BURQUINI: Les COMMUNES ENVOIENT une GIFLE à E.PIOLLE

C’est mal parti pour ses combines pour la présidence de la Métro pour le Grand Timonier. L’affaire du Burkini lui a valu une avalanche nationale de protestations donnant une fois de plus une image détestable de Grenoble.

AILLEURS LE RÈGLEMENT EST APPLIQUÉ

Mais tout à côté les communes de ST Martin d’Hères, d’Echirolles et même la fidèle alliée d’Eybens (ext gauche) ont fait savoir cet été qu’elles appliquaient le règlement intérieur des piscines.

St MARTIN D’H ÈRES : “APPEL AUX FORCES de L’ORDRE SI RÉSISTANCE”

St Martin d’Hères a ouvert le bal. Franck Clet, adjoint au maire en charge du sport a rappelé son inflexibilité à propos du Burquini : « Le règlement intérieur ne l’autorise pas et elles ne pourront pas se baigner avec. Et si elles arrivent à intégrer les bassins, on leur demandera d’en sortir, ce doit être clair, net et précis ! Quitte à faire appel aux forces de l’ordre en cas de résistance… » (DL du 22/7/19)

E.PIOLLE : “MAILLOT COUVRANT POUR SE PROTÉGER du SOLEIL”

On est loin des circonlocutions d’Eric Piolle qui nomme le Burquini comme les islamistes : “un maillot couvrant pour se protéger du soleil” (!). Formulation qu’avait dénoncé un observateur tel Naëm Bestandji .

ÉCHIROLLES : “ICI NOUS SOMMES ASSEZ FERMES”

A Echirolles le conseil municipal a voté ce nouveau règlement intérieur début juillet « Ici, nous sommes assez fermes, nous sommes obligés » explique Eric Platel directeur adjoint des sports de la commune dans le DL (13/8/19). « Il est surtout plus explicite. On veut avertir tout le monde »

DES SOCIÉTÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ

En fait on apprend qu’une grande majorité de piscines fait appel à des sociétés privées de sécurité afin de s’adapter aux besoins et de répondre aux incivilités et provocations.

Le directeur adjoint des sports d’Echirolles est explicite : « Un super travail avec des agents bien présents tout l’été et un minimum de turn-over. Du coup, les interdictions ou les petites surveillances sur certaines personnes sont bien relayées. »

DES SANCTIONS : EXCLUSION TOUT L’ÉTÉ

Il poursuit : « Dans notre règlement intérieur, on a établi une grille des sanctions. Cela va d’un simple rappel à l’ordre en passant par l’exclusion temporaire jusqu’au maximum, qui est l’exclusion tout l’été. La police municipale est appelée, relayée par la nationale. C’est cela qui est important : appliquer à la lettre ce cahier des charges. »

De plus « de trois agents par jour, on peut monter à sept sur une période chargée »

G.LECLERC (C’NEWS) : “BEAUCOUP de MANIPULATION”

Ces annonces et ces mesures simples démontrent encore un peu plus l’inanité de la position d’Eric Piolle. “Beaucoup de manipulation et d’hypocrisie. C’est au Maire de faire respecter la règle et de siffler la fin de la récréation” avait résumé l’éditorialiste Gérard Leclerc sur C’News.

A.CARIGNON : “A Eric PIOLLE de FAIRE RESPECTER la RÈGLE”

« C’est bien à Eric Piolle  Premier Magistrat de la commune de faire respecter la règle édictée par lui même. Pas au Président de la République » avait rappelé Alain Carignon. Le maire de Villeurbanne lui avait aussi fait la leçon.

“ON NOUS DIT DE NE PAS APPLIQUER le RÈGLEMENT”

Même un Maitre nageur d’une piscine grenobloise avait expliqué à “Libération”  à propos du Burquini : «Je suis mal à l’aise parce que c’est interdit par le règlement et là, aujourd’hui, on nous dit de ne pas l’appliquer» 

L’ALLIANCE CITOYENNE” FINANCÉE par G.SOROS

Depuis lors la découverte que “l’alliance citoyenne” est financée par Georges Soros, que Taous Bel Hadj est une agitatrice musulmane intégriste qui se déguise une fois en maman qui veut se baigner en burquini une autre fois en maman voilée privée de sortie scolaire, n’arrange pas le dossier d’Eric Piolle.

E.PIOLLE DIVISE MÊME SA MAJORITÉ

Il divise en profondeur sa majorité municipale dont les membres se taisent de peur d’être écartés de la liste mais qui s’exprimeront certainement après leur éviction.

LES MAIRES LUI ENVOIENT UNE GIFLE PUBLIQUE

Mais la gifle publique que lui envoient les Maires voisins en appliquant simplement le règlement d’hygiène des piscines ramène Eric Piolle à ses errements, à sa démagogie et à son clientélisme dangereux.

SON REJET S’ÉTEND A L’AGGLOMÉRATION

Politiquement il démontre que, même si Christophe Ferrari est mort, le Grand Timonier ne suscite aucun enthousiasme (!) des électeurs du Président de la Métro. Le syndrome du rejet qu’il subit à l’échelle de Grenoble s’est étendu à l’agglomération.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *