LES ADJOINTS FARFELUS d’Eric PIOLLE

Antoine Back (Verts/FI) l'un des nouveaux Adjoints à tout et rien 

Aucun grenoblois n'a compris quoi que ce soit aux Adjoints au Maire et Conseillers délégués élus le 3 juillet, retirés le 25 juillet...

A cette dernière date personne ne savait encore qui faisait quoi à la Mairie. Le Grand Timonier a refusé de s'en expliquer. Avec la démission de Sadok Bouzaiene il se confirme bien que les luttes internes ont été violentes pour les postes et les victimes nombreuses.

FACE AU MÉCONTENTEMENT : 45 ÉLUS SUR 45 DANS L'EXÉCUTIF...

D'où l'obligation pour Eric Piolle d'y répondre en faisant  entrer la totalité de la majorité municipale (45 élus) dans l'exécutif. Puis devant le tollé de "réduire" à 40 membres.... 

On imagine que ces Conseillers Municipaux délégués qui ne le sont plus ont tout de même perçu leur indemnité de CMD (1100 €/mois) en juillet. Pourquoi faire ?

Sadok Bouzaïene était de tous les coups pour la campagne (ici les "Grenopolitains") avec Bernard Macret éliminé aussi : Sadok Bouzaïene a démissionné pour protester

5 ÉLUS DONT 4 FEMMES REPLACÉS à la BASE

Ces 5 heureux élus dégradés sont Sylvie Fougeres,  Laura Pfsiter, Katia Bacher, Laure Masson et Sadok Bouzaiene qui a démissionné pour protester.  Quatre femmes sur cinq dont la benjamine du Conseil...

APRÉS L'ÉCHEC de la MÉTRO : RECASER les AMIS

Mais pourquoi cette pagaille ? Comme l'avoue Sadok Bouzaiene au DL (5/8/20) après l'échec de la Métro "il a fallu laisser quelques places à la ville". On le sait le clan Avrillier et les amis du Maire ne voulaient pas rester sur la touche alors qu'ils étaient programmés pour des postes à la Métro : Christine Garnier, Vincent Fristot, Maud Tavel alors que les premiers ont crevé les plafonds de la durée autorisée des mandats dans la charte des Verts depuis bien longtemps ! 

Vincent Fristot et Christine Garnier du clan Verts/Ades de Raymond Avrillier qui crèvent tous les plafonds de durée des mandats depuis 1995 ! recasés comme Adjoints au Maire. 

 

S.BOUZAIENE : "JE SOUHAITAIS CONTINUER DANS LE SPORT"

Toute cette politicaillerie s'est déroulée en totale opacité mais a donc fait "quelques victimes collatérales" comme le note Jean-Benoit Vigny dans le même article.

Sadok Bouzaiene reconnait en être : "je souhaitais pour ma part continuer dans le sport" affirme l'ex Adjoint aux Sports vidé sans ménagement.

IMPOSSIBLE DE TROUVER QUI FAIT QUOI

Le grenoblois est évidemment totalement oublié, mis à l'écart même. Au bout de cette désorganisation exemplaire, pour trouver qui fait quoi dans l'exécutif, il ne fallait pas chercher les arrêtés affichés à la mairie comme Cherif Boutafa l'a fait (ils n'y étaient pas), ni sur le site de la ville comme Nicolas Pinel l'a espéré (ils n'y étaient pas) mais sur le site de... "Grenoble en Commun", désormais organe officiel de la ville comme l'a découvert Bruno de Lescure, Président de l'Union de Quartier Chorier-Berriat.

Le nouvel Adjoint à la fraîcheur, Gilles Namur : les grenoblois ressentent ses effets dés cet été

PAS d'ADJOINT à la PROPRETÉ, à la SÉCURITÉ, à la PARTICIPATION ...

S'agissant des postes eux-mêmes on entre dans le monde magique du Piollisme désincarné qui veut semer les grenoblois dans un labyrinthe dont ils ne sortiront jamais. Ainsi il n'existe pas d'Adjoint chargé de la propreté, ou de la sécurité, ou de l'animation ou à la participation citoyenne. Trop simple.

DES ADJOINTS à la FRAÎCHEUR, à la VITALITÉ DE PROXIMITÉ (!) ...

Mais vous avez une Adjointe à "l'égalité Républicaine" (!), Elisa Martin, un autre "à la fraîcheur", Gilles Namur, un Maxence Alloto à la "vitalité de proximité". Mais imaginez un Antoine Back chargé "des Risques (!), prospective, évaluation et nouveaux indicateurs, stratégie alimentaire". Le poseur de cendriers a été neutralisé avec ce charabia du vide.

Un Adjoint à la Mémoire et un autre à l'histoire :  Jérôme Soldeville qui compare le quinquennat Macron au régime de Vichy. Il a tout compris.

 

LE DÉLÉGUÉ à l'HISTOIRE JUGE QUE MACRON C'EST VICHY....

Annabelle Bretton est chargée de "la démocratie ouverte". Elle ne répondra a aucune question sur la démocratie fermée. Vous disposez d'un Adjoint "à la mémoire", Emmanuel Carroz et d'un conseiller "délégué à l'histoire", Jérôme Soldeville. On peut faire confiance à ce dernier pour la réécrire. C'est lui qui a lancé un tweet selon lequel "Macron c'est le régime de Vichy avec un sourire colgate". Il est donc tout à fait qualifié pour hiérarchiser les événements historiques. 

LES INAMOVIBLES DU CLAN AVRILLIER : Vincent FRISTOT....

Les inamovibles Vincent Fristot et Christine Garnier du clan Avrillier passent d'un poste à l'autre depuis... 1995. Voila le mystérieux mécanicien du système Avriller qui va de l'urbanisme sur lequel il gardera un oeil au "contentieux, pré-contentieux". Les associations peuvent être inquiètes. La méthode Boileau de frapper fort au portefeuille devrait s'aggraver. 

....C.GARNIER PASSE DU LOGEMENT ... AUX ÉCOLES

La seconde, calamité du logement dont elle était Vice Présidente à la Métro, passe "aux écoles" : Christine Garnier va donc être la nouvelle Adjointe chargée d'expliquer que la municipalité met en place un plan école pour rattraper les retards dus à l'urbanisation. Un Adjoint par mandat car il faut un nouvel élu pour rendre chaque fois le discours crédible : Jean Marc Cantéle (Verts/Ades) entre 2OO1 et 2008, Paul Bron (2008/2014) Fabien Malbet (2014/2020). Le résultat est toujours le même comme on le voit à Hoche, à Diderot ... partout dans la ville : on bétonne d'abord, on réfléchit après. 

M.Tavel Adjointe sortante au personnel, recordman des conflits sociaux et des condamnations pour licenciements abusifs, programmée à la Métro, recasée dans la douleur Adjointe... "au temps de la ville" !

 

Maud TAVEL, ADJOINTE.... "AU TEMPS de la VILLE" 

A noter que Maud Tavel qui était d'abord programmée comme Première Adjointe -Elisa Martin n'a pas lâché le morceau- puis comme Vice Présidente de la Métro aux côtés de Yann Mongaburu -on sait comment ça s'est terminé- devient Conseillère municipale déléguée "au temps de la ville".  Mitterrand n'avait il pas créé un Ministre du Temps Libre qui n'était pas très occupé ?  Pourquoi le Grand Timonier ne disposerait-il pas d'une Adjointe pour ce "temps de la ville" dont personne ne sait ce que ça veut dire ? La Météo ?

P.MÉRIAUX : LE COMPAGNON de SKI de PIOLLE AU PERSONNEL  

Signalons que l'homme qui pratique le ski avec Eric Piolle, qui a a créé des problèmes sociaux partout ou il est passé  (Maison de la Montagne, téléphérique... ) est promu Adjoint au personnel. Il est vrai que Pierre Mériaux est inspecteur du travail. 

Yann Mongaburu, humilié, devient un élu en transition vers la sortie 

 

Y.MONGABURU HUMILIÉ :  CMD à "L'URBANISME TRANSITOIRE"

Chez les Conseillers délégués il en est un a qui Eric Piolle impose une humiliation particulière. Yann Mongaburu devient "conseiller délégué à l’urbanisme transitoire" (!).  "Transitoire" comme lui ? Il paye cher l'échec de son Guide et n'a pas la réaction d'honneur qui s'impose. 

UN DÉLÉGUÉ AUX CHANTIERS OUVERTS AU PUBLIC ....

Mais il y aussi une "conseillère déléguée à la Transition numérique et stratégie de la donnée"  (?) Amel Zenati.  Un autre "délégué aux chantiers ouverts au public" Hosny Ben Rebjeb. Ça manquait évidemment. Ce sont plutôt les chantiers fermés au public qui auraient besoin d'un élu....

... UN AUTRE à L'INNOVATION (?) 

Pascal Clouaire passe d'Adjoint à la participation citoyenne qui a disparu (on comprend pourquoi !) a  "délégué à l’Innovation" (!). Mais il va également présider une SEM en compensation.

C.Deslattes Adjointe au Maire avec l'appareil PS local ( G.Fioraso et J.Safar) puis au Planning Familial pour en faire le porte parole du Burquini pour complaire à Piolle et maintenant récompensée : elle s'occupe de "la grande précarité". Que les autres se débrouillent. 

 

C.DESLATTES : LA GRANDE PRÉCARITÉ, PAS LA PETITE

Tandis que Céline Deslattes est "déléguée à la grande précarité". La petite précarité, qui prépare la grande, n'est pas concernée. Il y a même Salima Djidel qui ne s'occupera que de "la cuisine centrale". Aux fourneaux ? 

K.HABFAST RELÉGUÉ à REGARDER LE PATRIMOINE S'EFFONDRER

On voit mal ce que le malheureux Klauss Habsfast passé de la présidence d'Alpexpo, de la vice présidence de la Métro aux grands équipements à "conseiller délégué au patrimoine" va bien pouvoir faire sans moyens devant un patrimoine sportif et culturel qui s'effondre ? Le regarder ? 

LA VÉGÉTALISATION et la SÉCURITÉ CIVILE SONT ENSEMBLE

La cohérence de la mission de Thierry Chastagner saute à l'évidence : "délégué à la végétalisation et à la sécurité civile". On se demande comment on peut inventer ça ensemble. Piolle l'a fait.

Olivier Bertrand (en rouge) avec le clan : V. Fristot, R.Avrillier, V.Comparat. Il cumule Conseiller départemental, Adjoint au Maire, Conseiller communautaire, interdit dans la charte des élus verts. Mais son secteur d'Adjoint ne concerne pas celui dont il est élu et ou il habite. Logique. 

 

LES 6 ADJOINTS DE SECTEUR N'HABITENT PAS LEUR SECTEUR 

Ajoutons à cet inventaire le fait que les Adjoints des 6 secteurs de la ville ont été choisis en fonction du fait qu'ils n'habitaient pas le secteur concerné. Moins ils le connaissent, moins ils connaissent les interlocuteurs, plus ils seront efficaces. Dans le dernier mandat des élus de secteur se perdaient en allant aux réunions dans le sud de la ville. 

UNE NOUVEAUTÉ ANNONCÉE SEMBLE AVOIR DISPARU

Semble avoir disparue -mais rien n'est certain- la nouveauté annoncée avec les trompettes de la renommée par Eric Piolle, à savoir un élu responsable d'un secteur de la dimension du périmètre d'une école. Une usine à gaz qu'il fallait inventer elle aussi !

UN ÉPAIS BROUILLARD POUR PERDRE LES GRENOBLOIS

Ces appellations farfelues, cette "organisation"  démontrant une totale incompétence,  confirment le caractère ubuesque de la municipalité. Tous les palabres internes et la lutte des places ont abouti à ce brouillard épais dans lequel les grenoblois vont se perdre immanquablement. 

POURQUOI FAIRE SIMPLE QUAND ON PEUT FAIRE COMPLIQUÉ ?

La devise semble être : "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" ? Si l'objectif est d'écoeurer le citoyen afin d'aboutir à un taux d'abstention encore plus élevé, reconnaissons qu'il peut être atteint. 

Mais cette technique a pour corollaire d'affaiblir la démocratie, de renforcer les extrêmes et de favoriser à terme l'explosion. 

 

 

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *