MUNICIPALES: L’AFFOLEMENT de la CLASSE POLITIQUE

Le vase a débordé avec la vidéo d’Eric Piolle déversant un torrent de boue sur Alain Carignon. Cette perte de sang froid a été le test indéniable que l’affolement avait gagné ce qui reste de la majorité municipale.

Alain CARIGNON DEVAIT ÊTRE le MEILLEUR ADVERSAIRE POSSIBLE…

Pendant des mois qu’Eric Piolle et ses affidés répétaient dans l’oreille que le meilleur adversaire pour leur réélection s’appelait Alain Carignon . De gros bêtas de droite ou du centre répétaient l’antienne idiote, faisant les malins informés. Depuis des semaines , d’un air contrit et résigné Eric Piolle déverse dans des oreilles encore choisies qu’il craint une campagne de boue qui va le traiter de tout et annonce qu’il ne descendra pas à ce niveau…

LA DIGUE des MOTS FAUX S’EST EFFONDRÉE

Cette digue des mots faux s’est effondrée. La montée de la popularité des propositions d’Alain Carignon et de la liste de la société civile grossissant de jours en jours. Il n’était plus possible de faire semblant et Eric Piolle a pété les plombs et jeté une boue qu’il n’a lui-même jamais reçu.

PIOLLE A TIRE TOUTES SES CARTOUCHES MOUILLÉES…

Alors toutes les cartouches mouillées, rouillées ont été tirées d’un coup et par le chef de la campagne lui-même! Ils ont l’air malins les “opposants” qui répétaient les arguments de Piolle… De plus du côté des élus Rouge/Verts ce sont la division et les ressentiments qui minent la fin du mandat. La plupart des élus ont renoncé , à bout de souffle et les Insoumis veulent quitter le navire.

… ET DRAGUE LES SECONDS RÔLES de la MUNICIPALITÉ DESTOTEric Piolle en est réduit à draguer les malheureux seconds rôles de la municipalité Destot pour tenter de présenter ces vestiges comme une nouvelle donne politique et camoufler les abandons. C’est Maryvonne Boileau , une vétéran du clan (Verts/Ades) qui avait été chargée de la pêche. Elle avait lancé ” les communs métropolitains” avec le verbiage habituel. Ils n’ont existé que le temps d’une photo dans le Dauphiné.

Céline Deslattes ex-adjointe de Destot , bien arrosée par le pouvoir local, est dans le filet avec quelques comparses. ça ne devrait pas tétaniser les foules.

CÔTE PS et EX PS C’EST LA DÉBANDADE

Côté PS et ex PS c’est la débandade. Ici aussi la montée du collectif de la société civile pour l’alternance donne des sueurs froides. L’idée d’une liste PS s’éloigne chaque jour car la peur de se compter est la plus forte. Dans ce sauve qui peut la fuite s’effectue des deux côtés: vers la traditionnelle Union de la Gauche ( !) avec Piolle et derrière le candidat de Macron.

Michel Destot, Olivier Noblecourt, Olivier Véran, Geneviève Fioraso, Georges Burba, Jacques Chiron, Marie Jo Salat, Stéphane Gemmani ensemble ou séparés entendent maintenir le statut quo de Grenoble qui leur profite

FIORASO, CHIRON, NOBLECOURT: LA DÉTESTATION de DESTOT

Mais dans la panique l’inquiétude concerne les postes: quelle est celle des deux listes ( Piolle ou Macron) qui sera au second tour? Cette donnée est un facteur de choix important. Jacques Chiron , Geneviève Fioraso, Olivier Noblecourt par détestation de Michel Destot ( qui les a trop bien servis) sont d’ores et déjà montés ” En Marche” .

LES CONTORSIONS VONT ÊTRE HILARANTES

Beaucoup d’ex élus PS font monter , eux, leur valeur en proportion pour se vendre au mieux chez Piolle. Après leurs critiques de sa politique dans le mandat et ce que le Grand Timonier a jeté sur les mandats Destot, on imagine les contorsions auxquelles ils devront se livrer devant les grenoblois pour justifier une telle alliance!

Georges BURBA ( ex Destot) EST PASSÉ CHEZ PIOLLE

Ainsi parmi eux Georges Burba (ex municipalité Destot), très marqué à gauche par ses origines communistes est déjà passé chez Piolle sans être gêné par le jugement des Rouge/Verts sur la municipalité à laquelle il a participé. Peu importe le flacon… A moins, comme le prétendent d’autres, qu’il y ait urgence à trouver des protections. On saura bientôt.

“EN MARCHE “: LA LUTTE E.CHALAS CONTRE OLIVIER SIX

Côté En Marche , la concurrence féroce que se livrent Emilie Chalas et Olivier Six pour conduire la liste est maintenant connue et quasi publique.

Malgré les manoeuvres de C.Castaner le Ministre de l’Intérieur qui organise un réseau ex PS pour tenter de peser sur la Macronie , on voit mal En Marche se ranger derrière Olivier Noblecourt ( PS repenti) qui est – de fait -mis à l’écart de son poste à Paris car on s’est aperçu que ce n’est pas d’un délégué Interministériel dont la lutte contre la pauvreté a besoin…

O.NOBLECOURT (PS repenti) : LE BOULET DU BILAN

Localement , l’ancien Adjoint au Maire et suppléant de Michel Destot lequel devait être Ministre (!) et lui laisser la place de Député, n’a pas laissé de bons souvenirs dans ses rapports personnels ni dans son bilan; Ce dernier établi par la Chambre Régionale des Comptes fait état d’un niveau de pauvreté et de chômage grenoblois bien supérieur à la moyenne départementale. Pas de quoi pavoiser

O.VÉRAN ( PS repenti) SE RÉJOUIT DES OPPOSITIONS INTERNES

Dans ce camp toujours la nouvelle donne personnelle d’Olivier Véran ( PS repenti) a modifié son positionnement. Il joue désormais des oppositions internes au sein d’ En Marche et affirme maintenant qu’il se présentera si Macron le lui demande… Histoire de se poser en sauveur du système local dont il est un pur produit. Il a soutenu Hollande et Destot depuis une dizaine d’années.

IL MARCHANDE CONTRE UNE PROMESSE de PORTEFEUILLE

Avec Véran il n’y a jamais de sacrifice . Il s’agit bien d’un marchandage: si “on” vient le chercher il faudra lui promettre le portefeuille Ministériel tant attendu . Sa candidature à Grenoble ne serait qu’un marchepieds.

Michel Destot, Geneviève Fioraso, Eric Piolle, Olivier Véran, Fabien Malbet: peu importe le flacon pourvu qu’on ai l’ivresse du pouvoir local dont les grenoblois sont victimes

M.CHAMUSSY et S.GEMMANI : OPÉRATION SURVIE

On le sait M.Chamussy, ( LR repenti ) S.Gemmani ( app PS) ont renoncé à une liste autonome et ont dealé avec En Marche quelle que soit la tête de liste: ils n’avaient pas le choix. C’était ça ou disparaitre totalement. Ils ne sont pas regardants sur les détails. Mais le second pourrait être la victime de l’opération survie. Ses contorsions politiques sont allé trop loin et le premier n’aura pas de mal à le sacrifier.

JC BOREL-GARIN et Chérif BOUTAFA : CANDIDATS POTENTIELS

Les candidatures de Jean-Claude Borel-Garin qui devait déjà figurer dans la liste Destot en 2014 et de Chérif Boutafa le syndicaliste actif qui a réuni des citoyens autour de lui après avoir été déçu par En Marche n’iront certainement pas au bout. Le premier aurait pu figurer sur une liste PS relookée si elle avait existé et sera certainement de l’assemblage hétéroclite d’En Marche . Le second devra choisir ou et par qui ses idées seront les mieux portées .

EXTRÊME DROITE et GAUCHE: PAS LES PREMIERS RÔLES

Enfin à la droite extrême la division est aussi de mise entre les Patriotes menés par Mireille D’Ornano Députée Européenne et le Rassemblement National sans porte parole local connu. On ne sait pas ce que seront devenus les premiers après l’épreuve des Européennes qui pourrait achever Florian Philippot.

UNE TRIANGULAIRE POUR LES MUNICIPALES

Bref les municipales à Grenoble s’orientent essentiellement vers une triangulaire. La présence de l’extrême droite n’étant jamais déterminante dans le scrutin. Celle des “Insoumis” à l’extrême gauche avec un potentiel équivalent aurait pour objectif d’apporter à Piolle au second tour une partie de l’électorat des quartiers perdus par la municipalité. Mais cette alliance sera difficile avec l’intégration de PS dans la liste Piolle du premier tour.

LE COLLECTIF de la SOCIÉTÉ CIVILE a MIS UN COUP de PIEDS

Ce reclassement entre 3 pôles se sera effectué grâce à l’action de terrain du collectif de la société civile, grâce à ses débats, à ses propositions disruptives. Il a mis un coup de pieds dans la fourmilière. La peur domine le camp du statut quo.

DES COALITIONS DÉMONÉTISÉES AVANT d’AVOIR VÉCU

Dans ce climat de panique qui saisit d’effroi la classe politique locale, lui échappe également le regard lucide des grenoblois. Ces coalitions sans queue ni tête, additionnant des personnes qui se combattaient sur les dossiers locaux, s’accusant mutuellement d’avoir conduit Grenoble à la crise actuelle, sont démonétisées avant même d’avoir vécu. Elles ne sont d’accord sur rien.

GRENOBLE A BESOIN de SOLUTIONS et D’ACTION

La crise morale, financière, économique, d’attractivité, d’image, d’insécurité hors norme que connait Grenoble nécessite des réponses précises, des solutions innovantes sans lesquelles notre ville poursuivra sa descente aux enfers.

LE PLUS SINCÉRE, LE PLUS AUTHENTIQUE, LE PLUS VRAI

Les grenoblois comprennent bien que le plus petit dénominateur commun à ces listes ainsi constituées est de conserver ou partager les postes. La majorité des Grenoblois perçoit maintenant que le collectif regroupé autour d’Alain Carignon – qui n’a rien à perdre et rien à gagner- est le plus sincère, le plus authentique, le plus vrai . Il est seul à avoir le courage d’un projet qui dégage des ressources permettant de remettre la ville que nous aimons à niveau.

LE MOUVEMENT VERS LE COLLECTIF VA S’ACCÉLÉRER ENCORE

Il est probable que ces combinaisons compliquées autour d’Eric Piolle et du candidat d’En Marche accélèrent encore le mouvement des grenoblois vers le collectif de la Société Civile . Ils n’en peuvent plus des embrouilles, des mensonges et des faux semblants. Le style direct, les remèdes du collectif ont vieilli d’un coup tous les autres qui rament avec les méthodes d’avant hier.

Alain CARIGNON “INVITÉ du DIMANCHE” de FRANCE 3

Après le nouveau Forum de la société civile qui se tient ce samedi 2 mars place André Malraux à Hoche entre 15 h et 17 h, Alain Carignon sera “l’Invité du dimanche” de France 3, le 10 mars prochain . Il devrait à cette occasion aller encore plus loin afin que le collectif de la société civile poursuive sa course en tête au service des Grenoblois.


Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *