DÉLINQUANCE AU LYS ROUGE : PIOLLE DOIT INTERVENIR

L'homme de 29 ans blessé à la jambe par balles dans la nuit de lundi à mardi est le 8 ème fait de violence depuis cet été. Il y a eu 3 exécutions sur les 8 actes de violence.

Au Lys Rouge, l'un des quartiers de Grenoble, les habitants en appellent au Maire depuis un an.

DEPUIS AOÛT 2019 LES HABITANTS SONT INQUIETS

Déjà en août 2019 les locataires du 2 et 4 allée du Lys Rouge attiraient son attention par une pétition sur les squats des parties communes, les trafics et le climat de peur dans lequel ils vivaient.

Comme chaque fois et partout Eric Piolle  faisait répondre par ses services que le Conseil de Prévention de la délinquance travaille et si les nuisances perdurent les locataires doivent appeler le 17... Il ne fait donc rien. 

DES LOCATAIRES MENACÉS ONT PEUR DES REPRÉSAILLES

Mais cet été la situation est devenue intenable pour nombre de locataires qui se sentent menacés, craignent les représailles et ne peuvent plus vivre normalement chez eux. Nombre d’entre eux demandent leur mutation.

 

A.CARIGNON : "DES APPARTEMENTS NE TROUVENT PLUS PRENEURS"

Dans une lettre qu'il lui a adressé hier au nom de l'opposition, Alain Carignon rappelle à Eric Piolle qui est à la fois Maire et Président d'Actis, gestionnaire du Lys Rouge : "les conséquences pour l’office que vous présidez sont considérables : ainsi, par exemple, au 4 Allée du Lys Rouge les logements 28 et 33 en bout de coursives ne sont pas loués parfois depuis plus d’un an, ne trouvant pas preneurs. La base de vie des travailleurs au rez-de-chaussée est également inoccupée. Que se passera-t-il si des locataires parviennent à quitter l’immeuble ? Par qui et comment seront ils remplacés ?"

Alain Carignon avait défendu la Papothèque au Conseil Municipal du 18 mai, il est intervenu pour les habitants du Lys Rouge au Conseil Municipal du 25 juillet dernier

A E.PIOLLE : "VOUS POUVEZ INTERVENIR"

Pour l'Ancien Ministre "ce refus d’intervention de votre part à des conséquences considérables puisqu’il conduit à la paupérisation et à la ghettoïsation des quartiers. Seule une prise de conscience de la problématique de votre part peut empêcher cette évolution dramatique. Comme Officier de Police Judiciaire avec une police municipale armée et équipée vous pouvez intervenir pour libérer les habitants du joug de la délinquance auquel ils finissent par se soumettre du fait de la désertion de l’autorité politique." 

"COMME PRÉSIDENT d'ACTIS VOUS POUVEZ AGIR"

Mais le Conseiller Municipal d'opposition ne se contente pas d'analyser l'évolution catastrophique des conditions de vie des habitants, il propose des solutions :  "comme Président d’Actis vous pouvez recenser les familles qui posent les problèmes, vous pouvez dresser procès-verbal et vous pouvez faire gérer les attributions de logement afin d’éviter ce dépérissement du vivre ensemble dans tant de quartiers de notre ville."

"IL EST à CRAINDRE QU'ON COMPTE DES VICTIMES"

En effet lors du Conseil Municipal du 25 juillet Alain Carignon avait publiquement alerté sur les dangers courus par des locataires du Lys Rouge. "je pensais à des femmes menacées et vous avez refusé de prendre en compte mon interpellation" explique t-il dans sa lettre.  "Je vous alerte à nouveau car il est à craindre, avec le niveau de règlements de comptes auxquels nous assistons à Grenoble, que l’on compte bientôt des victimes dans la population non impliquée dans les trafics."
 
 
 
"NON ASSISTANCE à PERSONNE EN DANGER"

Et de conclure : "même si personne n’ignore que vous avez d’autres préoccupations nationales, j’espère sincèrement que vous accepterez de vous occuper sérieusement des problèmes des grenoblois qui souffrent quotidiennement d’autant que vous pouvez mettre en œuvre tous les moyens pour les protéger. Dans le cas contraire il s’agirait d’une sorte de non-assistance à personne en danger."

UN BAL LE 21 AOÛT à la PAPOTHÈQUE

Demain vendredi 21 août, Il y a des animations, un barbecue et un bal  au Lys Rouge, organisés par la Papothèque qui conduit une action remarquable dans le quartier avec les habitants. Parce que cette délinquance marginale qui prend le pouvoir ne doit pas masquer la résistance des habitants et l'action des associations 

A PARTIR DE QUAND E.PIOLLE BOUGERA ?


La fête commence à partir de 17 H 00. N'est-ce pas le moment pour Eric Piolle d'intervenir enfin dans le quartier pour lutter sérieusement contre la délinquance qui prend le pouvoir ? 
Il ne l'a pas fait à Mistral, à l'Alma, au Village Olympique, à Villeneuve, à Teisseire, au centre ville. Il pourrait commencer là. On peut toujours espérer. 
 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *