BURKINI : E.PIOLLE POURSUIT L’AMBIGÜITÉ

Depuis un mois Eric Piolle tergiverse, refuse de condamner l’islam politique qui se cache derrière les opérations Burkini. Mais il a craqué. La pression nationale et locale était devenue trop forte.

S.BOUZAIENE SE DÉSOLIDARISE de E.PIOLLE

Les déchirements internes à la majorité municipale aussi. Sadok Bouzaiene, l’Adjoint aux sports, n’a pas hésité à se désolidariser d’Eric Piolle en dénonçant « le vrai fond du sujet : il s’agit là d’islam politique, c’est du prosélytisme. Arrêtons de tourner autour du pot ! ». (DL du 24/6/19) .

Sadok Bouzaiene est le seul Adjoint au Maire qui ce soit désolidarisé publiquement d’Eric Piolle. Les autres trahissent les principes républicains.

E.PIOLLE TOURNE AUTOUR DU POT

Eric Piolle, lui, ne fait que ça “tourner autour du pot”. Jusque là il estimait que « Les conditions d’un dialogue serein ne sont pas réunies (…) Je regrette que les deux acteurs de la polémique partagent une même stratégie »

Il mettait sur un même planl’islam politique” désigné comme tel par l’un de ses Adjoints et ceux qui le combattent. Entre l’un et l’autre il réclame “un dialogue serein“. Un Munich local. Une honte.

… ET ADRESSE UN MESSAGE POSITIF AUX ISLAMISTES

Après plusieurs semaines et deux actions pro-burkini menées sur Grenoble, le maire Éric Piolle prend la parole (…) – certains diront «enfin»” note avec humour le site d’information Place Gre’Net.

Pour dire quoi ?

Comme à son habitude il use d’un double langage : il fait part de sa décision “de ne pas faire évoluer le règlement intérieur des piscines cet été…” . Ce qui signifie en creux et clairement qu’il est prêt à céder à cet islamisme-là un peu plus tard.

Le burkini peut être fourni à celles qui n’en n’ont pas…

LE GAM : Enzo LESOURT ÉTAIT PRÉSENT à la PISCINE

Acculé à prendre une position car toute la France regarde à nouveau Grenoble sur un sujet négatif pour la ville, il ne veut pas rompre ses connivences.

D’ailleurs, selon le Groupe d’Analyse Métropolitain, (GAM) Enzo Lesourt, le conseiller “spécial” du Maire, grand Manitou de la municipalité, était présent à la piscine Jean Bron le jour de l’opération Burkini. Ce qui impliquerait à minima qu’Eric Piolle était informé et avait décidé de laisser faire. A minima.

N.BESTANDJI : “E.PIOLLE REPREND LE TERME DES ISLAMISTES”

Un autre observateur attentif, Naëm Bestandji dénonce très clairement Éric Piolle. « Il condamne les actions des islamistes mais ne les nomme pas. Pas plus qu’il ne nomme le burkini. Il reprend le terme choisi par les islamistes pour le banaliser : « maillot de bain couvrant » ».

A.CARIGNON : “E.PIOLLE REFUSE DE DÉSIGNER LA RÉALITÉ”

Alain Carignon exprime la même idée en soulignant que “le Maire de Grenoble consent à évoquer des « agitateurs » alors qu’il s’agit d’opérations conduites par « l’islam politique »

Ajoutant dans son communiqué : Contraint de reculer face à une incompréhension de tout l’arc républicain, Eric Piolle refuse de désigner la réalité pour d’évidentes raisons de clientélisme électoral.

Les victimes sont les femmes, la société qui se fracture, les musulmans eux-mêmes.

La fuite d’Eric Piolle du Village Olympique : décidément…

E.PIOLLE AVAIT CONDAMNÉ L’ÉTAT D’URGENCE APRÉS le BATACLAN

Toujours ces clins d’oeil appuyés à l’islamisme radical qui est la marque de fabrique d’Eric Piolle : n’avait il pas organisé une journée contre l’état d’urgence au lendemain des attentats du Bataclan?

NOUVELLE OPÉRATION BURKINI LE 30 JUIN

D’ailleurs “l’Alliance Citoyenne” a bien compris le message d’Eric Piolle qui n’est pas subliminal. Elle diffuse en effet un formulaire d’inscription pour une « sortie piscine en famille » le dimanche 30 juin. L’association fait dans ce cadre figurer le burkini parmi le choix des maillots… et propose même d’en prêter à qui n’en aurait pas.

Eric Piolle continue d’ailleurs a vouloir “poser les termes d’un dialogue serein” (!) avec eux.

OBÉIR CONTRE LES VALEURS RÉPUBLICAINES

Le Maire fait subir à sa ville une risée nationale. Il est démasqué, le dos au mur. On voit mal comment tous les élus de la majorité municipale pourraient continuer à demeurer silencieux devant cette faute grave. Continuer à obéir contre les valeurs républicaines. Laissant seul le malheureux Sadok Bouzaiene affronter la colère du Grand Timonier publiquement défié.

E.PIOLLE AURA A LA FOIS LA DÉFAITE ET LE DÉSHONNEUR

Eric Piolle vient d’enclencher une nouvelle série d’été pour Grenoble qui va être délétère pour lui et pour la ville.

Pour paraphraser Churchill, il aura voulu frayer avec des forces hors du cadre Républicain pour des raisons électorales, il aura à la fois la défaite et le déshonneur.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *