SONDAGES : LA DESCENTE AUX ENFERS DE PIOLLE

Il n’y aura bientôt plus que nous pour le supporter. Hors des sectes pas de salut pour Piolle. 

Il semble que se confirme la tendance générale : Éric Piolle peut être désigné candidat lors de la primaire des Verts du fait que celle-ci va se dérouler en  circuit fermé.  Le schéma grenoblois organisé avec  un clan très restreint  qui tient serré les manettes, laissant un rôle de figurants aux élus de la majorité peut être reproduit à l’échelle nationale. Mais la secte ne convainc pas au-delà de ses affidés. 

"LE MONDE" : "LE VERBE TERNE, IL N'EST PAS UNE BÊTE DE MEDIA"

 Eric Piolle pérore dans les médias, enfile des perles de généralités pendant que le clan verrouille. Mais ça ne passe pas. Même Raphaëlle Bacqué note dans « le Monde «  de ce week end (4/5 septembre) que « sur le fond Eric Piolle navigue à la godille. La plupart de ses slogans sont volontairement paradoxaux et flous ». Elle le décrit comme « un peu sec «  -que dirait elle si elle le voyait en action à Grenoble !- «  le verbe terne, il n’est pas une bête de scène ou de média ». Voilà  le grand Timonier habillé pour l’hiver.

La dessus « France Info » et  « le Parisien » ont réalisé un sondage qui  continue à le ramener sur la terre ferme.

69 % DES SYMPATHISANTS VERTS PLÉBISCITENT Yannick JADOT 

À la question "quelle personnalité ferait le meilleur candidat écologiste en vue de l'élection présidentielle de 2022 ?", 69% des sympathisants EELV répondent par le nom de l'eurodéputé. Yannick Jadot qui apparaît ainsi loin devant l'ancienne porte-parole du parti Sandrine Rousseau (11%), l'ancienne ministre de l'Écologie Delphine Batho (8%), le maire de Grenoble Éric Piolle (7%) et le "centriste"  Jean-Marc Governatori (4%). 1% des personnes interrogées n'ont pas souhaité répondre.

É. PIOLLE EST AVANT DERNIER QUELLE QUE SOIT LA QUESTION

Yannick Jadot jouit également d'une belle cote de popularité auprès de l'ensemble des Français. Il recueille effectivement 47% d'opinion favorable, devant Sandrine Rousseau (18%), Delphine Batho (16%), Éric Piolle (11%) et Jean-Marc Governatori (8%).

 

"QUAND JE SERAI PRÉSIDENT..."

Pour 69% des sondés donc, Yannick Jadot serait le meilleur candidat écologiste en vue de l'élection présidentielle de 2022 et seulement … 7 % Eric Piolle.  Il est derrière Delphine Batho et Sandrine Rousseau, l’humiliation suprême. Plus il se fait connaître plus il perd des voix.  Celui qui déclare aux médias, sans peur du ridicule – « quand je serai président… » est juste un peu mieux loti que Jean-Marc Governatori ou le député au béret, Jean Lassale… Les Français semblent plus lucides que les grenoblois.  L’arnaque Piolle est pourtant évidente pour qui compare ses déclarations et ses actes. Les grenoblois qui sont au premier rang des spectateurs devraient être les plus avertis. Ce n’est pas le cas, si on en croit les dernières municipales.

OBSÈQUES de M.de SARNEZ : DÉPLACEMENT REMBOURSÉ

Ce sondage à 10 jours des primaires montre que toutes ses opérations de com’ tombent à plat. Ses exploits (!) du trail de l’Oisans vantés par ses sbires qui ont vu naitre une sorte de nouveau Kílian Jornet, le "ralliement" du Député girouette Aurélien Taché, passé du PS de Hollande qu'il trouvait trop centriste à... LREM qu'il a trouvé trop à droite, qui s’est donc toujours trompé ;  Ou bien la mise en scène du fils à papa et à maman, Augustin Augier, dont le père est maire de droite de Deauville et la mère décédée Marielle de Sarnez, ex bras droit de Bayrou,  aucun n'a eu d’effets. Rappelons qu'Eric Piolle s'est fait rembourser par la ville de Grenoble son déplacement pour assister aux obsèques de la mère d'Augustin Augier. On a connu plus délicat. 

A.TACHÉ, A.AUGIER NE CONNAISSENT PAS PIOLLE 

Visiblement ils ne connaissent Piolle qu’en paroles. Ils ne sont jamais venu questionner ses victimes grenobloises, ceux qui ont tout perdu par les effets de sa politique, ceux qui subissent ses diktats ou son indifférence dans la vie quotidienne. Ils ne savent pas le mépris qu’il manifeste aux citoyens qui ne sont pas reçus, qui ne reçoivent aucune réponse de leur Maire. Ils ne savent rien de ses affaires.

LE TOUT COM' ÉCHOUE AU NIVEAU NATIONAL

Le tout com ‘ échoue au niveau national. L’affichage d’un « conseiller d’Obama «  pour sa campagne, les rencontres avec les journalistes avec le livre d’Obama devant lui bien en vue et annoté… tout cela fait très scolaire, manque de la moindre authenticité. Piolle retarde. Il n’a pas perçu que les Français décryptent maintenant la com’ en véritables pros. Ils le voient venir avec ses gros sabots, ses formules et positionnements personnels avantageux. Il les prend pour des consommateurs et se présente comme  une tête de gondole de supermarché. 

É. PIOLLE : QUE DU TRÈS BANAL

Son problème ? il veut réitérer le coup de Erwan Lecoeur, son ex directeur de com’ qui a conduit sa campagne municipale »  comme une série TV ». Mais le scanner impitoyable de la présidentielle détecte tout avec précision et aux yeux de tous. Avec Piolle il  n’y a pas de chair humaine, pas de vérité et le faux affleure même à chaque opération, dont l’objectif se lit à livre ouvert. D’autant que rien dans sa vie banale ne justifie son incommensurable prétention. Il aurait pu la jouer modeste plus proche de sa réalité : un cadre parti d'une entreprise avec un chèque, qui réussit le hold up sur une ville dont la solution des problèmes ne le passionnent pas et qui a une ambition personnelle élevée, une haute opinion de lui-même et veut donc passer à autre chose. Autre chose pour Lui-même, pas pour les autres. Que du très banal.

R.BACQUÉ (le MONDE) "IL VEUT CONSTRUIRE UN RÉCIT"  

Raphaële Bacqué (le Monde) répète que pour faire la différence, « il veut construire un récit » autour de sa candidature. Tromper donc. Dupliquer l’arnaque municipale montée par Lecoeur : faux CV sur la date de son engagement en politique, mensonge sur ses liens avec les Larrouturou  qui appartiennent à  sa famille, enjolivement de son départ de Hewlet-Packard ou il était un cadre chargé de logistique : son chèque de départ tenu confidentiel lui a permis d’investir dans l’entreprise ou sera employée sa femme et dont le siège a été transporté à Singapour. …  Après avoir perçu des subventions publiques.

E.LECOEUR : "JE NE LUI AURAIS PAS CONSEILLÉ" SA CANDIDATURE 

Erwan Lecoeur interrogé par "Paris-Match" sur la candidature de Piolle aux présidentielles avait sobrement répondu « je ne le lui aurais pas conseillé…»

Eric Piolle aurait peut être du le conserver comme Directeur de sa com' plutôt que de l’exfltrer quand le rapport de la Chambre des Comptes est sorti sur les marchés sans appel d’offres aux amis. Dans le but de lui faire porter le chapeau, si la justice se met à faire son travail.

E. LESOURT N'A RIEN SU INVENTER

Il aurait été de meilleur conseil que Enzo Lesourt, l’actuel gourou, qui verrouille tout, mais n’a rien su inventer jusque là. En tout cas pas un nouveau "récit", ni une "série TV" pour Piolle qui patine. Ou alors une histoire, mais de celles qui se terminent très mal. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *