PIOLLE/NOBLECOURT : LE PUGILAT FAIT des DÉGÂTS

Yannick Jadot est un parlementaire et un très bon tribun mais n’est pas le chef du parti” tacle à nouveau Eric Piolle dans “Libération” (21/10/19). Ça tire de tous les côtés au sein des Verts et du PS ou Olivier Noblecourt subdivise au lieu de rassembler.

UN VRAI TSUNAMI RENVERSE L’ORDRE ÉTABLI

C’est un vrai tsunami qui est en train de se produire. Les condamnations en manque de pureté fusent les uns contre les autres. Eric Piolle a successivement poignardé Mélenchon, Duflot, Jadot. Aux Européennes il a particulièrement ciblé Yannick Jadot. Ce dernier avait reconnu la liberté d’entreprendre, parlé du commerce, tout ce que le Maire de Grenoble exècre. Il avait reçu Hamon, Brossat ( PCF)… les bras ouverts. Tout sauf Jadot.

E.PIOLLE : JADOT AURAIT DU FAIRE UN MEILLEUR SCORE (!)

Lui qui a soutenu les candidats ultra minoritaires qui ont échoué, fait maintenant la leçon à Jadot : “Il pense que le score des Européennes aurait ou être plus grand avec une alliance plus large. Il milite pour que les erreurs d’hier ne se reproduisent plus (!) ” indique Libération du 21/10/19 en citant PIolle. C’est aussi à ça qu’on le reconnait. Sa Suffisance ose tout.

GÉNÉRATIONS.S et LES JEUNES INSOUMIS FUIENT PIOLLE

D’autant que Lui-même a découragé le mouvement Isérois de Benoit Hamon, Génération.s qui lui a claqué la porte et les jeunes Insoumis qui ont dit tout haut ce que leurs aînés pensent de Lui. Bref tous ceux qui le connaissent fuient. De quoi donner des leçons à Jadot

MIS EN EXAMEN, IL NE PEUT PAS SE REPRÉSENTER

Avec la menace judiciaire qui pèse sur lui, cette fuite en avant irresponsable le conduit dans le mur. Il a en effet aussi signé la charte Anticor selon laquelle, mis en examen, il ne peut pas se représenter…

F.VERGEZ (MDC) NE COMPENSE PAS LE SAUVE-QUI-PEUT

De son côté Olivier Noblecourt exhibe … Frédéric Vergez Président et seul adhérent du MDC qui publie un communiqué laudateur, mais ne sachant même pas orthographier le nom du Maire et de la Première Adjointe comme le relève cruellement le DL (21/10/19). Ça ne compense pas le sauve qui peut de toute la base socialiste qui ne digère ni l’abandon de Grenoble en 2017, ni le service rémunéré du gouvernement.

LE TRAPÉZISTE VA RATER UNE BARRE

Ça tique d’ailleurs dans toute la gauche contre sa candidature sans séduire LREM qui a sa propre candidate. Comme nous l’avions analysé depuis le début, les numéros de trapéziste d’Olivier Noblecourt vont le conduire à manquer une barre. On sait comment ça se termine : au sol.

DES MÉTHODES de “VOYOU”

Son OPA brutale et cynique sur le PS avec 30 cartes est sa faute originelle de campagne : “une mascarade et des méthodes de voyou” pour des militants selon le site Place Gre’net. Depuis lors tout ce qui compte de principe, attaché à une certaine morale politique, s’éloigne de lui.

LES PAUVRES DOIVENT TRAVAILLER

Pour des week-ends prolongés à Grenoble, Olivier Noblecourt abandonne sa mission pour les pauvres qui peuvent attendre. A leur propos il a d’ailleurs découvert que le meilleur moyen de sortir de la pauvreté était de leur donner du travail (France Inter). Faut il un délégué interministériel à 8 ou 9000 € pour annoncer ça ? “Quelle révélation” se moque d’ailleurs un internaute sur le site de la radio d’Etat.

UN PEU DE MARKETING, UN SLOGAN et le TOUR EST JOUÉ

Mais le samedi matin il réunit son équipe à la Gazzetta avenue Félix Viallet et pense que ça suffit. La vieille politique dans toute sa splendeur. Un peu de marketing la dessus, un slogan et le tour est joué. L’électeur est dupé.

LES FAUX SOUTIENS ET SES RÉSULTATS CALAMITEUX PÉSENT LOURD

Sauf que les faux soutiens non grenoblois, ses absences au conseil municipal, ses résultats calamiteux d’Adjoint de Destot au social, sa présence politique depuis 1995 sans être une seule fois sorti de la grisaille locale, tout pèse désormais en négatif. Toute la petite machinerie se grippe et les communiqués genre Vergez ne peuvent rien masquer.

O.NOBLECOURT CONTRAINT DE JOUER LES SUPPLÉTIFS de PIOLLE

De plus Olivier Noblecourt est prisonnier d’une donnée nationale du PS et ne peut s’allier qu’avec les Verts pour avoir une chance de conserver ou de gagner des villes. Investi par le PS il devra s’incliner sous peine de rétorsions des Verts contre le PS ailleurs en France. Ligoté.

CONSERVER SA FONCTION et SON SALAIRE

Au lieu d’assumer publiquement ces axiomes, Olivier Noblecourt a cherché à tromper tout le monde pour conserver sa fonction et son salaire. Tout le monde lui tire donc dessus. Sur sa gauche comme sur sa droite. Il a rétrécit sa base au lieu de l’élargir.

Ses opérations de Pom-Pom girls ne trompent personne. C’est le vide sidéral.

E.PIOLLE RECRUTE…S .GEMMANI (app PS)

Avec Eric Piolle qui n’a plus rien à dire sinon qu’il veut continuer, qui fait fuir les télespectateurs offrant à Ruquier son plus faible score de la saison, qui va même recruter Stéphane Gemmani (!) -enfin c’est ce que ce dernier annonce- lequel ne peut aller nulle part ailleurs, on sombre également bien bas.

CONFUSION ET CACOPHONIE” POUR PLACE GRE’NET

La chasse aux soutiens, notamment sur la gauche de l’échiquier politique, bat son plein à Grenoble. Mais dans une certaine confusion et cacophonie. Entre consignes nationales, inflexions régionales et stratégies locales parfois contestées, les différentes strates des partis et mouvements ont manifestement du mal à accorder leurs violons… “ résume le site d’information en ligne Place Gre’Net.

E.GRASSET (GÉNÉRATION ECOLOGIE) DÉMENT PIOLLE

Ainsi Eric Piolle à peine a t il annoncé le soutien du squelettique “génération écologie Isère” -la course aux communiqués- qu’Eric Grasset délégué régional dément : « Il n’y a pas d’urgence à annoncer soutenir Eric Piolle. On doit d’abord discuter et faire le bilan du maire sortant avant de construire un projet. Après seulement, on peut prendre une décision avec les militants et sympathisants ». Et pan sur le bec.

LE POIDS NE PÈSE PAS BIEN LOURD

Selon Place Gre’Net , “Le poids de chacun de ces partis et mouvements, sans parler des soutiens isolés, ne pèse certes pas bien lourd quantitativement parlant. « On dirait qu’il y a plus de généraux que de soldats ! », résume ainsi un autre observateur.

LES GRENOBLOIS CHAIR à CANON ÉLECTORALE

Cette bataille de chiffonniers sur les parts de marché de la gauche à coups de communiqués les déshabille personnellement et politiquement mieux que tout effeuillage : leur cynisme à toute épreuve, comme l’absence de tout respect des grenoblois considérés comme de la chair à canon électorale toujours disponible pour leurs ambitions, est en train d’éclater.

ARRIVER EN LAMBEAUX EN MARS PROCHAIN

A ce rythme jusqu’en mars prochain ils vont arriver en lambeaux au premier tour et auront bien du mal à en coller les morceaux au second. Sauf à tromper tout le monde.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *