LES ILOTS DE CHALEUR DE PIOLLE 1er EN PRODUCTION

"Samedi matin, je suis passé au centre-ville.
 
"Pourquoi cours Berriat, trouve-t-on des arbres uniquement sur un côté, celui à l'ombre ? Pour réduire les ilôts de chaleur, ce ne sera d'aucun effet...
 
"Pourquoi sur Agutte Sembat, est-ce aussi clairsemé ? Aucun arbre, hormis de petits arbrisseaux côté La poste et Square Martin.  Pourtant au soleil tout l'après-midi. Des arbres en pointillé sur l'autre côté, au soleil seulement le matin, et même aucun devant le lycée Champollion...
 
"Est-ce cela "l'écologie" ? Est-ce de la pingrerie ? de l'incompétence... ?"
 
Ce Grenoblois nous adresse ce constat que chacun peut faire. Pendant ce temps le Grand Timonier continue à s'enivrer de sa candidature présidentielle. Il est à Paris pour " le Figaro" avec Anne Hidalgo pour "petit déjeuner" , il disqualifie Me Dupond-Moretti, Gérald Darmanin  selon sa méthode habituelle: il est le justicier au dessus de la justice, le fléau de la balance qui dit le juste et le bon, son jugement valant condamnation! 
 
Les grenoblois vont le revoir le 14 juillet pour les cérémonies, entre deux séjours à Paris et ailleurs pour sa campagne. Alain Carignon avait vu juste en demandant à la majorité municipale de désigner un autre candidat Maire que Piolle. 
 
En attendant les effets concrets de sa politique se font sentir sur le sol grenoblois: ça chauffe vraiment.