BAGNOLET : LE SCANDALE DE L’ASSOCIATION RACIALISTE RATTRAPE PIOLLE

 

« Derrière la vitrine avenante de la cause écologique [...] est installé très officiellement une entité militante politique qui diffuse une idéologie racialiste, indigéniste et par conséquent anti-républicaine. » Une pétition prend de l’ampleur à Bagnolet pour condamner les locaux de 1000 M2 offerts par la municipalité PS à la… « Maison de l’écologie populaire » dirigée par la militante indigéniste Fatima Ouassak soutenue par … Alternatiba l’association » écologiste » amie d’Éric Piolle.

"PARENTS NOIRS, ARABES et MUSULMANS PAS SEREINS à L'ECOLE"

Laquelle demande  « parents noirs, arabes et musulmans, parents habitant les quartiers populaires, êtes-vous sereins quand vous confiez vos enfants à l’école le matin ? Êtes-vous rassurés à l’idée qu’ils y passent l’essentiel de leur vie ? » avant d'évoquer des enfants « traumatisés par des conflits d’autorité», à qui l'école impose de manger de la viande, ou contraints à ne plus «respecter les valeurs que nous essayons de leur transmettre ». Selon elle  les parents sont « humiliés » par l'école républicaine.

LE PACTE RÉPUBLICAIN EN PÉRIL

« À la lecture de ce texte, on est très inquiets, parce que c'est d'abord une attaque en règle de l’école publique. Et puis, s'adresser aux parents de la ville par le biais de leur couleur de peau, de leur religion… Ça met en péril le pacte républicain », fustige l'une des signataires de la pétition, Sarah Guerlais. Cette mère de famille, habitante de Bagnolet, se dit « révoltée ». Cette attaque frontale contre les enseignants et l'école Républicaine encouragée par Piolle heurte largement.  

LA FRANCE ISLAMOPHOBE "PAS GRAVE DE TUER NOS ENFANTS"

Fatima Ouassak, dépeint la France en pays « islamophobe » et « hiérarchisé racialement », qui produit selon elle une école publique n'ayant pour autre fonction que de préserver le privilège blanc et le système de domination qui oppresse les « Non-Blancs », ainsi qu'elle l'écrit dans son ouvrage "La Puissance des mères" (2020). « Lorsque le système dominant regarde nos enfants, il ne voit pas des enfants, il voit des menaces pour sa survie. [...] Il n'est donc pas si grave de les tuer », y estime-t-elle, tout en nuance.

LA FOLIE RACIALISTE S'INSTALLE à GRENOBLE 

On connaît ça à Grenoble avec le mois décolonial ou , au plan culturel, "le Magasin" que ses  dérives dans ces directions on conduit à la mort. On sait ce qu’il en est de Sciences Po Grenoble tenu par l’idéologie verte. Cette folie racialiste rend fou.

É. PIOLLE SEUL CANDIDAT A SOUTENIR CETTE ASSOCIATION 

Éric Piolle est le seul candidat à l’élection présidentielle a être allé soutenir cette association indigéniste probablement grâce à Alternatiba  qui est l’une de ses courroies de transmission. Cette association bénéfice d’importants privilèges de la municipalité ; le jardin de ville mis à sa disposition, le stationnement des voitures (!) rue Hector Berlioz lors de ses manifestations. 

ALTERNATIBA COURROIE DE TRANSMISSION... 

En retour Alternatiba s’en prend aux banques aux paradis fiscaux dans des «débats « organisés par la Maison de l’International dirigée par … Éric Recoura, le compagnon de Lucille Lheureux l’Adjointe-commerçante (Verts/FI). É. Recoura qui est désormais co-directeur de la « capitale verte».

... QUI PROTÈGE É. PIOLLE 

Lors de ces « débats «  jamais aucune question n’est évidemment posée à Eric Piolle sur son actionnariat à Singapour, sur le transfert du siège de Grenoble dans ce paradis fiscal alors que l’antenne grenobloise avait perçu des subventions publiques.

 

F. MAHREZ PORTE PLUSIEURS CASQUETTES

Florence Mahrez est à la manœuvre à Alternatiba et elle est également Vice-Présidente d’Energ’y citoyennes une entreprise qui fabrique des panneaux photovoltaïques et obtient la quasi totalité des marchés publics à Grenoble et dans la Métropole. Ce petit monde qui sait donc vivre, tire les ficelles,  se retrouve autour d’une pensée extrémiste. 

SON GAUCHISME WOQUE ISOLE PIOLLE 

Mais en allant jusqu’à Bagnolet pour cautionner une association à l’idéologie racialiste qui condamne l’école de la République, Éric Piolle a fait encore un pas de trop. Son gauchisme woque  l’isole de plus en plus sur fond d’arrangements entre amis : les liens Éric Recoura, Florence Mahrez, Alternatiba, révèlent l’existence d’une véritable organisation souterraine qui le protège et l’accompagne  aussi  dans tous ces  excès.

Dans le "Dauphiné" cette semaine encore: Alternatiba l'officine qui veut "sauver la planète" avec les thèses racialistes, fait des affaires et protége Piolle. Les masques vont bientôt tomber.

A L'OPPOSÉ DES VALEURS DE LA RÉPUBLIQUE

En soutenant le 5 septembre dernier à Bagnolet la « Maison de l’Ecologie Populaire » Éric Piolle a montré une fois de plus que son écologie  n’en est pas une, n’est pas « populaire » non plus ,mais seulement à l’opposé des valeurs de la République. Il aurait été plus utile, ce jour-là également, en se consacrant à  Grenoble 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *