MARCHÉS SANS APPEL D’OFFRES: PIOLLE SERA JUGÉ EN APPEL

Les rodomontades d'Eric Piolle au lendemain de son jugement de Valence tombent à l'eau. Lui qui bombait le torse pour avoir été relaxé à l'issue d'un procès qui avait laissé un profond malaise: le Procureur Laurent de Caigny , l'avocat partie civile de la ville drivé par ... Vincent Fristot ( Verts/Ades) et l'avocat de La Défense étaient sur la même longueur d'ondes.

LE MAIRE DE GRENOBLE AVAIT SIGNÉ de " BONNE FOI" LES MARCHÉS à SES AMIS....

Le nouveau Procureur Général de Grenoble a décidé de faire appel.  Pour Stéphane Blézy ( DL du 9/11/22) cette décision " ne laisse pas de surprendre" . Il était en effet entendu pour lui que " Le maire de Grenoble avait lui-même signé « de bonne foi », la convention avec l’association Fusées en 2015, comme il signe quotidiennement nombre de documents qui lui sont présentés dans des parapheurs" .

TANDIS QUE Christian COIGNÉ , MAIRE DE SASSENAGE SIGNE de ... MAUVAISE FOI 

On ne comprend pas pourquoi Christian Coigné , Maire ( UDI) de Sassenage n'a pas utilisé cet argument pour échapper à une condamnation à deux ans d'inégalité pour avoir signé , en l'absence de l'Adjointe responsable, la prolongation du logement social d'urgence dont sa fille était légitimement bénéficiaire?

PIOLLE, Erwan LECOEUR, Pascal AUCLAIR NE SE CONNAISSENT PAS 

Comment en effet reprocher à Eric Piolle la signature d'un contrat induisant un marché que la Chambre Régionale des Comptes jugeait illégal ? Obligatoirement " de bonne foi", par nature . D'ailleurs tous les prévenus étaient d'accord ensemble : Erwan Lecoeur, le directeur de la communication de la ville, ex-directeur de la campagne électorale qu'Eric Piolle n'avait pratiquement jamais vu et Pascal Auclair de l'association Fusée, bénéficiaire des marchés, qu'il ne connaissait pas malgré des réunions de campagne dans les locaux de son association organisées par ce membre de son comité de soutien.

LES MEMBRES DE FUSÉE ONT ÉTÉ EMBAUCHÉS PAR HASARD

Ce n'était d'ailleurs qu'un hasard si des membres de l'association Fusée ont été immédiatement recrutés à la mairie le lendemain de l'élection, au moment ou s'élaboraient ces marchés. Pourquoi ne pas les croire? 

Cette pantalonnade semble avoir vécu avec le coup de sifflet du Parquet Général. On comprend que Me Thomas Fourrey , l'avocat d'Eric Piolle,s'étrangle contre cette décision " ubuesque " ( Place Gre'Net) 

T.ALDEGUER SE CONSTITUERA PARTIE CIVILE POUR L'OPPOSITION

D'autant que Me Thierry Aldeguer, avocat du groupe d'opposition a immédiatement fait savoir qu'il se joindrait à l'appel comme partie civile: en première instance il avait obtenu le dossier... la veille du procès grâce à l'injonction du Procureur Général au parquet de Valence . C'est dire. 

LES MAGISTRATS DE VALENCE SUR LE BANC DE TOUCHE

Nathalie Gouy-Paillier Présidente,  David Debrun et Vanessa Perrocheau juges au Tribunal Correctionnel de Valence avaient tranché dans le même sens que le "Procureur "Laurent de Caigny.  L'affaire était entendue. Il n'y avait rien à voir. Au plan médiatique et judiciaire on avait connu plus mordant dans les affaires politico-judiciaires. Ils se trouvent tous renvoyés sur le banc de touche avec un nouveau match qui s'ouvre sans eux. 

ELLE ÉCLAIRE L'ABSENCE d'Eric PIOLLE DU CONSEIL MUNICIPAL 

Le groupe d'opposition a jugé " saine" cette décision . "Elle  éclaire d’un jour nouveau l’absence d’Eric Piolle au Conseil Municipal de lundi où était discutée l’augmentation massive des impôts et la fermeture de deux équipements socio-culturels et sportifs dans deux quartiers de la ville" estime le groupe présidé par Alain Carignon. Avec Nathalie Béranger, Brigitte Boer, Chérif Boutafa, Nicolas Pinel, Dominique Spini, il ajoute: "La majorité semblait tétanisée par ces mesures mais probablement également par cette nouvelle épée de Damoclès judiciaire qui pèse sur elle. L’endettement insupportable et la fiscalité record s’ajoutant à cette incertitude vont peser lourdement sur la gestion de Grenoble désormais paralysée sur tous les plans. Nous appelons les grenoblois à se mobiliser pour dégager des perspectives nouvelles afin de sortir notre territoire de ce marasme. "

UN ÉVENTUEL DÉLIT DE FAVORITISME SERAIT INSUPPORTABLE

En attendant les grenoblois espèrent que la lumière sera faite sur ces affaires. Il s'agit évidemment d'argent public et alors que la ville est exsangue, matraque les contribuables et atteint un endettement inégalé , penser qu'un éventuel délit de favoritisme ait été commis en faveur d'amis politiques est insupportable. 

UNE " TENTATIVE D'EFFACEMENT DE DATES" OUBLIÉE 

La Cour d'Appel acceptera-t-elle d'étendre ses investigations aux éventuels faux en écriture publique soigneusement écartés à Valence? En effet "une tentative d'effacement des dates" sur des documents relatifs à ces marchés avaient été relevés par la Chambre Régionale des Comptes. 

VONT ILS DEVOIR S'EXPLIQUER SUR LEURS PRATIQUES?

Les Rouge/Verts qui avaient réussi à instrumentaliser la justice à leur seul service par un entrelacs de liens complexes secrets ou publics ( un Procureur Adjoint , en poste 14 ans à Grenoble, a participé à la campagne de Piolle) (1)  , qui avaient réussi un tour de passe-passe à Valence, vont peut être devoir enfin s'expliquer sur la réalité de leurs pratiques. Ce ne serait que "justice ".

( 1) En parallèle , aux mêmes dates, un agent trouble , ancien commandant de la PJ était en poste au cabinet de Michel Destot alors que les Verts étaient dans l'exécutif municipal, faisant la liaison entre la mairie et la Police judiciaire  pour bloquer les affaires de la gauche et des Verts . Selon la Chambre Régionale des Comptes il n'a jamais rendu compte de son travail .  Le système mis en place était totalement tenu par tous les bouts.

4 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.