O.NOBLECOURT TENTE UNE OPA SUR LE PS CANAL HISTORIQUE

Les zigs zags d’Olivier Noblecourt sont difficiles à suivre. L’ex Adjoint de M.Destot, son suppléant comme Député, casé ensuite au cabinet de Najat Vallaud-Bellkacem au temps de la splendeur Hollandaise, avait réussi une reconversion chez Emmanuel Macron : délégué à la lutte contre la pauvreté. Il se voit bien revenir à Grenoble mais avec le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière.

L’HOMME DE LA COURTE ÉCHELLE à Eric PIOLLE

Devenant l’homme de la courte échelle à Eric Piolle, il pensait s’installer dans le fauteuil de Maire en échange de la présidence de la Métro pour Eric Piolle, le  brave Christophe Ferrari (PS repenti également) passant en pertes et profits. C’était beau comme « Perrette et le pot au lait ». Dans cet échafaudage les citoyens n’ont pas leur mot à dire, les bobos à vélos sont de la chair à canons avec laquelle ces élus se partagent les postes.

O.NOBLECOURT A ABANDONNÉ LE PS EN RASE CAMPAGNE

Olivier Noblecourt est donc allé se montrer à la Rochelle afin de renouer avec le parti qu’il a abandonné en rase campagne. Il s’agissait de  conforter le deal voulu par Eric Piolle, concocté avec Olivier Faure, le premier secrétaire de ce qui reste du PS. Peu importe les convictions affichées, pourvu qu’on ait les mandats !

O.NOBLECOURT NE VOIT PAS LA CONTRADICTION

Noblecourt ne voit pas de contradiction à être à la fois dans les rouages du gouvernement d’Edouard Philippe et participer en même temps à une coalition locale avec les Verts et les Insoumis pour combattre ce même gouvernement ! C’est tout le cynisme des politiciens professionnels.

L’ENGAGEMENT S’ARRÊTE à la PORTE des INTÉRÊTS

Olivier Noblecourt aurait pu avoir un début de crédibilité s’il avait démissionné avant l’été de son poste inutile, sauf pour lui. Mais chez ces gens-là l’engagement s’arrête à la porte de leurs intérêts personnels.

IL A DEMANDÉ à E.CHALAS de SE RANGER DERRIÉRE LUI !

Toujours fort de sa superbe il est allé voir Emilie Chalas -déjà elle-même très à la peine -pour lui expliquer qu’elle n’avait aucune chance de gagner et devait se ranger derrière Lui dans une coalition PS/LREM ! L’absence de toute cohérence de conviction ne l’effleurant pas un instant : les Insoumis ou LREM, c’est pas tout à fait la même chose.

O.NOBLECOURT à Edouard PHILIPPE : “MERCI PATRON ?”

Même Emilie Chalas –qui s’y connait en la matière selon ses amis- aurait été choquée par tant d’arrogance et a averti l’employeur d’Olivier Noblecourt. Selon nos infos très précises  Edouard Philippe, le Premier Ministre, a donné un coup de fil à « son » délégué interministériel pour lui rappeler des bases du fonctionnement de la vie publique ! On ne peut pas être payé pour servir le gouvernement à un poste politique et le combattre. On ne sait pas s’il a répondu « Merci Patron ».

MJ SALAT :« JE SUIS PS ET JE NE L’AI JAMAIS QUITTÉ, MOI »

D’autant que Marie-Jo Salat l’actuelle Vice Présidente (PS canal historique) de la Métro ferme les portes à son tour et tape sur les doigts de son ex collègue du conseil municipal Destot :  « J’ai aussi demandé un rendez-vous à Olivier Faure (secrétaire national du PS) pour lui expliquer ma position. Mais je veux d’ores et déjà vous dire que je m’en tiens au calendrier fixé par mon parti. Je suis socialiste et je ne l’ai jamais quitté, moi ! Je rappelle que je ne peux pas m’engager dans la bataille, ni aucun autre adhérent du parti socialiste d’ailleurs, sans l’investiture du parti. Respecter nos statuts, c’est respecter nos militants ! «  (DL du 4/9/19)

« JE N’AI PAS CONNAISSANCE D’UNE AUTRE INTENTION DE CANDIDATURE »

Elle rappelle le calendrier à savoir :  « entre le 9 et 23 septembre, il y aura le dépôt des candidatures à être “1er des socialistes” (NDLR : la personne devant préparer la participation du PS aux municipales de Grenoble). Ensuite, le 26 septembre, nous aurons l’assemblée plénière permettant aux candidats de présenter leur profession de foi. Enfin, le 10 octobre, il y aura le vote des militants. J’ai déjà déclaré à mes camarades mon intention d’adresser ma candidature pour être la “1re des socialistes”. Et à ce jour, je n’ai pas connaissance d’une autre intention de candidature au sein de la section grenobloise du PS. »

« SI O.NOBLECOURT VEUT NOUS REJOINDRE IL EST LE BIENVENU » ( !)

Bref il faudra compter avec elle.  Et pour compter mieux vaut respecter un minimum sa famille politique qui n’est pas morte rappelle Marie-Jo Salat :  « si Olivier Noblecourt veut nous rejoindre, il est le bienvenu… » ajoute t elle !

O.NOBLECOURT SERA CANDIDAT à la CANDIDATURE

Hélène Vincent, ex Adjointe de Destot s’agite donc pour préparer l’atterrissage d’Olivier Noblecourt avant le 23 septembre. Il sera candidat a être “le premier des socialistes” locaux et affrontera MJ Salat dans un vote le 10 octobre. Selon les pronostics internes il devrait l’emporter compte tenu du nombre de cartes PS très limité à Grenoble. Sauf à imaginer un réflexe d’honneur qui dépasse les chapelles et condamne autant d’aller-retour opportunistes.

Précisons qu’Olivier Noblecourt n’a pas informé son patron qu’il allait le trahir… Toujours ce salaire à maintenir.

OU EST LE PS EXCEPTÉ POUR LES POSTES ?

Le problème de fond demeure pour les uns et les autres. Marie-Jo Salat elle-même en est le symbole : à la Métro elle figure dans l’exécutif et la majorité Piolle, Vice Présidente aux côtés des élus Rouge/Verts grenoblois. C’est la Métro qui est le bras armé de la politique municipale que Marie-Jo Salat combat au Conseil Municipal de Grenoble dans l’opposition. Ou est le PS ?

DES QUERELLES DE PERSONNES DÉCONNECTÉES des GRENOBLOIS

Le PS grenoblois aspire t il à être le supplétif de Piolle après l’avoir combattu 6 ans ? Ou bien profiter du scrutin pour reconstituer ses forces à Grenoble et préparer les bases d’une reconquête future avec des hommes et des idées nouvelles ? Ou va t il chercher à s’allier à Grenoble à En Marche qu’il combat à Paris ? Tant qu’il n’a pas tranché dans ces choix stratégiques il demeure inaudible.

LE RETOUR de la LUMIÈRE et de la DÉMOCRATIE

Car ces connivences et ces magouilles possibles dans l’ombre entre élus, loin des électeurs et des élections, ne le sont plus quand la lumière de la démocratie revient.

DÉCONNECTÉS DES PROBLÈMES de FOND

Dans l’attente les élus et apparatchiks PS étalent devant les grenoblois des querelles de personnes  déconnectées de toute attention aux problèmes de fond qui se posent à la ville et la Métropole. Navrant. Certainement mortel pour eux en mars prochain.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *