E.PIOLLE PAIE DEUX FOIS SES AMIS SANS APPEL D’OFFRES

Le membre de son comité de soutien qu’Eric Piolle  a déclaré ne pas connaitre avait facturé des prestations à la Mairie avant d’obtenir le marché vient de révéler la presse.  L’Association Fusées a été rémunérée 19 400 € pour préparer le projet de la journée des Tuiles qui lui sera attribué ! Le but de cette prestation est en effet clair : “présentation d’une proposition pour l’organisation des journées des tuiles”.

Place GRE’NET : “L’ASSOCIATION FUSÉES A T ELLE ÉTÉ FAVORISÉE DES 2014 ?”

Une prestation attribuée sans mise en concurrence ni publicité (…)  Mais une prestation attribuée à l’association qui, un an plus tard, allait décrocher, toujours sans mise en concurrence, la mise en œuvre de la Fête des tuiles pour les éditions 2015 et 2016.  L’association Fusées a-t-elle été favorisée et le terrain préparé dès 2014 ?  Revoilà donc la question d’un potentiel favoritisme” explique Place Gre’Net.

JB VIGNY (Le DL) POSE LA  QUESTION SOUS UN ANGLE STRICTEMENT JURIDIQUE 

De son côté Jean-Benoit Vigny dans le DL (9/6/18) pose la question sous un angle strictement  juridique comme la municipalité elle-même tente de cantonner l’affaire : “la notion juridique de “favoritisme” est particulièrement complexe dans sa jurisprudence, (…)  Le “simple” non-respect des règles de procédure des marchés publics peut caractériser l’infraction de favoritisme.”

Pourtant JP Trovero le Maire (PCF) de Fontaine a été mis en garde à vue pour des faits identiques.

P.AUCLAIR MEMBRE du COMITÉ de SOUTIEN, M.IMBERT CANDIDATE VERTS 

On imagine le commentaire si une municipalité de droite, au lendemain de son élection, avait favorisé un membre de son comité de soutien auquel elle aurait au préalable confié une mission d’étude sur son marché.

L’association Fusées a été fondée par Pascal Auclair membre du comité de soutien d’Eric Piolle, animateur du cabaret Frappé et  Marielle Imbert, candidate Verts à Saint-Martin-d’Hères en 2008. «On a alors demandé au maire s’il connaissait bien les membres de l’association Fusées, il a répondu par la négative» avait précisé Eve Moulinier (DL du 31/5/18).

O.BERTRAND (Verts/Ades) PÉDALE POUR DÉFENDRE L’INDÉFENDABLE 

Si le parquet fait son travail, normalement Eric Piolle devrait être confronté à ces deux personnes pour vérifier s’ils se connaissent ou non.

Cette nouvelle révélation met à mal la défense des Rouge/Verts Grenoblois. Visiblement dès le lendemain de leur élection ils ont procédé à des renvois d’ascenseur sur fonds publics. Olivier Bertrand (Verts/Ades) âme damnée de toutes ces combines, pédale dans la choucroute  pour défendre d’indéfendable.

“CELA PERMET à la VILLE de PAYER LES CANDIDATS”

Nous avons lancé un appel à idées. Deux projets ont alors émergé, l’un de Pascal Auclair et l’autre, très différent, de Gilles Rousselot. Ensuite,  nous avons retenu un candidat, Pascal Auclair” explique t il au DL (9/6/18)  “Cette phase dite « de préfiguration » permet à la Ville de payer les candidats” ajoute benoîtement Olivier Bertrand.

“L’APPEL à IDÉES” (!)  FONCTIONNE AUSSI POUR LE BRADAGE du PATRIMOINE

Rappelons que cette procédure “d’appel à idées” permet d’éviter la transparence et la concurrence des appels d’offres . Elle est mise en oeuvre aussi pour le bradage du patrimoine. L’Adjointe au Maire du secteur, Martine Jullian a même refusé de porter la délibération tant elle était choquée. La méthode  est typique de ces tromperies municipales qui permettent de vivre le temps des copains sous des labels attrayants. Car dès l’origine l’appel à idées lui permet d’éliminer qui elle veut et de faire jouer le rôle de leurre à un comparse.

PRÉS DE 270 000 € ACCORDÉS SANS APPEL d’OFFRES à des AMIS 

On sait par exemple qu’avec ces méthodes l’Orangerie doit être attribuée à un autre membre du comité de soutien, Guillaume Laget. Qu’en sera t il de l’ancien Musée de la place de Verdun qui exige 2 M€ de remise en état après 24 ans d’abandon ! Il n’est pas du tout impossible que toutes ces attributions soient mises en cause par la justice. Ce serait un beau pataquès pour terminer le mandat.

Pour l’attribution des marchés de la journée des Tuiles sans concurrence aux copains une information judiciaire est ouverte : 19 400 € + 123 000 € + 128 000 € sans mise en concurrence, sans appel d’offres, alors que la municipalité rabote dans l’éducation populaire, les associations sportives de quartier,  ça fait beaucoup.

LA LIGNE de DÉFENSE GROTESQUE de V.COMPARAT (Verts/Ades) ABANDONNÉE 

La ligne de défense d’Olivier Bertrand ne convainc personne car tout le monde connait sa proximité avec les protagonistes.Tout Grenoble sait qu’il a été le maître d’oeuvre de ces opérations.  Ses amis détecteurs de failles, R.Avrillier et V.Comparat sont silencieux depuis que le second avait tenté une ligne de défense grotesque : se réjouir qu’une procédure soit ouverte ! Heureux que  “l’institution judiciaire agisse  Ce n’est pas parce que les médias en font leur Une que l’administration serait fautive […] ” déclarait il (DL du 31/5/18). Car “l’administration” pourrait être fautive. Et pas Eric Piolle. A ce niveau les élus Verts/Ades prennent les grenoblois pour des boeufs.

E.PIOLLE DOIT RENDRE des COMPTES à la JUSTICE 

La nouvelle révélation ajoute une tuile à la fête. On peut douter que la Police Judiciaire convoque “l’administration municipale” pour lui demander pourquoi, mais pourquoi donc, a t’ elle choisi des Verts et des membres du comité de soutien de Piolle pour un marché sans mise en concurrence dans le dos du Maire ?

Au fur et à mesure que l’étau se resserre il va falloir choisir l’argumentaire. Eric Piolle ne peut pas d’un côté demander à être inculpé parce qu’il transgresse la loi sur les migrants et hurler au loup quand la justice lui demande des comptes sur les marchés attribués aux copains.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *