E.PIOLLE DANS LA TOURMENTE JUDICIAIRE

L'épisode du tribunal Correctionnel de Valence a été très douloureux pour Sa Suffisance. Jouer la comédie de l'homme heureux de comparaitre, l'un des rôles les plus difficiles de sa vie. Malgré la complaisance de Laurent de Caigny , " Procureur" , et la bardée des avocats dont deux sur finances municipales , il répondait tout de même du soupçon de favoritisme à l'égard de ses amis de campagne électorale. La presse nationale a, malheureusement pour lui, repris l'annonce de ce procès et il est devenu à nouveau un boulet pour son camp. 

LES VERTS ET LES INSOUMIS FULMINENT CONTRE PIOLLE 

Juste dans notre région, du coté des Verts et des Insoumis qui voulaient s'en prendre à laurent Wauquiez au sujet des perquisitions au siège, on fulmine contre Piolle qui rend impossible toute offensive politique sur ces sujets.

Ses rodomontades habituelles et la répétition pour la millième fois de la blague des cochons qui se roulent dans la boue  pour faire porter le poids de ses turpitudes sur... Alain Carignon, ne trompent plus grand monde. Il se trouve un journaliste du judiciaire pourtant, Stéphane Blézy ( le DL) pour la rapporter complaisamment encore.

UNE AFFAIRE POLITICO-JUDICIAIRE RÉDUITE à UN "DÉBAT TECHNIQUE" (!) 

Sur le fond le dossier est clair et aurait été vu par toute juridiction tel qu'il est : une affaire politico-financière. L'acharnement de Piolle à confier les marchés sans appel d'offres à l'association qui a collé les affiches de campagne et ( éventuellement sous ?) facturé à ses comptes de campagne est probant, établi. 

L.DE CAIGNY CRÉE UNE JURISPRUDENCE POUR DÉLINQUANTS 

Les explications de Piolle selon lesquelles il ne connaissait pratiquement pas Erwan Lecoeur, son directeur de campagne, vu seulement deux fois pendant toute sa campagne, qu'il ne connaissait pas Pascal Auclair , le dirigeant de fait de Fusée , chez qui il était en réunion encore 4 jours avant le premier tour, qu'il a signé sans savoir, ne tiennent pas debout. Laurent de Caigny voudrait créer une jurisprudence dont beaucoup de délinquants se serviraient à l'avenir: responsable de sa signature mais pas coupable. ça rappelle des temps heureux pour les politiques.

PRONONCER UN RÉQUISITOIRE EN DÉFENSE DEMANDE DU TALENT 

Un long monologue d'une heure, souvent ponctué de circonvolutions et périphrases, et objectivement pas toujours facile à suivre" note le journaliste de Place Gre'Net  à propos de Laurent de Caigny. Il aurait fallu  en effet avoir du talent pour prononcer un réquisitoire... en défense.  Décidément ,depuis le départ de cette affaire le parquet -de Eric Vaillant à Laurent de Caigny en passant par Alex Perrin -  aura joué contre le peuple au nom duquel il est censé requérir.  

E.PIOLLE N' A "ÉVIDEMMENT" PAS GÉRÉ CE DOSSIER EN DIRECT

Il est vrai que même Stéphane Blézy ( DL du 27/9/22 ) rapporte qu' Éric Piolle, "a expliqué aux juges qu’il n’avait évidemment pas géré ce dossier en direct" . Un "évidemment" si évident. Un Éric Piolle dont tous ceux qui travaillent avec lui disent qu'il décide de tout.  De son côté ,malgré (ou à cause) de son patronyme , Laurent de Caigny appartient à une famille qui est passé de l'engagement à gauche à la justice : son père,  qui vient de décéder,  était Député Fédération de la gauche avant d'atterrir à la Cour de Cassation. Toujours le même monde et ses renvois d'ascenseurs qui écoeurent. 

T.ALDEGUER  SEUL CONTRE TOUS , A DÉNONCÉ LES CONNIVENCES

Me Thierry Aldeguer, seul avocat de la partie civile, a eu beau jeu de dénoncer ces connivences. Bien entendu la décision finale sur ce dossier appartient à Nathalie Gouy-Paillier Présidente assistée de  David Debrun et Vanessa Perrocheau juges au Tribunal Correctionnel de Valence. Vont ils se contenter de faire payer des lampistes, dont un fonctionnaire communal, Paul Coste qui a eu le malheur de défendre la position du Maire avant de reconnaitre, au vu des informations qu'il n'avait pas à l'époque des faits, qu'ils n'auraient pas du agir ainsi?

CONDAMNER LES UNS ET PAS LE CHEF N'A PAS DE SENS

Car condamner Erwan Lecoeur, Paul Coste, Pascal Auclair, l'association Fusée qui ont effectivement ensemble bafoué les règles des marchés publics selon la CRC , en épargnant celui qui se dit leur chef et qui proclamait bravache qu'il " assumait" , c'est bien protéger le décideur.  Car l'obligation de recourir à l'appel d'offre est bien reconnue avec cette demande de condamnation. Comment épargner celui , si proche des protagonistes, qui a signé un acte décisif? 

CETTE AFFAIRE POLLUE UN PEU PLUS SON AVENIR POLITIQUE

Quoi qu'il en soit cette affaire pollue un peu plus l'avenir politique de Piolle. Il est suspendu à la décision du tribunal qui interviendra le 25 octobre prochain. Même les journalistes les plus proches comme François Carrel ( Libération 26/9/22) ont cité  Aurélien Martinez ,auteur de Quand les Verts arrivent en ville (Bouquins, 2022):  «Après avoir échoué à imprimer sa marque sur la présidentielle, il pourrait redorer son blason en s’appuyant sur son bilan à Grenoble : une condamnation lui porterait un coup très négatif».  D'autant qu'on sait ce qu'il en est de son "bilan à Grenoble"...

TOUTE LA GALAXIE AVRILLIER LES MAINS DANS LE POT DE CONFITURE

Car cette affaire a révélé une partie cachée de l'iceberg du système au pouvoir. On retrouve Vincent Fristot ( Verts/Ades) comme fausse partie civile, Olivier Bertrand ( Verts/Ades) non mis en cause par le parquet alors qu'il est à la manoeuvre . Toute la galaxie Avrillier donneuse de leçons a les doigts dans les pots de confiture. Le fonctionnement opaque d'Eric Piolle qui " déplore" tout au long de ses interrogatoires les turpitudes qu'il dit ignorer est aussi à découvert. Le roi est nu. 

LES DÉCISIONS DE PIOLLE SANS CESSE ANNULÉES PAR LA JUSTICE

On est frappé par l'arrogance manifestée par ceux qui sont sans cesse condamnés pour des actes illégaux: la plus haute juridiction administrative , le Conseil d'Etat sur le burkini. Les arrêtés annulés sur la fermeture de rues ou la suppression de terrasses, des décisions manifestement prises pour nuire à des personnes clairement identifiées. Une vendetta personnelle avec les moyens de la ville.

SON ARRÊTÉ DE FERMETURE DE LA BASTILLE EST ILLÉGAL 

Aujourd'hui la suppression de l'accès à la Bastille qui vise le restaurant du Père Gras , manifestement illégale selon Sylvain Laval, Président du Smmag, puisque la route dépend de la Métro. Mais pour Éric Piolle et ses exécutants ( en l'occurrence Klauss Habfast Verts/LFI) il s'agit de menacer, de faire peur,  de démontrer qu'on peut tout se permettre. L'annulation de l'arrêté est inéluctable mais il aura été brandi. L'illégalité est un instrument politique et le système judiciaire demeure clément. 

LA PLAINTE SUR LE BURKINI SERA - T -ELLE INSTRUITE?

Dans la saga judiciaire demeure la mise en cause par Brigitte Boer et Clément Chappet du bail de ... 40 ans consenti à l'ultra gauche pour un local de 800 M2 ,rue d'Alembert, pour 300 € par mois. Demeure  la plainte déposée le 13 aout dernier suite à l'autorisation donnée par Piolle aux femmes en burkini menées par l'alliance citoyenne d'entrer à la piscine le 28 Juillet . Par un Piolle qui déclarait " respecter la décision du Conseil d'Etat". 

TROUVERA T-IL ENCORE UN NOUVEAU PROCUREUR POUR LE DÉFENDRE? 

La plainte est confiée au Parquet de Grenoble et on ne peut savoir si elle est instruite ou non. Si Piolle répondra que son cabinet a pris cette décision sans qu'il ne le sache ? Qu'il assume, responsable, mais toujours pas coupable ? S'il se trouvera à nouveau un Procureur pour le défendre ? 

IL PLONGE SES AMIS POLITIQUES DANS L'EMBARRAS

Quelle que soit l'issue de ces procédures, tous ceux qui savent lire comprennent que la source et la vocation de Piolle sont l'imposture permanente. Son Pipo est maintenant recouvert par un bruit de casseroles qui ne peut que s'amplifier. Il plonge ses amis politiques au plan local, régional et national dans l'embarras. Avec ses actes grenoblois,  il est passé directement du tremplin au plongeoir. 

5 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.