LA BASTILLE : P. MÉRIAUX DOIT DÉMISSIONNER

Cette fois l’incompétence dépasse les bornes et les grenoblois n’en peuvent plus de supporter ces petits marquis suffisants et donneurs de leçons qui ruinent la ville.

Pierre Mériaux élu (Verts/PG) proche d’Eric Piolle préside la Régie du Téléphérique de la Bastille en même temps qu’il a été nommé “M.Montagne” de la municipalité parce qu’il pratique le ski avec le Maire.

P.MERIAUX A “OUBLIÉ” de SIGNER LA CONVENTION

On apprend par le “Dauphiné” que le bar restaurant de la Bastille est fermé alors que s’ouvre la saison touristique ! Les visiteurs qui veulent prendre un verre ou se restaurer trouvent porte fermée.

L’établissement, propriété de la Régie du téléphérique de Grenoble-Bastille, est exploité via une “convention d’occupation du domaine public”, de 5 ans plus 2 renouvelables. La précédente convention est arrivée à terme le 31 décembre 2018… et personne n’a signé la nouvelle !” explique le Dauphiné.

DES TRAVAUX CONSIDÉRABLES de MISE AUX NORMES

Depuis 5 ans qu’il préside la Régie, Pierre Mériaux avait le temps de préparer le renouvellement de la convention. D’autant qu’il est notamment secondé à la Régie par un employé qui n’est autre que Hakim Sabri l’Adjoint aux Finances (Verts/ADes). Mais il semble que dans sa Suffisance, imitant le Grand Timonier, il ne se soit préoccupé de rien, tout à ses opérations de com’. En fait il a simplement oublié de faire un état des lieux et les nouveaux gestionnaires découvrent des travaux considérables de mises aux normes à réaliser.

UNE NOUVELLE PATATE CHAUDE

Pierre Mériaux n’ayant pas fait signer la convention avant le 31/12/18, les gestionnaires qui demeurent visiblement ouverts sont en position de force et la municipalité se retrouve avec une nouvelle patate chaude qu’elle s’est créée elle-même par son inaptitude au réel.

DANS LA LISTE DU PATRIMOINE ABANDONNÉ

Le restaurant de la Bastille rejoint la cohorte des bâtiments de la ville abandonnés (ancien Musée, Orangerie, Tour Perret, hôtel de ville, piscine des Iris…). Et ça casse.

E.PIOLLE FAIT SA PUB’ POUR UN BASSIN à ESCARGOTS

Mais ça tombe mal. Eric Piolle fait au même moment sa pub sur la création d’un camion abri pour les sans abris (120 000 €), la création de toits blancs sur des bâtiments publics pour avoir moins chaud (115 000 €) un cinéma en plein air (120 000 €) une ruche parc Pompidou (6000 €) la réalisation de 3 fontaines et d’un bassin aux escargots (285 000 €) alors que 25 % des fontaines publiques ne fonctionnent pas et pratiquement aucun WC public

8 SALARIÉS SANS SALAIRE

Il annonce la “biennale des villes en transition” et “les assises nationales de la participation(!). On se demande comment il va tenir l’intenable ? Plus personne n’y croit. La fuite en avant devient pathétique.

Pierre Mériaux est au coeur de ce système qui éclate sous nos yeux. Car à la Bastille ce ne sont pas les escargots qui cherchent à respirer mais les 8 salariés qui n’ont plus de salaire.

P.MÉRIAUX REFUSE DE PRENDRE EN CHARGE LES SALARIÉS

« Nous avons de grandes difficultés »(!) trouve à dire Pierre Mériaux dans le DL à propos du restaurant de la Bastille. Il refuse de prendre en charge les salariés ! On a connu l’inspecteur du travail vindicatif, faisant la leçon, manifestant contre les patrons qui n’assumaient pas leur responsabilité. Ce n’est tout de même pas de la faute des salariés si Pierre Mériaux n’a pas fait signer de convention dans les délais ! Ce sont eux qui devraient en supporter les conséquences ?

LE MÉPRIS de P.MERIAUX

Rappelons qu’il est un récidiviste de la maltraitance du personnel. Déjà à la Maison de la Montagne un salarié avait dénoncé ses méthodes :

”LE SENTIMENT de NE PAS ÊTRE RESPECTÉ”

Après quatre ans passés à la Maison de la montagne de Grenoble, Didier Minelli a refusé la prolongation de contrat faite par la Ville pour « trois mois, sans aucune garantie dans l’avenir de transformer ce contrat précaire en un véritable engagement, pérenne, constructif et de confiance mutuelle. Le sentiment de ne pas être respecté, de ne pas être reconnu pour les bons résultats et réalisations initiées par mes soins, l’impossibilité de me projeter dans l’avenir tant au niveau personnel, professionnel qu’économique a naturellement dicté mon choix de refuser ce contrat précaire, juste inacceptable » avait rapporté le Dauphiné (4/9/17).

CONDAMNÉ POUR LICENCIEMENTS ABUSIFS

Il avait aussi couvert les licenciements du Tricycle dont la municipalité est la cause. Place Gre’Net a aussi révélé que le tribunal administratif a annulé la décision Piollesque de 2016  de licencier deux ex salariés de la Régie 2 C. et a déclaré illégale la liquidation de la Régie qui les employait ! Place Gre’Net avait rappelé que la dissolution de la Régie RC2 avait été votée “en trente-huit secondes montre en main”. Afin de bien montrer la considération et le respect du aux salariés. Au bout de la procédure il faudra indemniser les salariés, les réintégrer et reconstituer la régie : que croyez-vous que Pierre Mériaux, Inspecteur du Travail, fit ? rien.

L’AFFAIRE de la BASTILLE : LA COUPE EST PLEINE

Avec cette nouvelle affaire de la Bastille la coupe est pleine. Il avait déjà pris la décision de fermer le soir à cause de l’insécurité. Gâcher la saison touristique d’une ville déjà abîmée par une asphyxie n’est pas acceptable. Les touristes qui empruntent le téléphérique survolaient déjà cette scandaleuse friche urbaine qui s’enlaidit chaque jour davantage : l’ex institut de Géographie Alpine est une verrue sur le nez de Grenoble : tags, ordures, détritus, squats … le spectacle n’est pas réjouissant et la municipalité n’a pas levé le petit doigt.

Pierre MÉRIAUX DOIT DÉMISSIONNER

Arrivés en haut impossible de se désaltérer ou de se restaurer. Cette fois Pierre Mériaux doit démissionner. Sa faute est établie, sa responsabilité engagée et la sanction doit intervenir. Son impunité serait ressentie comme une provocation dans le climat actuel. Être l’ami du Grand Timonier ne peut pas être une assurance tout risques, les grenoblois payant les dégâts.




Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *