E.PIOLLE ACCEPTE LE BURKINI dans les PISCINES

«Je suis mal à l’aise parce que c’est interdit par le règlement et là, aujourd’hui, on nous dit de ne pas l’appliquer» explique à “Libération” un Maitre Nageur de cette piscine de Grenoble.

E.PIOLLE “FAVORABLE à la RECONNAISSANCE de LEURS DROITS”

Ce “on” est le Maire de Grenoble, Eric Piolle (Verts/PG). Vendredi 18 mai quelques femmes ont pénétré de force dans la piscine des Dauphins à Grenoble pour se baigner en Burkini et il a refusé d’intervenir. Il recevra même ce lundi 20 mai officiellement une délégation de “Musulmanes libres et fières” qui annoncent sur leur site “qu’Eric Piolle est favorable à la reconnaissance de leurs droits”…

“POUR DES RAISONS D’HYGIÉNE et de SALUBRITÉ”

Pourtant le règlement s’applique à tous et à toutes quelle que soit la religion. Il stipule « Pour des raisons d’hygiène et de salubrité, la tenue de bain obligatoire pour tous dans l’établissement est le maillot de bain une ou deux pièces propre et uniquement réservé à l’usage de la baignade ».

Combien de personnes, y compris des hommes arrivés avec un maillot de bain short se sont vus refoulés et contraints d’acquérir un maillot réglementaire au serveur placé à l’entrée. Sans crier à la phobie….

UNE ASSOCIATION SUBVENTIONNÉE PAR C.FERRARI

Cette provocation malheureusement soutenue par “l’Alliance Citoyenne” -qui porte mal son nom en l’occurrence- a heurté nombre de musulmans grenoblois. Son subventionnement à hauteur de 6000 € par Christophe Ferrari (PS repenti) semble accréditer l’idée d’une connivence politique.

E.PIOLLE S’APPUIE SUR L’ISLAMISME INTÉGRISTE

Visiblement perdu face au mécontentement qui monte des grenoblois devant les résultats de sa politique, Eric Piolle en vient à s’appuyer sur l’islamisme intégriste avant les élections. Déjà ses méthodes avec les rumeurs malveillantes contre Jérôme Safar (PS) en 2014 avaient inquiété.

Sur le site des Musulmanes l’annonce que Piolle les reçoit et la liste de leurs demandes après le burkini dans les piscines

UNE CATASTROPHE POUR L’IMAGE de GRENOBLE

Grenoble n’a pas besoin de ça. Son image est si dégradée par l’insécurité, la paupérisation, la baisse de la valeur des biens. Y ajouter cette lâcheté et cette perversité qui va défrayer la presse nationale est une catastrophe supplémentaire pour son attractivité. Qui va avoir envie de venir vivre dans un tel climat ?

LA PRATIQUE RELIGIEUSE RELÈVE DU DOMAINE PRIVÉ

La pratique religieuse relève du domaine privé dans notre République et elle n’a donc aucune légitimité à envahir l’espace public. En 1905, la séparation des catholiques et de l’Etat s’est effectuée dans la douleur. Elle est le fondement de notre règle de vie commune.

LES CHARTREUX ONT ÉTÉ ÉVACUÉS PAR LES GENDARMES ...

En d’autres temps la République a su faire respecter la loi. En avril 1903 les Chartreux sont évacués de leur Monastère par les gendarmes. Ils attendront 37 ans avant de pouvoir y revenir. Parfois la République doit s’affirmer. E.Piolle, lui, demande aux maîtres nageurs de ne pas appliquer le règlement.

1903 : dans la perspective de séparer l’église et l’Etat la République va jusqu’à faire évacuer les Chartreux par les gendarmes malgré l’émotion des Isérois. Aujourd’hui E.Piolle demande au maître nageurs de laisser enfreindre le règlement aux musulmans intégristes…

S.BOUZAIENE : ” OU VA T-ON SI LA LOI N’EST PAS RESPECTÉE?”

Au passage Sadok Bouzaiene l’Adjoint “officiel” au sport (Front de Libération de la Tunisie) démontre qu’il est totalement marginalisé et ignore ce que décide le Grand Timonier: “cette intrusion me choque, ça me perturbe et même plus que ça. Que l’on utilise la religion, ça me dérange beaucoup et ça me pose une question : où va-t-on si la loi de la République n’est pas respectée ?» dit il dans le Dauphiné (18/5/19)

ASSASSINÉS PAR E.PIOLLE

De nombreux citoyens défenseurs des libertés dans les pays du Maghreb qui se battent parfois au prix de leur vie pour faire prévaloir le citoyen, l’égalité homme/femme face aux préceptes religieux, se sentent assassinés par Eric Piolle.

E.PIOLLE VEUT FAVORISER UNE SOCIÉTÉ EN MORCEAUX

En flattant la suprématie religieuse sur la règle de vie commune, Eric Piolle veut favoriser cette société en morceaux ou la préférence religieuse, sexuelle, de genre, de race est l’alpha et l’oméga. Le dépassement de soi, le destin collectif et le sentiment d’appartenance sont évacués au profit d’un consommateur nombriliste auquel on ne répond jamais non.

E.PIOLLE FAVORISE L’ISLAMISME INTÉGRISTE

Il espère se sauver électoralement en satisfaisant ces strates. Au risque de favoriser un dangereux islamisme intégriste. Il avait déjà envoyé un clin d’oeil appuyé en finançant sur fonds publics au Palais des Sports, après les attentats du Bataclan, une journée contre l’état d’urgence avec Edwy Plenel.

Déjà au Palais des Sports il avait organisé avec Edwy Plenel une journée contre l’état d’urgence après le Bataclan : un clin d’oeil plus qu’appuyé au terrorisme islamiste

RÉCUPÉRER LES VOIX des MUSULMANS

Il appartient à tous les citoyens, y compris les musulmans bien entendu, de ne pas se laisser instrumentaliser par ces provocations qui ont pour conséquence de les stigmatiser et pour objet de récupérer leurs voix.

“SI JE LES TOUCHE, JE NE VAIS PAS ME FAIRE AGRESSER ?”

D’autant, qu’avec le burkini,comme l’explique dans “Libération” un Maître Nageur de la piscine des Dauphins à Grenoble «S’il y a un accident, comment on pose un défibrillateur avec ça ? (….) Et puis si je les touche pour les sauver, qu’est-ce qui me dit que je ne vais pas me faire agresser par les hommes qui les accompagnent ?».

E.PIOLLE DRESSE LES GRENOBLOIS LES UNS CONTRE LES AUTRES

Une fois de plus les excès d’Eric Piolle font exploser Grenoble. Jamais un Maire n’aura autant dressé les grenoblois les uns contre les autres, encouragé des formes de sécession, attisé les feux au lieu de rassembler sur une règle de vie commune à tous les grenoblois quelle que soit leur appartenance ou religion.

UNE MUNICIPALITÉ à la DÉRIVE

L’acceptation du Burkini dans les piscines contre le règlement qui s’applique à tous est l’épisode final d’une municipalité à la dérive.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *