Assa TRAORÉ: É.PIOLLE FAIT de GRENOBLE LA CAPITALE DES EXTRÊMES

 

 

Le "mois décolonial" commence à Grenoble le 3 mars et doit durer jusqu'au 31 mars. Il s'agit de multiplier les interventions dans l'espace public afin de " déconstruire l'imaginaire colonial". On s'attaque aux cerveaux mal conçus. L'opération est subventionnée par la municipalité Piolle qui s'est officiellement déclarée " fière" d'accueillir le mois décolonial. Les Rouge/verts s'occupent de notre pensée, de nos comportements , ils veulent tout changer de chaque citoyen afin que chacun devienne conforme au modèle exemplaire qu'ils ont conçu à partir d'eux-mêmes. La rééducation souffle fort à Grenoble: au sein de la majorité municipale pour qu'elle comprenne les bienfaits du Burkini pour l'émancipation des femmes, à Sciences Po afin que nos valeurs universelles soient bien comprises comme étant celles de l'oppresseur, au " Magasin" ou les réunions ont lieu entre "racisés" ou entre personnes du même genre...

R.ENTHOVEN : " E.PIOLLE OFFRE 20 JOURS DE PROPAGANDE ANTI-RÉPUBLICAINE" 

La dernière édition du mois décolonial  avait été résumée par le philosophe Raphaël Enthoven : « Eric Piolle vous offre 20 jours de propagande anti-républicaine ». Il s’agit en effet d’un «débat » à partir du concept de race, de couleur de peau, qui détermine la destination sur des bases ethniques. Le tout dans un salmigondis de paravents qui mélangent «  l’émancipation, l’écologie et la justice sociale « (!) comme l’annonce l’affiche. Car l'écologie est partout, sauf dans ce qui la concerne. 

 

Haha BOUTAFS, ZAÎM BOUHAFS, ASSA TRAORÉ...

Taha Bouhafs l'organisateur est le fils de Zaïm Bouhafs, Conseiller Métropolitain soutien de Piolle et le compagnon de... Assa Traoré qui n'est pas seulement l'égérie de Louboutin mais la militante anti-raciste autoproclamée selon laquelle la France est un Etat raciste systémique.  Cette haine de la France portée depuis longtemps par l'extrême gauche est popularisée par des Edwy Plenel ( pour des raisons d'origines familiales) , lesquels s'attaquent à l'état par tous les bouts. Oubliant au passage que détruisant ce socle commun et ce bouclier collectif, ils livrent les plus faibles à la loi du plus fort. Assa Traoré  sera présente pour ce mois décolonial nous annonce Eve Moulinier ( DL du 26/2/22) .

T.BOUHAFS CANDIDAT LFI , PUIS "JOURNALISTE...."

Echouant comme candidat LFI à Echirolles en 2017, Taha Bouhafs  s'est dit ensuite " journaliste" mais à condition de ne donner la parole qu'à un camp puisque " interviewer quelqu'un c'est déjà faire un choix politique". Il est bien dans la tolérance locale.  En septembre dernier Taha Bouhafs a été condamné - comme Eric Zemmour - pour injures publiques à l'égard de la syndicaliste policière Linda Kebbab qu'il a qualifiée d'« Arabe de service », comme récemment Yannick Jadot a qualifié Zemmour de " juif de service". Bouhafs a fait appel de cette décision, son avocat expliquant qu'il s'en prenait "à sa qualité de policière qui appartient à une institution raciste et nie le caractère raciste de cette institution". 

Adam TRAORÉ L'HOMME AUX MULTIPLES CONDAMNATIONS ...

Avec le même sens des nuances, Assa Traoré capitalise sur la mort de ce frère . Car leur père Originaire du Mali  a eu quatre épouses, deux françaises blanches successivement, puis deux maliennes dont sont nés 17 enfants. Sur la fiche Wikipédia d'Adam Traoré figurent les éléments suivants: "il est inscrit dans les fichiers de police pour recel, violences volontaires contre les forces de l’ordre, outrages, extorsion avec violences, menaces de mort, conduite sans permis, usage de stupéfiants et vol à la roulotte. L'un de ses amis d'enfance confirme " qu'Adama a toujours eu des problèmes avec la justice pour des bagarres, des vols."  Il est incarcéré à deux reprises de septembre 2012 à  juillet 2014 , puis de décembre 2015 à mai 2017

Assa Traoré et Taha Bouhafs publiant leurs photos de vacances en méditerranée depuis un bateau , toujours en luttes...

... ACCUSÉ DE VIOLS RÉPÉTÉS  EN PRISON

"Après son deuxième emprisonnement, à la maison d'arrêt du Val-d'Oise , il est accusé de viol par un codétenu de 23 ans, qui allègue des fellations contraintes sous la menace d'une fourchette. Sa mort ayant mis fin à l'action pénale. La victime présumée déclare avoir été violée plusieurs fois par jour . Elle est indemnisée le 12 Mars 2020 à hauteur de 15 000 € par la commission d'indemnisation des victimes d'infractions ( CIVI) . Pour un cumul de 28 000 € en incluant l'agression de février 2018 commise par Yacouba, un frère de d'Adama Traoré , en représailles de la plainte pour viol. Le CIVI, après avoir examiné les éléments de l'enquête estime que " la matérialité des infractions d'agressions sexuelles doit être considérée comme établie " . 

DÉCÉDÉ A LA SUITE DE SON ARRESTATION 

Sur les conditions de son décès après une arrestation, expertises et contre expertises se multiplient depuis 2016 et jusqu'en 2021 pour savoir si les conditions de son arrestation ont été la cause de sa mort et quelle part prennent les causes génétiques, les antécédents pathologiques,  la concentration élevée de cannabis dans un contexte de stress intense et d'effort physique.  Reconnaissons à notre pays de donner à la défense les moyens de rechercher la vérité quelle que soit la qualité des personnes qui la réclament puisque Bagui, Yacouba, Youssouf, Samba et Serene autres frères d'Assama ont aussi des démêlés avec la justice. 

 

 

LES MILLIERS DE MIGRANTS CHOISISSENT UN PAYS RACISTE

Dans ce contexte, le mois "décolonial" apparait bien pour ce qu'il est : un mois de la honte pour la ville, Compagnon de la Libération. Que ces thèses remettant en cause tout l'héritage d'un pays qui est l'eldorado de tant de réfugiés, de migrants qui désirent le rejoindre au péril de leurs vies , dans des embarcations de fortune, le premier pays en nombre de demandeurs d'asile de toute l'Europe, soient portées par la municipalité heurtent la sensibilité de nombreux grenoblois, quelles que soient leurs appartenances politiques. 

E.PIOLLE POUR LE JIHAB ET VA TRANCHER SUR LE BURKINI 

Bien entendu Alain Carignon et le groupe d'opposition ont demandé à Eric Piolle de ne pas associer la ville à ces dérives. Brigitte Boer et Nicolas Pinel, les premiers, ont dénoncé le subventionnement du "mois décolonial", dès son passage en commission. Mais avec son soutien au port du Jihab pour les femmes , il semble plutôt dans une posture jusqu'au-boutiste qui lui ressemble bien. Taha Bouhafs a révélé que les échanges sur l'autorisation du Burkini allaient dans le bon sens. Eric Piolle devrait l'autoriser dans les piscines municipales après les élections présidentielles, préférant ne pas s'offrir une polémique avec Yannick Jadot pendant l'élection. Le candidat des Verts avait en effet expliqué qu'il n'était pas du tout sur la ligne Piolle: "L’islamisme radical, qui prétend dicter des manières de vivre, notamment aux femmes, et dont les premières victimes sont les musulmans. Il ne peut pas y avoir de « oui mais », ni sur « Charlie Hebdo » ni quand des femmes sont victimes de codes vestimentaires contraints." avait -il déclaré au Nouvel Obs' au plus fort de la polémique sur le Burkini

Certes il avait évoqué des "codes vestimentaires contraints" et les porte parole que l'islamisme radical s'est trouvé expliquent qu'elles sont libres.  Mais qui peut nier la pression "sociale", celle des familles, des hommes, des pères, des frères qui relativise beaucoup cette "liberté". 

 

LA DÉMISSION DE CHLOÉ LE BRET (Verts/FI) N'EST PAS ENREGISTRÉE

Un signe supplémentaire:  la démission de Chloé le Bret , une élue ( Verts/FI) totalement acquise à ces thèses n'a pas été enregistrée par Eric Piolle. Les négociations avec elle se déroulent donc pour qu'elle revienne sur son annonce en échange du mois décolonial, du soutien aux "Hijabeuses " et à l'autorisation du Burkini. Ce faisant Eric Piolle démontre son alignement sur la frange extrémiste de sa majorité. Les grenoblois découvrent, de plus en plus ébahis,  la réalité des options politiques de Piolle. Dans son premier mandat il a été contraint de ne pas trop les montrer.

LE GRAND TIMONIER N'A PAS ECHOUÉ, SA VICTOIRE EST REPORTÉE

Mais libéré de toute réélection , entièrement tourné vers son seul avenir personnel, il se lâche complètement. Ayant intégré avec plaisir l'échec de Jadot - ce qui lui permet de le soutenir en apparence- il se projette dans sa prochaine candidature comme il l'a confié à ses soutiens, Raphaël Ruffier-Fossoul et Siegfried Buchy qui ont réalisé pour France 3 ce "documentaire" hagiographique ennuyeux sur Eric Piolle: le Grand Timonier a qui tout réussit, dont les frères et soeurs sont jaloux, ne peut pas avoir échoué à la primaire. Sa victoire a seulement été reportée à 2027. 

IL ENTEND EXACERBER LES DIFFÉRENCES 

Pour ce faire il entend exacerber les différences, flatter les communautés, les races, les genres, tout ce qui divise afin que la somme de ces minorités constituent un réservoir électoral. A l'opposé de toute l'histoire, la culture de notre pays qui repose justement sur le citoyen,  libre de ses jugements, fort d'un sentiment d'appartenance à une Nation qui grandit chacun de ceux qui participent à son destin. 

UNE RÉGRESSION INACCEPTABLE 

Le mois décolonial  vise à déconstruire l'universalisme voulu par la Révolution Française et ramener chacun à son origine raciale, religieuse ou de genre . il est une régression inacceptable  pour tous les Républicains qui s'inscrivent dans la longue marche de l'émancipation  des personnes. Pour Eric Piolle il est un moyen d'imposer son idéologie et lui permet d'avancer sur le Jihab, le Burkini et le reste. Sauf qu'en se découvrant de plus en plus, nombre de Grenoblois qui l'ont soutenu et ont voté pour lui, découvrent combien ils ont été trompés sur la marchandise. 

Ils auraient du croire un peu plus" Grenoble, le Changement" qui n'a trompé personne. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.