E.PIOLLE et le BURQUINI : UNE DÉBANDADE NATIONALE

Beaucoup de manipulation et d’hypocrisie. C’est au Maire de faire respecter la règle et de siffler la fin de la récréation”. Les propos de l’éditorialiste Gérard Leclerc sur C’News hier matin ont donné le ton.

L’heure était à la fessée nationale pour Eric Piolle. Il a réussi à nationaliser l’inconsistance de ses propos.

PIOLLE: “UN MAILLOT DE BAIN COUVRANT CONTRE LE SOLEIL”

Alors qu’il avait défini le burquini comme ” un maillot de bain couvrant destiné à se protéger du soleil” (!) localement même un Adjoint au Maire, Sadok Bouzaiene l’avait publiquement démenti: « le vrai fond du sujet : il s’agit là d’islam politique, c’est du prosélytisme. Arrêtons de tourner autour du pot ! ». (DL du 24/6/19) .

N.BESTANDJI: ” IL REPREND LES TERMES DES ISLAMISTES”

Naëm Bestandji un observateur modéré a très bien relevé la duplicité d’Eric Piolle démontrant sa totale complicité avec l’islam intégriste : « Il reprend le terme choisi par les islamistes pour le banaliser : « maillot de bain couvrant » ».

G.LECLERC ( C’NEWS) ” AU MAIRE de FAIRE RESPECTER la RÉGLE”

Mais maintenant c’est au niveau des observateurs Nationaux qu’Eric Piolle est renvoyé dans les cordes. Il avait appelé Emmanuel Macron a “siffler la fin de la récréation” (!). Gérard Leclerc lui renvoie la formulation en plein visage: ” c’est au Maire de siffler la fin de la récréation. C’est au Maire de faire respecter la règle”

A.CARIGNON: ” L’IRRESPONSABILITÉ et la DÉMAGOGIE de E.PIOLLE”

Alain Carignon n’avait pas dit autre chose dans un communiqué hier: « En appeler au Président de la République pour faire appliquer le règlement d’hygiène de la ville de Grenoble relève de l’irresponsabilité et de la démagogie. C’est bien à Eric Piolle  Premier Magistrat de la commune de faire respecter la règle édictée par lui même . Pas au Président de la République. » 

E.PIOLLE A CACHÉ SES CONTACTS DEPUIS SEPTEMBRE 2018

Eric Piolle sera passé par mille contorsions sur un sujet simple. D’abord il a caché avoir rencontré en septembre 2018 les tenants du Burkini dans les piscines , leur promettant le dialogue.

Lors de la provocation de mai 2019 il a donné consigne aux Maitre-Nageurs de ne pas appliquer le règlement d’hygiène des piscines aux femmes en Burquini

IL MET à ÉGALITE INTÉGRISME et la LAÏCITÉ

La seconde action piscine Jean Bron en juin avait laissé Eric Piolle de marbre. Après quelques jours de pression il a tardivement réagi comme l’ont signalé les médias locaux ( Place Gre’Net) pour dire que « Les conditions d’un dialogue serein ne sont pas réunies (…) Je regrette que les deux acteurs de la polémique partagent une même stratégie ».

A ce moment là il renvoyait dos à dos et à égalité les partisans de l’islamisme intégriste et les défenseurs de la laïcité!

Après avoir été éreinté sur RMC à propos de son arrêté anti expulsion , Eric Piolle est fustigé sur C’News pour sa démagogie

LA POINTE EXTRÊME de la CONNIVENCE avec L’ISLAMISME

Le 27 juin circule cette vidéo assassine pour Eric Piolle. On l’entend laborieusement expliquer que “porter le Burquini “ peut s’assimiler à porter ” un maillot couvrant pour se protéger du soleil”. Il se situe alors à la pointe extrême de la connivence avec les islamistes radicaux en utilisant leurs mots.

LE 28 JUIN IL DIT L’OPPOSÉ

Tout à coup le 28 juin, après 2 jours ou il est secoué – y compris en interne- il publie un communiqué annonçant martialement « Je me refuse d’entrer dans un dialogue avec des revendications communautaristes. » (DL du 29/6/19) . Cette fois un “acteur de la polémique” est désigné . ça donne le tournis.

E.MACRON EST APPELÉ a APPLIQUER le RÉGLEMENT des PISCINES!

Comme ces contradictions n’apaisent rien – au contraire – que les polémiques enflent, Eric Piolle invente le recours au Président de la République! Voilà qu’Emmanuel Macron devrait venir faire appliquer le règlement d’hygiène de la ville de Grenoble.

“METTRE FIN RAPIDEMENT à CETTE DÉGRADATION GÉNÉRALE”

Comme l’a exprimé Alain Carignon dans un communiqué “ La majorité municipale doit mettre fin rapidement à cette dégradation générale de la vie collective et se substituer s’il le faut au Premier Magistrat visiblement défaillant pour assumer ses fonctions de base “.

La question se pose en effet chaque jour davantage.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *