VILLAGE OLYMPIQUE : “UN NOUVEL ÉLAN” POUR E.PIOLLE (!)

“Un nouvel élan pour ces quartiers” tweete Eric Piolle évoquant le sud de Grenoble ! Toujours pas gêné. A moins qu’il n’évoque le “nouvel élan” des voitures brûlées ? Car nous nous sommes procuré la copie d’un mail d’un habitant du village Olympique adressé au Maire et aux élus

Voici encore une photo d’un véhicule incendié sur le parking du Maquis de l’Oisans (ce véhicule est d’ailleurs présent sur une photo de mon précédent mail…en bon état au moment). Le mode opératoire des incendies est assez nouveau mais désormais répétitif. Après, on dira que le nombre d’incendies est en baisse sur nos quartiers alors que c’est loin d’être le cas (les nombreuses photos en sont la preuve).

“QUE FAUT IL FAIRE POUR QU’UNE RÉUNION SOIT ENFIN ORGANISÉE ?”

“Que faut-il faire pour enfin obtenir des améliorations sur ce parking et celui de la rue Aimé Pupin ???

“Que faut-il faire pour qu’une réunion soit enfin organisée comme promis par Mme MARTIN et Mme RAKOSE lors de la dernière AG de l’UQ et lors de la réunion des habitants fin mai à l’espace partagé rue Guy Moquet  et plus récemment lors de la réunion “sécurité” qui a eu lieu en Mairie en juin….. beaucoup de promesses et très peu de choses concrètes par la suite .

“Cela devient lassant ainsi que le manque de réponses aux courriels envoyés….”

La descente aux enfers du village olympique n’est pas récente mais constante sous la gauche et les Verts, alors que, comme le propose Alain Carignon,  ce quartier devrait être l’un des plus emblématiques de la ville compte tenu des qualités urbanistiques.

E.PIOLLE NE RÉPOND PLUS DEPUIS 4 ANS

Une ritournelle qu’on entend partout. A l’assemblée des habitants de Foch un riverain du square Foch excédé  par une prostitution envahissante, des détraqués sexuels qui se masturbent sur sa vitrine a aussi interpellé le Maire : “vous n’avez jamais répondu à nos courriers”. Une habitude. Faut il rappeler “l’engagement N° 12 ” qui s’engageait “à répondre dans le mois aux sollicitations des habitants”.  Ici aussi la répétition est sempiternelle : Eric Piolle aura manqué à tous ses devoirs, trahis tous ses engagements et laissé la ville se dégrader en le commentant par des phrases hors sol.

GRENOBLE N°1 AUSSI SUR LES VOITURES BRÛLÉES ?

Le nombre de voitures brûlées par ville n’est pas spécifiquement comptabilisé sinon on peut penser que Grenoble serait aussi N°1 du nombre de voitures par 1000 habitants comme est la première de France pour les agressions violentes et les vols à la tire. Nous connaissons même une accélération ces derniers mois.

A “LIBÉRATION” IL PROMET “UNE NOUVELLE ÉQUIPE “

Au quotidien “Libération” soutien des Rouge/Verts qui s’inquiète lui aussi des risques électoraux pour la municipalité Eric Piolle promet «une nouvelle équipe, avec une nouvelle dynamique, ouverte à tous les mouvements de gauche» pour 2020. Ça doit faire plaisir aux élus actuels. Et à “tous les mouvements de gauche” qu’il a successivement vilipendés de Mélenchon au PS !

Le quotidien reconnaissant que “sous le feu de critiques virulentes sur la criminalité dans sa ville, l’édile écolo amorce une politique plus volontariste” (!).

E.PIOLLE RECONNAIT SA PART de RESPONSABILITÉ DANS la MONTÉE de la DÉLINQUANCE

A la fin de son mandat on rigole jaune. Car cette “amorce” par les mots pourrait lui coûter encore plus cher : Eric Piolle reconnaîtrait sa part de responsabilités dans tous les drames qui ont endeuillé Grenoble et profondément abîmé son attractivité. Et en même temps ne prenant aucune des mesures qui s’imposent pour s’attaquer à la racine, sa position deviendrait intenable.

L’ANNÉE 2019 : UN CHEMIN PARSEMÉ de BOMBES à FRAGMENTATION

Comme l’écrit François Carrel, le correspondant de “Libération” pourtant très bienveillant, reprenant toute les thèses de la doxa locale hors sol :  “dix-huit mois, c’est long en politique… “Ces mois pourraient ressembler à un chemin de croix pour Eric Piolle. Car s’il ne se passera évidemment rien sur le front de l’amélioration de la sécurité des Grenoblois (qui sait même si les policiers accepteront leur affectation dans une ville ou leurs familles sont menacées?). Par contre les affaires judiciaires (marché des tuiles, acquisition de la banque, plainte pour discrimination, emplois d’époux d’adjoint au maire illégaux, de complaisance surpayés, agent trouble ,licenciements abusifs ..) devraient faire ressembler l’année 2019 à un chemin parsemé de bombes à fragmentation.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *