QUARTIERS ET BURKINI : JADOT DÉSAVOUE PIOLLE

Image tirée d'un DL de Juin 2019, quand la polémique du Burkini battait son plein

Alors qu'Éric Piolle se croyait tiré d'affaire sur le Burkini, lui qui avait déjà fait un tollé national en soutenant les islamistes en 2019, c'est son meilleur ennemi Yannick Jadot qui est venu lui refaire la morale. Ce dernier a bien compris que Piolle se décrédibilise avec sa gestion de Grenoble et ses prises de positions inacceptables comme celle-ci, et qu'il faudra le rappeler aux électeurs de gauche.   

JADOT : "LE BURKINI N'A RIEN A FAIRE DANS UNE PISCINE"

 

Yannick Jadot règle son compte à Eric Piolle sur le burquini et les quartiers mal gérés

Dans les colonnes de l'OBS',  le candidat légitime des Verts  pour la prochaine présidentielle a dévoilé plusieurs de ses propositions sur les sujets régaliens –sécurité, défense, international–, thèmes d’ordinaire peu mis en avant par les Verts. Il connait les insuffisances de Piolle sur ces sujets et sait que le bât blesse sur les questions d'insécurité étant donné les nombreux faits dramatiques venant de Grenoble qui prennent un écho national, comme cela a été le cas il y a peu de temps pour l'insécurité à Mistral.

"L'ISLAMISME RADICAL PARFOIS AVEC LA COMPLICITÉ DES MAIRES"

"L’islamisme radical, qui prétend dicter des manières de vivre, notamment aux femmes, et dont les premières victimes sont les musulmans. Que faire contre ces replis communautaires ? [...] Il faut aussi faire le ménage dans les associations. Certaines associations religieuses se cachent, parfois avec la complicité des maires, sous le statut de loi 1901 plutôt que celui de 1905 pour être moins contrôlées."

Une pique a peine cachée à Piolle, souvent décrié pour son soutien aux communautaristes, et qui a été l'allié d'Edwy Plenel, qui a été l'auteur de propos abjects contre Charlie Hebdo notamment.

Jadot a d'ailleurs aussi fait une référence à cela dans son interview : "Il ne peut pas y avoir de « oui mais », ni sur « Charlie Hebdo » ni quand des femmes sont victimes de codes vestimentaires contraints."

"LUTTER CONTRE LES GHETTOS"

"Posons-nous aussi la question : pourquoi des associations islamistes progressent-elles dans les quartiers ? Parce qu’on y a concentré des populations dans des conditions sociales et économiques très difficiles. Il ne faut pas simplement combattre les ennemis de la République –c’est indispensable– mais aussi défendre la promesse républicaine, lutter contre les discriminations, les ghettos."

Ces phrases font échos à ce que l'opposition municipale et notamment Alain Carignon martèle en boucle à Éric Piolle depuis des années... Peut-être que Piolle arrivera mieux à l'entendre quand les critiques viennent de son propre camp. Un sacré coup contre lui en tout cas à la veille du moment ou il doit rencontrer le Ministre de l'Intérieur à ce sujet. 

POUR PIOLLE LE BURKINI, SIMPLE MAILLOT COUVRANT

Intervention lunaire d'Éric Piolle en Juin 2019

 ET AVAIT DÉJÀ PROVOQUÉ UN TOLLÉ NATIONAL

Différentes communes avaient recadrés Piolle sur la gestion du Burkini, en particulier le maire de Villeurbanne qui s'était montré très sévère face à son ambiguïté.

CORRIGÉ AUSSI PAR LE PATRON DU TOUR DE FRANCE

Ce n'est pas la première fois de la semaine que Piolle se fait reprendre. En effet, Piolle a profité du passage du Tour de France à Grenoble pour revenir à la charge contre cette grande fête populaire. Rappelons d'ailleurs que Piolle refusait le passage du Tour depuis 2014, avant de se raviser avant les élections municipales.

Christian Prudhomme, président du Tour, a répliqué dans son discours avec notamment une phrase à l'encontre de Piolle qui a été acclamée par les français sur les réseaux sociaux "Taper sur ce qui nous lie n'est pas une erreur, c'est une faute". 

La vidéo du tweet de Ludovic Blanco, candidat sur la liste de la société civile aux dernières municipales, a été vue plus de 600 000 fois.

Dans le "Dauphiné" d'hier (20/09/20) Eric Piolle fustige longuement  "l'écologie-Bashing". Mais avec Yannick Jadot qui le remet à sa place sur le burquini et la ghettoïsation des quartiers, avec Christian Prudhomme qui lui explique que le Tour de France n'est pas le seul à avoir des efforts à faire mais "aussi Grenoble" le Grand Timonier prend dégelées sur dégelées. Il va finir par regretter  s'être aventuré hors de Grenoble....

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *