LE GRAND DESARROI des GRENOBLOIS

La gestion de Grenoble est un canard sans tête. Éric Piolle l'a abandonnée au lendemain de sa réélection pour sa mirobolante marche vers l'Elysée qui s'est terminée comme on sait. Mais depuis il n'est pas redescendu sur le sol Grenoblois et veut échapper à tous les problèmes de la ville et de ses habitants.

LES ÉLUS NE PEUVENT PLUS RÉPONDRE AUX QUESTIONS

Tout en conservant le même fonctionnement clanique du pouvoir qui concentre tous les pouvoirs autour d'un très petit nombre de décideurs, secrets. Résultat en interne les élus ne peuvent plus répondre de rien aux questions des élus de l'opposition. La décision doit être prise sans eux. Faut-il qu'ils soient intéressés ou habitués à vivre couchés pour accepter un tel régime d'humiliation que leur impose Piolle. 

ÉCOLE LIBÉRATION: LE CHEMIN PIÉTON EST UNE CATASTROPHE

Mais en externe le résultat est le même. Des parents qui conduisent tous les jours leurs enfants à l'école " Libération" nous ont adressé des photos du cheminement piéton qui y conduit: aucune poussette, aucun handicapé, aucun malvoyant, aucune personne âgée ne peut l'emprunter sans danger. Dans la ville de l'inclusion et du centre de l'arc humaniste. 

LES JARDINETS SONT DES POUBELLES à CIEL OUVERT

Mais les folies idéologiques se poursuivent aussi sans aucune analyse des problèmes qu'elles posent, ni de leurs résultats. "SaccageGrenoble" publie les photos des horribles jardinets censés " végétaliser " le béton, qui sont des poubelles à ciel ouvert. 

 

 G.NAMUR: " UN TOURISME DE VENIR TAGUER à GRENOBLE "

Les grenoblois sont de plus en plus choqués de l'envahissement de la ville par les Tags. Les déclarations de Gilles Namur (Verts/FI) déchainent les réseaux. Il a affirmé que " c'est devenu un tourisme pour certains Tagueurs de venir taguer à Grenoble, on éradiquera pas cette culture" a t-il affirmé à l'assemblée des habitants du quartier Foch comme le rapporte un participant sur "SaccageGrenoble".

M.BELAIR (VertsFI) DISSERTE SUR L'IMPUISSANCE MUNICIPALE

Parler de "culture" à propos de ces gribouillis qui s'apparentent à des borborygmes de bébés est déjà une provocation. Mais admettre qu'on vient de toute la France pour profiter de l'impunité grenobloise sans en tirer aucune conséquence!  Au contraire nous rapporte André Jouffray, une Adjointe au Maire (Verts/FI) Margot Belair, a disserté très longuement sur la manière dont la municipalité organisait son impuissance.

LA POLICE MUNICIPALE NOYÉE DANS LA PAPERASSERIE

Au lieu de donner consigne à sa police de dresser procès verbal pour tous les flagrants délits, elle doit instruire des dossiers à partir de recherches des signatures pour tenter de d'identifier des auteurs et... transmettre à la Police Nationale. Notre police municipale est donc plongée dans une paperasserie inefficace,  ce qui l'empêche d'être sur le terrain.

TAGS : DEUX CONTRAVENTIONS EN UN AN !

Résultat, a annoncé cette nouvelle recordman de l'inefficacité ? En 2021 .... deux tagueurs ont reçu des procès verbaux. On comprend que devant de telles menaces ils reculent autant.

POURSUIVRE UNE POLITIQUE SANS RÉSULTAT

L'amusant, avec l'incompétence crasse et la supériorité municipale qui se cumulent, est que Margot Belair a indiqué, assez contente d'elle-même, que la municipalité allait continuer à faire la même chose comme elle avait reçu l'ordre de le répéter. Certes, elle va donc continuer à vider la mer à la petite cuillère avec son équipe de nettoyage des Tags qui ne peut évidemment pas suivre.

LA BÊTISE MUNICIPALE, PREMIÉRE CAUSE DES TAGS

Mais côté répression elle ne fera rien. Dame Belair ne s'interroge pas de savoir si la bêtise municipale ne serait pas une cause de ce "tourisme" relevé par son collègue Namur. Il faut constater que, paire par paire , les élus Rouge/Verts ne brillent pas par leur capacité d'invention ni d'action! 

E.PIOLLE REFUSE DE FAIRE PAYER L'EXTRÊME GAUCHE

Ainsi Éric Piolle n'a jamais répondu à l'opposition qui lui demandait de porter plainte après la manifestation de ses amis " contre les idées d'extrême droite" qui ont souillé les murs de la ville d'une manière éhontée, de leurs slogans violents et menaçants contre toute idée qu'ils n'agréeraient pas. S'agissant d'une manifestation déclarée il était pourtant aisé de faire payer le nettoyage  aux responsables connus plutôt qu'au contribuable. Mais les Rouge/Verts protègent les exactions de leurs amis.

DÉSESPÉRÉS, EN COLÉRE, PARTANTS...

Ce climat désespère les grenoblois, certains qui vivent très près de ces foyers organisés et financés par le contribuable ( 38 d'Alembert, 106 rue des Alliés...) sont au bord de péter un câble. D'autres choisissent de partir, beaucoup à Voiron en particulier ou le si efficace Maire, Julien Polat est un modèle en matière de lutte pour la propreté, la sécurité, la qualité de vie et le développement économique. Il attire comme un aimant. 

LES ÉLUS GODILLOTS N'ECHAPPERONT PAS à L'HEURE des COMPTES

Piolle paupérise et abaisse Grenoble. Au départ seulement par son idéologie. il y ajoute désormais son complet désintérêt. Comment des élus grenoblois de la majorité acceptent-ils en silence et en godillots d'accompagner une telle descente aux enfers? Ils n'échapperont pas, eux non plus, à l'heure des comptes.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.