PIOLLE ALLUMÉ PAR “LE CANARD”

E.Piolle sous la mitraille du palmipède

 

"Je lis ici ou là l'ironie du bocal sur les délégations atypiques dans les villes écolos" répond de Sa Hauteur Eric Piolle dans un tweet  au "Canard Enchainé" qui l'allume plusieurs fois dans sa dernière livraison (18/8/20) 

LES JOURNALISTES du "CANARD" RAMENÉS à "LEUR BOCAL" 

Les journalistes du palmipède se trouveront honorés d'être ramenés à leur "bocal" par Celui qui survole la stratosphère des idées. Ils Lui ont en effet accordé la palme des intitulés des délégations d'Adjoints "pas piqués des hannetons". Avec en premier lieu le "deuxième Adjoint chargé de "la nature en ville" de la "biodiversité" et... "de la fraîcheur". 

" LES GRENOBLOIS PEUVENT FRIMER..." 

Et encore les journalistes du "Canard" ignorent ce qu'il en est des fontaines taries dans la ville et des îlots de chaleur en plein développement par la bétonisation intensive.

L"hebdo se moque des "grenoblois qui peuvent frimer maintenant qu'ils ont un délégué "au temps de la ville" ". Le Grand Timonier n'aime pas être ridiculisé nationalement. 

le kiosque du jardin de ville a été inutilisable tout l'été, du fait de l'arrêt des travaux

E.PIOLLE INCARNE LE NOUVEAU MONDE

Alors il s'enferre à expliquer dans son tweet que ces journalistes du bocal n'y comprennent rien au nouveau monde qu'Il incarne : "à chaque monde ses outils. Nous l'urbanisme et la santé, l'espace public et la fraîcheur et la sécurité au temps de la ville" (?). 

la fontaine de la Villeneuve coule sans discontinuer depuis des semaines...

LES ADJOINTS FARFELUS NE CORRESPONDENT à RIEN 

On ne voit pas, de plus,  en quoi les appellations du malheureux Yann Mongaburu (Verts/Ades) relégué à "l'urbanisme transitoire" permettrait de sauvegarder la santé. Ou que "l'Adjoint à la fraîcheur" compensait toutes les fontaines et points d'eau en panne. Personne n'avait compris que Maud Tavel (Verts/FI) chargée du "temps de la ville" (!) avait la responsabilité de la sécurité. Les habitants du Lys Rouge non plus... 

... et celle du square Mangin ne fonctionne pas tout l'été, mais il y a un "Adjoint à la fraîcheur"

NOTRE MÉDIA LOCAL AVAIT DÉCORTIQUÉ LA BÊTISE CRASSE

Si le "Canard" avait lu "Grenoble, le Changement" (GLC) du 6 août avec la liste des Adjoints farfelus de Piolle, il aurait pu se régaler encore un peu plus. Démonstration en tout cas que notre média local est bien le seul à porter avec justesse le fer dans la plaie.

JM THÉNARD : "E.PIOLLE ÉTAIT CONTRE LE TOUR DE FRANCE"

Mais Eric Piolle ramasse également dans l'édito de l'hebdomadaire : "souvent Vert varie" écrit Jean-Michel Thénard, "Eric Piolle était contre le tour de France l'an dernier, il est pour cette année au point de l'accueillir dans sa ville en septembre. Son envie d'être candidat à la présidentielle en 2022 l'a t-elle rendu plus sensible au patrimoine sportif national ? Les écolos qui se retrouvent le 20 août pour discuter de leur avenir auront tout loisir de lui poser la question". 

Dans l'indifférence municipale,la misère se réinstalle dans la ville (ici au cinéma Chavant) mais aussi à Jean Macé, à la gare... Il y a une élue à la "grande précarité..." qui doit considérer que c'est de la petite précarité

E.PIOLLE : "LE TOUR DE FRANCE, C'EST NON" 

Il ignore ses déclarations tonitruantes à son arrivée à la Mairie : « Est­ ce que Grenoble ac­cueillera de nouveau une éta­pe du Tour pendant son man­dat ? La réponse est non » avait écrit le « DL  » dans son édition du 20 juillet 2014. On passe des variations saisonnières à la girouette. 

"LES FRICTIONS JADOT/PIOLLE CRÉENT LA SURCHAUFFE"

Mais le journaliste ajoute "et de s'inquiéter que les frictions entre Piolle et Yannick Jadot ne créent la surchauffe". GLC n'est plus seul. 

Dans le "Parisien" aussi (20/8/20) il est question des "guéguerres entre Yannick Jadot et Eric Piolle" .

E.PIOLLE "PLUS RADICAL" à L'EXTRÊME GAUCHE

Le premier ayant selon le journaliste Jannick Alimi "une vision de centre gauche" et le second "plus radical" qui rencontrera demain Jean-Luc Mélenchon". Décidément il va être de plus en plus difficile de récuser le classement d'Eric Piolle dans le camp des extrémistes. GLC était en avance. 

Alain Carignon a dit à Eric Piolle au dernier Conseil Municipal : "je ne vois pas comment votre candidature contre Yannick Jadot est compatible avec votre fonction de Maire"

LES GRENOBLOIS ABANDONNÉS

Mais pendant qu'il reçoit nationalement les premières salves, les grenoblois abandonnés subissent l'immobilisme municipal et la paralysie de l'armée mexicaine des 40 élus membres de l'exécutif municipal. 

LES APPELLATIONS FOLKLORIQUES SANS LIEN avec LES SERVICES

Plus aucun élu ne répond à la mairie car certains ne savent même pas ce que leur appellation folklorique et gadget recouvre comme services. Piolle a créé la pagaye et la paralysie.  Ça ne peut pas durer les deux ans de la campagne présidentielle.

Comme il ne décide plus rien lui même, ayant "la tête ailleurs" comme l'a rappelé Alain Carignon au dernier Conseil Municipal, le résultat est sous les yeux des habitants. Pas beau à voir. 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *