TEISSEIRE : LE QUARTIER DÉLAISSÉ AUSSI

 

À Teisseire comme ailleurs, la Municipalité délaisse le quartier et ses habitants. La placette située devant l'association Fraternité Teisseire et le local lui-même d'ailleurs sont dans un état déplorables et on s'étonne que rien ne bouge alors que la municipalité est alertée par des habitants.  

LA CHAUSSÉE DÉFONCÉE

La petite placette devant le local est complètement défoncée. Le bitume est parsemé de trous particulièrement dangereux pour les personnes âgées et les personnes en situation de handicap. La semaine dernière, une personne âgée a chuté et a dû être conduite au CHU en ambulance. Cette placette est à l'image de ces nombreuses rues de Grenoble complètement dégradées, que la ville et la métro n'entretiennent pas. 

La placette devant le local de Fraternité Teisseire complètement défoncée

La situation dure depuis des années. É. Piolle qui a des solutions pour les talibans et des solutions pour la France n'est pas capable de rénover une chaussée. 

PORTE OUVERTE POUR LE PARKING SAUVAGE

L'entrée de la placette était auparavant restreinte par une barrière. La barrière a été cassée et n'est toujours pas remplacé, autorisant le parking sauvage partout. 

L'emplacement de la barrière

Partout dans la ville, les rouges/verts font la chasse à la voiture, allant jusqu'à piétonniser des rues sans concertation et à l'insu des habitants et commerçants concernés. Mais ils sont incapables de résoudre des problèmes de parking sauvage pourtant simples à régler dans le 38100, alors qu'il y a là un réel besoin et une demande des habitants. 

LES ESPACES VERTS À L'ABANDON

Derrière le local, une petite cour avec des espaces verts est à la disposition des habitants. Avant la crise sanitaire, elle était entretenue par les équipes de la ville. Depuis, elle n'est plus entretenue et les espaces verts poussent dans l'anarchie la plus complète, rendant cette cour inutilisable.

Les espaces verts derrière le local laissés à l'abandon

À Grenoble, c'est au choix : soit la Municipalité bétonnise les espaces de fraicheur, soit elle délaisse complètement leur entretien empêchant leur accès aux habitants. 

RODÉOS, VOITURES BRÛLÉES...

Comme ailleurs dans la ville, Teisseire n'est pas épargné par les incendies de voitures et les rodéos de deux roues qui minent le quotidien des habitants.

Rodéo à Teisseire pendant le confinement

Comme partout dans Grenoble, incendies de voiture

La majorité municipale refuse d'assumer ses responsabilités. Le minimum de volontarisme en la matière voudrait qu'il y ait davantage de contrôle dans l'attribution des logements sociaux d'ACTIS, pour veiller à ne pas installer la délinquance. ACTIS dont la Présidente n'est autre qu'Elisa Martin... qui a succédé à Eric Piolle ! 

É. PIOLLE ENNEMI DU LIEN SOCIAL

L'association Fraternité Teisseire compte plusieurs centaines d'adhérents et l'espace public du secteur est fréquenté par de nombreux habitants. La municipalité est coutumière de l'abandon des quartiers : au Lys Rouge, l'existence de la papothèque  est menacée par ACTIS et la majorité municipale), une structure pourtant essentielle pour la création de lien social et l'insertion dans le quartier.

En ne répondant pas à ces problématiques  É. Piolle prouve encore une fois son mépris pour la vie des habitants. Il se rêve en "candidat de la justice sociale" mais méprise complètement le social à Grenoble. Les grenoblois ne sont plus dupes de ce fossé permanent entre le discours et les actes. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *