussi mauvais" avait déclaré le philosophe Yves Roucaute de passage à Grenoble à propos de cette fresque. Ajoutant "C’est quand mê­me très curieux de faire ça en phase de menace terro­riste et alors que deux policiers viennent de se faire tuer. C’est violent, dur, di­rect. C’est même dange­reux d’envoyer un message comme celui ­là" .

LA CHAIR A CANONS DE CES MUSULMANS POUR REMPLACER LES PROLÉTAIRES

La violence, la bêtise, l'idéologie dominent en effet l'expression que les Rouge/Verts favorisent. Ils désirent à tout prix imposer leurs dogmes et favoriser la jonction de l'islamisme politique avec la gauche extrême. En réalité ils veulent se servir de la chair à canons de ces islamistes politiques-là pour remplacer celle des prolétaires disparus dans le but qui , lui, n'a pas changé, la prise du pouvoir. 

 

LES PARTISANS DU BURKINI D'ACCORD AVEC LA MUNICIPALITÉ

Si dans son origine latine le mot "intelligence" relie des éléments entre eux qui n'ont à priori rien à voir, il faut observer cette toile d'araignée qui se dessine sous nos yeux à Grenoble: en ce moment la ville subit les nouveaux assauts des partisans du Burkini dans les piscines qui se sont mis d'accord avec la municipalité pour utiliser les usines à gaz de la " participation citoyenne" pour faire monter cette revendication. Elle devrait donc venir en débat en toute légitimité , ce qui sera déjà une victoire. 

LA LAÏCITÉ COMME VECTEUR DE LA DÉCONSTRUCTION 

Eric Piolle développe en parallèle son concept de la laïcité :avec lui il s'agit du vecteur de toute la déconstruction puisqu'il permet toutes les libertés aux communautés dans l'espace public vu très largement... Il s'agit toujours de bâtir une Nation multi-ethnique - c'est à dire la nier- chaque communauté se réfugiant dans sa culture, chacune étant à égalité avec la notre, si cette dernière à même encore la chance d'exister.  En fait, la négation du siècle des Lumières , de la renaissance Européenne dont Eric Piolle se réclame puisque nos valeurs n'en n'ont pas plus que ceux qui , par exemple, n'ont pas encore reconnu l'égalité hommes/femmes.

Simon Persico ( à gauche) et les profs et étudiants militants de la gauche extrême et des Verts à Sciences po veulent imposer leur lecture de la société: Klaus Kinzler ( à droite) résiste 

 

 

A SCIENCES PO GRENOBLE,  L'ISLMAMO-GAUCHISME, LE WOQUE ...

A côté du Burkini on dispose de l'opération de Sciences Po qui relève de la même démarche. Le professeur Klaus Kinzler devient l'homme à abattre puisqu'il a refusé que deux délits - le racisme et l'antisémitisme- soient mis sur le même plan que l'islamophobie, la critique d'une religion.  Pour les pétitionnaires professionnels, les répétiteurs de "tribunes " indignées qui se mobilisent pour empêcher cette vérité d'éclore, le combat est bien idéologique. 

LA FRESQUE DE MINORITÉS TRÉS ORGANISÉES à L'HÔTEL DE VILLE 

La peinture de la rue Hebert, la fresque des CRS tabassant la République à terre, le meeting contre l'état d'urgence après le Bataclan - alors que Mathieu ,un Isérois, est mort dans cette tuerie- l'offensive coordonnée avec la municipalité sur le Burkini, comme la volonté d'imposer la même  idéologie à Sciences Po,  dessine une autre fresque: celle de minorités très organisées à l'hôtel de ville, agissant en avant garde éclairée sur le modèle des groupuscules Trotskistes afin d'entraîner tous les gogos prêts à ne pas regarder ce qui se cache derrière.  

LES SQUATS DE L'ULTRA GAUCHE, LE MAGASIN.... PAS D'ÉQUIVALENT à DROITE 

Sans oublier les squats du 38 de la rue D'Alembert et du 103 de la rue des Alliés abritant une faune de l'ultra gauche qui répand sa propagande dans la ville aux frais du contribuable et peut fournir des gros bras "antifas" pour faire taire toute expression déplaisante. Ni  oublier le pauvre "Magasin" foyer "culturel"  exclusif de l'idéologie Woque, LGBT, qui s'est effondré , lui, par son sectarisme exacerbé.  Il faut ajouter la honte du mois décolonial qui revient afin de démultiplier cette propagande folle. L'ensemble est assez impressionnant. En tout cas il n'a pas équivalent à droite, ce qui démontre un déséquilibre inquiétant pour la démocratie. 

A.CARIGNON: "DES DÉRIVES QUI BLESSENT LES GRENOBLOIS "

Dans une lettre au Maire du 19 janvier, Alain Carignon estime "qu'il n’est pas trop tard pour prendre les mesures nécessaires pour stopper de telles dérives, qui choquent et blessent de nombreux Grenoblois."

Au passage il rappelle à Eric Piolle "également que Grenoble prévoit prochainement une exposition d’Anthony Lister, artiste accusé de viol par quatre femmes. Vous ne vous êtes pas exprimé à ce propos malgré l’interpellation de Brigitte Boer, conseillère municipale, alors que vous affirmez comme  intransigeant sur les violences faites aux femmes."  

ILS CHERCHENT à SOUMETTRE à UNE SEULE LOI 

Car les objectifs idéologiques passent avant toute cohérence politique, les Rouge/Verts pensant qu'ils peuvent tout se permettre.  Cet ensemble de faits le démontre à nouveau:  nous n'avons pas à faire à de gentils écologistes préoccupés par le devenir de la planète. Mais à des héritiers du marxisme à vocation totalitaire et impérialiste: ils cherchent à soumettre à une seule loi et à une seule organisation toutes les Nations de la terre parce qu'il savent ce qui est bon pour nous. Pour ce faire il leur faut installer une nouvelle lecture de notre histoire - quitte à martyriser la Shoah - et de notre avenir qui ne correspondent pourtant à aucun de nos fondamentaux. 

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.