LES PANTALONNADES de FIN DE MANDAT

Ça tombe dru sur la tambouille électorale de Piolle. Plus personne n’y retrouve ses petits. Un canard sans tête. Le Grand Timonier censé concurrencer Yannick Jadot à gauche à la présidentielle a négocié à Grenoble des places a ses opposants: ceux qui ont dénoncé pendant 6 ans les excès de sa politique d’extrême gauche dogmatique. Logique ?

SON RETOURNEMENT DE VESTE DEVAIT PASSER INAPERCU ?

La malheureuse Marie-Jo Salat qui fut Adjointe de Destot en prend plein la figure. Elle pensait que son retournement subit de veste passerait inaperçu ?

Elle qui a décidé de passer de l’opposition à Piolle à sa majorité !

SALAT : L’EXPLOSION des DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT

Voilà que celle qui a été une coresponsable importante de la dérive de Grenoble par une augmentation phénoménale des dépenses de fonctionnementelle était Adjointe au personnel- se retrouve alliée de ceux qui ont condamné sa politique. C’est pourtant à la politique portée par MJ Salat qu’ils ont fait porter la menace de mise sous tutelle de 2016.

ILS PENSENT POUVOIR DIRE ET FAIRE N’IMPORTE QUOI

Ce capharnaüm politique en dit long sur le mépris des grenoblois : pour ces élus, ils comptent pour du beurre. Ils pensent pouvoir dire et faire n’importe quoi. Tout et son contraire.

G.PEREZ (PS): “M.ALLOTTO (PS) EST UNE GIROUETTE

A cette occasion Gisèle Perez et les responsables PS grenoblois y sont allé fort sur leur propre responsable ! Voilà que Maxence Allotto devient une sorte de Gemmani : “son parcours est assez atypique puisqu’en 10 ans de politique, il est passé de l’UMP au PRG, au PS. Tu parles d’une girouette !” rappelle t elle.

“ON SE DEMANDE CE QUI A ÉTÉ NÉGOCIÉ”

Quant à Marie José Salat : “Cela fait six ans qu’elle s’oppose à Piolle en conseil municipal et on se souvient qu’au printemps dernier, elle avait participé à des réunions secrètes avec le centre et la droite. Et là, elle s’allie à Piolle, 5 mois avant le premier tour ! On se demande ce qui a été négocié…” (DL 14/11/19)

RIEN N’EST GRATUIT CHEZ CES GENS-LA

Nous avions nous-mêmes précisé que contrairement aux transferts dans le foot celui de Salat vers Piolle était totalement opaque et n’avait pas donné lieu à communication sur les conditions. La question que pose G.Perez -qui s’y connait- démontre que rien n’est gratuit chez ces gens-là.

MJ SALAT A INTENTÉ DES ACTIONS EN JUSTICE CONTRE PIOLLE

Le secrétaire fédéral Christophe Bouvier ajoute : “Marie-José Salat, en tant qu’opposante à Éric Piolle, a quand même intenté des actions en justice contre certaines de ses délibérations. Et combien de fois, dans les conférences de presse, dans les conseils municipaux, s’est-elle montrée offensive contre l’actuelle majorité ?” (DL du 15/11/19)

L’OPPOSITION PRÉSIDÉE PAR… MJ SALAT

C’est pareil du côté de Sarah Boukaala, Paul Bron, Jeanne Jordanov et Patrice Voir élus au conseil municipal de Grenoble et siégeant dans l’opposition de gauche, PS et alliés, au sein du groupe “Rassemblement de Gauche et de Progrès”, présidé par…. Marie-José Salat.

“L’INCOHÉRENCE DE CETTE DÉMARCHE NOUS INTERPELLE”

Ils écrivent : « Nous avons appris avec stupeur et sans concertation le ralliement de deux de nos collègues de notre groupe à Eric Piolle. L’incohérence politique de cette démarche nous interpelle. Comment assumer d’avoir passé cinq ans à s’opposer de façon très virulente, voter contre les grandes délibérations et les budgets et quatre mois avant des échéances électorales, rejoindre cette même majorité ? Comment expliquer avoir, lors du dernier conseil municipal, critiqué le rapport d’orientations budgétaires, et s’apprêter à voter ce même budget un mois après ? Quel projet politique sous-tend ce revirement ? Une prise politique ne correspond ni à un projet, ni à un rassemblement. »

“CE REVIREMENT NE GRANDIT PAS LA POLITIQUE”

« Ce revirement dans de telles conditions ne grandit pas la politique et ne renforce pas le regard, déjà très critique, que les citoyens portent sur leurs élus.»

VOTER POUR LA LISTE SAFAR POUR BATTRE PIOLLE

D’autant que Marie-Jo Salat avait été élue contre la liste Piolle, une partie d’électeurs de droite étant appelés par Jérôme Safar au second tour à voter pour sa liste afin d’empêcher l’élection des Rouge/Verts. Sa trahison est donc double.

O.NOBLECOURT S’ENFONCE DANS LE BOURBIER QU’IL A CRÉÉ

De son côté Olivier Noblecourt (PS repenti et canal historique!), employé de Macron, s’enfonce dans le bourbier qu’il a lui même créé par sa brutalité et son absence de sincérité politique. Avec le départ de MJ Salat il a perdu des deux côtés. Selon nos informations il devrait choisir de garder son salaire en achevant son tour de danse grenoblois du week-end, laissant le PS orphelin.

E.PIOLLE ENTRAÎNE LES ÉLUS DANS LA DÉCONSIDÉRATION

Avec ces pantalonnades Eric Piolle achève son mandat de la pire des façons : il entraîne les élus dans la déconsidération générale et accentue la débandade de sa majorité. La colère monte d’ailleurs en son sein face à ces méthodes d’un autre âge. Les opérations marketing ne parviennent pas à contre balancer ce lourd malaise qui s’est installé à Grenoble.

L’HALLALI SERA SONNÉ DEPUIS L’INTÉRIEUR de la “MAJORITÉ”

C’est une faillite morale et intellectuelle qui succède à la faillite financière de la ville. Si l‘épée de Damoclès judiciaire venait à tomber prochainement sur Eric Piolle -comme cela aurait du l’être depuis 18 mois- il est fort probable que l’hallali sera sonné depuis l’intérieur même de cette “majorité” déjà morte.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *