O.NOBLECOURT RÉCOLTE LA TEMPÊTE AU PS GRENOBLOIS

Le responsable du PS Grenoblois Maxence Alloto, un ex-fidèle collaborateur de Michel Destot est au bord de la démission avec les militants du parti.

“Il n’a pas vraiment digéré ce qu’il s’est passé vendredi soir lors de l’assemblée générale dédiée aux municipales” confirme Eve Moulinier (DL du 23/9/19) comme nous l’avions dit.

“LES INSTANCES NATIONALES SUSPENDENT LE PROCESSUS”

“Les instances nationales du Parti socialiste ont décidé d’un coup de suspendre le processus” de désignation du candidat PS dénonce Maxence Alloto. “On a bizarrement vu réapparaître une quantité d’anciens, des macron-compatibles. La réunion a commencé à 19 heures et ce n’est qu’à 20 h 45 que j’ai été mis au courant des questions qui allaient être posées aux militants présents“.

“C’EST HALLUCINANT”

Et d’expliquer : “c’est hallucinant”. On leur demandait de voter sur des alliances en excluant la possibilité d’une liste PS autonome que Maxence Alloto a fait ajouter. “Ce qui est normal, il me semble, non ? En plus, on avait Marie- José Salat, qui a tenu le groupe PS au conseil municipal et qui a fait le job pendant six ans, qui a travaillé sur un vrai projet” explique t il au DL.

E.PIOLLE ET O.FAURE ONT NÉGOCIÉ UN ACCORD

Mais les 30 mercenaires d’Olivier Noblecourt étaient là pour voter pour le projet Noblecourt. Celui-ci a en effet été négocié entre Olivier Faure le secrétaire national du PS canal historique et Eric Piolle au mois de juin comme nous l’avions révélé dans le scepticisme général. Avant qu’Eric Piolle ne le confirme lui-même en ne le démentant pas à Eve Moulinier qui le questionnait.

O.NOBLECOURT SABORDE LE PS GRENOBLOIS

Olivier Noblecourt est en train de saborder le PS Grenoblois à cause de ses ambitions personnelles assez limitées. Le brave Maxence Alloto en perd son latin de l’ex-rue de Solferino : “On ne peut pas s’allier au premier tour avec Éric Piolle, car il n’y a pas eu d’accord national avec EELV pour les maires sortants socialistes dans les autres villes. Et pourquoi demander si les militants grenoblois sont d’accord avec une alliance avec Émilie Chalas, alors que notre direction a exclu tout rassemblement avec LREM ?”.

… ET VEUT RESTER LE PLUS LONGTEMPS EN POSTE

Pourquoi ? parce qu’Olivier Noblecourt veut demeurer le plus longtemps possible en poste auprès d’Edouard Philippe, le Premier Ministre et donc fait comme si une alliance avec En Marche était possible.

SANS ÉLECTEURS LE PS RÉCUPÉRERAIT LA MAIRIE !

Alors qu’il a dealé pour être la roue de secours d’Eric Piolle que les socialistes ont combattu depuis 6 ans ! Dans un accord concocté à Paris et à La Rochelle dans un bureau : le PS sans électeur récupérerait la Mairie et Piolle la Métro. Ubuesque. Une comédie politicienne à l’Italienne comme on n’en a pas vu depuis longtemps.

M.ALLOTO (PS) : “JE DÉMISSIONNERAI DE MON MANDAT”

« Si le national soutient la démarche de Noblecourt, (…) je démissionnerai de mon mandat de co-secrétaire de la section. J’ai des valeurs, je m’y tiens. J’ai envie que les gauches soient au pouvoir à Grenoble» conclut Maxence Alloto.

O.VÉRAN ÉRUCTE : DÉCHAÎNEMENT NAUSÉABOND

Les torpilles partent de tous les côtés. L’affolement a gagné tous les élus locaux. Il suffit d’entendre le déchainement nauséabond d’Oliver Véran (PS repenti) contre Alain Carignon pour comprendre. Ils sont tétanisés par la peur. Leur bilan mis à jour est un terrible verdict pour eux.

DES COMBINAISONS DIGNES des RÉPUBLIQUES BANANIÉRES

La montée du collectif de la société civile avec Alain Carignon est le désaveu qu’ils craignent le plus. Ils voudraient échapper à la colère des Grenoblois par des combinaisons dignes des républiques bananières.

LES QUADRICEPS D’Olivier NOBLECOURT VONT SAUTER

On voit mal comment Olivier Noblecourt ferait longtemps le grand écart entre LREM et la France Insoumise d’Eric Piolle ! Les quadriceps du délégué à la pauvreté vont sauter. Mais d’abord son salaire : on voit mal Edouard Philippe accepter longtemps que son délégué vienne combattre la Députée LREM qui a été désignée.

E.CHALAS DE PLUS EN PLUS MARGINALISÉE

A moins que cette pagaille n’entraine plus loin la chute des uns et des autres et en particulier d’une Emilie Chalas de plus en plus marginalisée.

Le paysage politique local s’obscurcit au fur et à mesure qu’un entrant se manifeste. Faute de conviction, de projet, de capacité de rassemblement ils tournent en rond entre eux, oubliant les grenoblois.

AVEC LE PROJET d’A.CARIGNON, GRENOBLE REPREND DES COULEURS

En face, chaque jour qui passe, l’alternative du collectif de la société civile impose sa démarche constructive et ses projets fédérateurs. Alain Carignon s’en fait le porte parole national et Grenoble reprend des couleurs. De plus en plus de grenoblois se prennent à rêver d’une ville à nouveau modèle, positive et attractive.

UNE FIN D’ÉPOQUE AVEC O.NOBLECOURT

Par sa démarche datée, son putsch d’appareil, le cumul avec son poste gouvernemental Olivier Noblecourt symbolise cette fin d’époque de la classe politique locale. Elle aura fait tant de mal à Grenoble à son seul profit personnel.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *