E.PIOLLE TOUJOURS ACTIONNAIRE à SINGAPOUR

La seule information contenue dans le pschitt d’Eric Piolle sur son patrimoine est qu’il est toujours actionnaire à Singapour (DL du 9/11/19). Comme à son habitude Eric Piolle fait de la com’ puisque c’est une obligation de faire cette déclaration pour les élus sortants à la fin du mandat !

EN 2014 E.PIOLLE AVAIT ÉTÉ CONTRAINT d’AVOUER

Mais il avait caché en 2014 qu’il était actionnaire à Singapour sans que la commission pour la transparence ne le sanctionne ! Révélée par nous il avait été contraint de l’avouer de façon alambiquée.

“C’EST COMME MANGER UN MAC DO'” (!)

A Eve Moulinier il répond que “cette polémique c’est comme si on m’attaquait parce que j’ai mangé au Mac Do” (!). Il prend vraiment les grenoblois pour des crétins.

DES LOGICIELS FINANCIERS SANS CRITÈRE ENVIRONNEMENTAL

Dès son annonce François Tarantini lui a répondu : “Cette société fabrique des logiciels de prévention des risques financiers à destination des banques sans aucun critère environnemental ou d’emploi. Elle vend à des banques installées elles aussi dans des paradis fiscaux.

IMPOSSIBLE de VÉRIFIER LES DIVIDENDES à SINGAPOUR

« Eric Piolle affirme qu’il n’a perçu aucun dividende à Singapour mais compte tenu de l’opacité de la ville-Etat il est impossible de le vérifier. L’antenne grenobloise qui ne réalise aucun bénéfice a perçu des subventions et avances remboursables qui n’ont jamais été remboursées.

E.PIOLLE N’A PAS RESPECTÉ LA CHARTE ROOSEVELT 2012

C’est comme manger un Mac Do. Mais François Tarantini rappelle aussi qu’Eric Piolle “n’a pas respecté la charte Roosevelt 2012 qu’il a signé l’engageant à boycotter les paradis fiscaux“.

… NI LA CHARTE ANTICOR QU’IL A SIGNÉ

Ajoutant : “Par ailleurs Eric Piolle a trahi aussi  la charte Anticor qu’il a signé lui faisant obligation de désigner les représentants de l’opposition dans tous les organismes importants : il l’a refusé dans 11 d’entre eux. Il n’a pas confié la Présidence de la commission des finances à l’opposition. Cette charte stipule également qu’un Maire mis en examen ne peut pas se représenter.

UN MAIRE ACTIONNAIRE à SINGAPOUR EST DISQUALIFIÉ

«Eric Piolle est le plus mal placé pour parler d’une transparence qu’il n’a aucunement respectée. Un Maire actionnaire à Singapour est disqualifié pour donner des leçons»

UN SEUL CHÈQUE SUPÉRIEUR AUX AVOIRS DÉCLARÉS

Le Grand Timonier a peut être manqué une occasion de se taire. Les 330 000 € d’actions et d’assurances vie qu’il déclare posséder sont d’ailleurs d’un montant inférieur au seul chèque perçu pour son acte héroïque chez HP.

E.PIOLLE : PAS LE VRAI CHIFFRE de SES INDEMNITÉS D’ÉLU ?

Moi, mes indemnités (Ville + Métropole) se montent à 3 600 euros. Ce qui est déjà pas mal au regard de ce que gagnent les Français “ affirme t-il aussi à Eve Moulinier . Un simple regard sur le tableau des indemnités des élus sur le site de la ville établit qu’Eric Piolle perçoit 50 3372 € de la ville et prés de 10 000 € de la Métro soit 60 000 €/an. C’est pas tout à fait la même chose?

SANS CONTRE-POUVOIR, DES DÉRIVES INÉLUCTABLES

L’incohérence est totale. L’opacité à Singapour complète. Avoir créé une officine comme Anticor à son service ne l’aura pas aidé : sans contre pouvoir, les dérives du pouvoir sont inéluctables.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *