P.BRON : LE VIDE CONTINUE à GONFLER

L’inimitable Paul Bron élu (app PS) au vide a encore donné de sa personne. C’est un plaisir de le suivre. Dès qu’il s’agit de faire entendre le rien, il est présent. Dans sa grande tradition du tout et son contraire permettant de graver une immobilité permanente, il a saisi une occasion de faire parler de lui. En répondant aux organisateurs du RIC à Villeneuve.

D’ACCORD AVEC LE RIC MAIS VEUT POSER LA QUESTION

En effet ceux-ci ayant indiqué qu’aucun élu n’avait répondu à leur demande, Paul Bron s’est senti concerné ! En effet, il aurait répondu mais les organisateurs ont fait comme s’il n’existait pas.

Il faut dire que sa réponse est dans le plus “pur” style Bron qui a marqué la ville depuis des décennies : Il est “en plein accord avec le RIC” mais … “ne partage pas la question posée, qui me semble une question piège”.

SE PRONONCER EST UN SUPPLICE

Donc pour le Référendum d’initiative Citoyenne, c’est Bron qui doit poser la question … Sur le fond on ne sait pas s’il est pour ou contre la démolition des bâtiments. On comprend : pour lui la question est “un piège“. Car se prononcer est pour Paul Bron le pire des supplices.

DEMOLIR OU PAS ? ON NE LE SAURA PAS

Il est bien évident qu’à l’avenir, il faudra reconsidérer les projets de démolitions à l’Arlequin et au contraire mener des réhabilitations ambitieuses de logements” écrit il . A l’avenir ? Est-ce à dire qu’il faut d’abord démolir ? Ou pas ? On ne le saura pas.

IL PROPOSE UNE COMMISSION PAR PROBLEME

Les méandres de la pensée Bronesque sont impénétrables. En général cet élu propose une commission dès que se pose un problème. Il a oublié ce Mantra pour l’Arlequin.

L’UN DES RESPONSABLES DES RETARDS CATASTROPHIQUES

C’est surtout cet ancien Adjoint au scolaire de M.Destot qui porte tous les retards catastrophiques en école de Grenoble puisque tout à son flot de mots sans atterrissage pendant son mandat, il a oublié les constructions scolaires liées à la nouvelle urbanisation.

Visiblement ça ne l’empêche pas de continuer à enfiler les perles.

.

18 octobre 2019