POURQUOI E.PIOLLE SOUTIENT JP TROVÉRO

Voitures et carte d’essence pour les week-end, restaurants, hôtels, formation bidon, favoritisme pour les bureaux d’études… la Cour des Comptes a transmis au Parquet la gabegie de sa gestion et après sa garde à vue Jean-Paul Trovero le Maire (PCF) de Fontaine comparaitra devant le tribunal correctionnel le 10 septembre prochain nous apprend le Dauphiné (30/4/19).

CET ENTERREMENT LÀ NE DEVRAIT PAS ÊTRE GRATUIT

La dernière rentrée avant les élections municipales aura un air de Pompes Funèbres pour la majorité de la Métro. Pas certain que cet enterrement-là soit gratuit comme c’était la “tradition” pour les élus de la Métro avec la SEM des PFI.

JP TROVÉRO (PCF) UN ACTEUR DE LA MAJORITÉ de la MÉTRO

Jean-Paul Trovero est partie prenante de la majorité de la Métro, membre de l’exécutif et délégué par elle à la Présidence de la Semitag. Avec l’opération marketing des “Grenopolitains”, Eric Piolle souhaitait reconstituer la traditionnelle “Union de la gauche” jusqu’au PCF et c’est pourquoi y participe notamment Sylvette Rochas une apparatchik du parti, Conseillère Départementale (Echirolles). Il s’agissait de préparer la reconduction de la même majorité qui gère la Métro depuis maintenant prés d’un quart de siècle. Dans cet objectif les élus PCF sont indispensables.

LES 3 ÉLUS ROUGE/VERTS de FONTAINE DÉCOUVRENT LEUR GESTION…

Certes en janvier dernier -un an avant les élections- les 3 élus Rouge/Verts/LI, Sophie Romera, Jérôme Dutroncy et Alexandre Cohen ont rompu sur la pointe des pieds avec la majorité municipale Fontainoise afin de ne pas être solidaires d’une gestion qu’ils ont totalement avalisée, la première ayant été Adjointe au Maire. Mais à la Métro ils demeurent liés à JP Trovero et Jérôme Dutroncy n’a pas démissionné de ses fonctions de Vice-Président qu’il détient comme élu Fontainois. On reconnait-là la duplicité politicienne Piollesque.

SAUVER LE SOLDAT TROVÉRO

Car à l’échelle de l’agglomération il faut sauver le soldat Trovéro et porter le boulet. Aucun cordon sanitaire, aucune déclaration sur la morale, les pratiques financières, les abus de biens public sur lesquels les Rouge/verts sont officiellement intraitables.

PAS DE MAJORITÉ SANS LES ÉLUS PCF

D’abord parce que sans les élus des communes PCF il n’y a plus de majorité possible de gauche à la Métro et l’attelage brinquebalant de Piolle/Ferrari sauterait sans eux.

E.PIOLLE DANS LE MÊME ENGRENAGE JUDICIAIRE

Ensuite et surtout parce qu’Eric Piolle est lui-même dans un engrenage judiciaire identique à celui de Jean-Paul Trovero. Une information judiciaire a été ouverte, transmise au parquet de Valence et même si visiblement des protections existent dans la grande tradition des liens entre les élus Verts/Ades et des magistrats importants, Eric Piolle ne peut pas exclure de subir le même sort.

La majorité municipale de Fontaine toute à son bonheur grâce aux cartes à essence du week-end, aux restaurants, hôtels, formation bidon et dans laquelle figurent Sophie Romera, Adjointe au Maire, Jérôme Dutroncy toujours Vice Président de la Métro et Alexandre Cohen, élus rouge/verts.

MARCHÉS SANS APPEL D’OFFRES, ACQUISITION “ILLÉGALE”…

Les marchés sans appel d’offres confiés à une association qui avait collé ses affiches, l’acquisition déclarée “illégale par la Chambre des Comptes du siège du Crédit Agricole avec une surface déclarée fausse, un sous loyer et des travaux sous évalués devraient l’avoir depuis longtemps déjà conduit en garde à vue. Car les éléments du dossier sont publics et établis par les juges financiers.

LE JUGEMENT EN APPEL APRÉS LES MUNICIPALES

Il est donc impossible à Eric Piolle de lancer ses chiens contre Jean-Paul Trovero car il devrait subir le même hallali dans le cas le plus probable ou il subira le même sort. Or le calendrier judiciaire étant ce qu’il est le jugement en appel aura obligatoirement lieu après les élections municipales.

2 ÉCLOPÉS des PROCÉDURES S’ÉPAULERONT de LEURS BÉQUILLES

La mansuétude dont bénéficie Jean-Paul Trovéro éclaire sur la stratégie d’Eric Piolle. Même mis en examen, même jugé coupable en première instance, il envisage de se représenter. Même si à Fontaine ses amis feront de la figuration aux municipales derrière Sophie Roméra afin de se différencier en apparence, il est très probable que JP Trovéro et E.Piolle, deux éclopés des procédures judiciaires, s’épauleront de leurs béquilles respectives pour perpétuer cet assemblage majoritaire qui a fait la preuve de son échec éclatant. Les morales n’ont de valeur que pour ceux qui les écoutent….

LE RIPOLINAGE PIOLLESQUE S’EFFACE à CHAQUE ORAGE

Depuis 1995 il n’y a pas d’alternative à cette gauche impuissante qui a fait disparaitre notre agglomération des radars , sauf pour les records de délinquance et de bouchons nationaux.

Au fur et à mesure que passent les semaines et que se rapprochent les échéances le ripolinage Piollesque s’efface à chaque orage. Il ne parvient pas à réitérer au pouvoir l’opération d’enfumage réalisée dans l’opposition en 2014 avec sa fausse liste.

LES “COMMUNS MÉTROPOLITAINS” MORTS-NÉS…

Les “communs métropolitains ” morts-nés ont été remplacés en urgence par les “Grenopolitains”. Ça reflète l’affolement et la désorganisation. Mais ces derniers ne pourront pas plus que les premiers voiler aux yeux de tous l’arrière-cuisine sordide ou se concoctent les plats électoraux.

LES CASSEROLES de JP TROVÉRO et E.PIOLLE

Les casseroles de Jean-Paul Trovéro et d’Eric Piolle vont offrir un spectacle plus authentique que celui faisandé que les quelques “Grenopolitains” vont présenter sous la férule de Anne-Sophie Olmos , la co-présidente du groupe de la majorité au Conseil Municipal. Ça promet des réjouissances.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *