F.MAHREZ et E.PIOLLE : le business des Verts

Eric Piolle a accordé un marché de 200 M2 de panneaux photovoltaïques à Energ’y citoyennes une entreprise dont Fabienne Mahrez est la Vice-Présidente. On la voit en photo dans le DL (16./2/21) aux côtés du Président Jean Robillard et deux caciques municipaux des élus Verts/Ades, Vincent Fristot et Christine Garnier. Tout ce beau monde appartient au même monde.

F.MAHREZ (Verts) EST DE TOUTES LES OPÉRATIONS

Fabienne Mahrez est compagnon de route des Verts puisqu'elle a été candidate remplaçante aux dernières élections départementales avec les candidats de la majorité municipale. Elle est de toutes les opérations : réseau citoyen (!), Alternatiba et même le collectif Roosevelt 2012, celui qui engage les signataires sur l’honneur à n’avoir aucun rapport avec les paradis fiscaux. Il s’avère qu’Eric Piolle est signataire également et qu’elle ne demande aucun compte à l’actionnaire à Singapour

CONTRE LES BANQUES MAIS PAS CONTRE LA SOCIÉTÉ de PIOLLE...

Elle a été aussi de toutes les opérations anti-banques (!) et encore en 2017 devant le siège de la BNP Paribas du bd Joseph Vallier avec les inévitables Attac, Nuit Debout, les Amis de la terre pour "dénoncer l'évasion fiscale, les droits humains bafoués, les projets climaticides (!) de la banque".

... INSTALLÉE à SINGAPOUR et VEND AUX PARADIS FISCAUX 

Rien sur Raise Partner la société dont E. Piolle est actionnaire qui vend des logiciels de sécurisation financière aux banques dont certaines sont installées aux Iles Caïmans. Reconnaissons que le bd Joseph Vallier est plus accessible.

S’agissant des mirobolants panneaux photovoltaïques installés sur l’école Jean Racine dont c’est très certainement la priorité des priorité pour l’avenir des élèves, évidemment Energ’Y Citoyennes les a installé parce que c'est une entreprise citoyenne comme son nom l’indique. D’ailleurs, selon le DL, Vincent Fristot (Verts/Ades)  s’est félicité de « l’implication de citoyens engagés dans la transition »... Pourquoi ne pas s’auto-congratuler en effet ?

 

LA SOCIÉTÉ COMMENCE à ENGRANGER DES BÉNÉFICES

La société explique compter plus de 300 associés, Elle commence à engranger des bénéfices. « Fabienne Mahrez, décrit les deux options possibles : « Le but, c’est de créer une sorte de “livret A énergies renouvelables locales” et de redistribuer 1 % de la somme investie à tous nos associés. Soit en augmentant la part, soit en reversant des dividendes. » (DL 16/2/21)

INVESTISSEMENT SUR : GEG (V.FRISTOT) ACHÈTE L'ÉLECTRICITÉ

Le journal de poursuivre : « l’intérêt de réévaluer la part se situe à la revente : le jour où « un associé quitte le territoire et décide de revendre, il récupérera le bénéfice complémentaire », explique le président Julien Robillard. Il précise que l’investissement est peu risqué, grâce au tarif de rachat de l’électricité (pour l’école Racine, l’électricité produite est vendue à GEG) «.

LE BEURRE, l'ARGENT DU BEURRE ET LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

Précisons que Vincent Fristot est Président de GEG et que Energ’y Citoyennes  exploite déjà 15 installations sur la métropole, dont cinq à Grenoble. Pas belle la vie financière avec le beurre (l’argent), l’argent du beurre (la bonne conscience) et  la sécurité des ressources ?

LE VÉLO, LE VOLTAÏQUE, LE SOLAIRE ...LE BUSINESS DES VERTS 

Ça nous rappelle le forcing auprès de la Métro de Raphaël Marguet, élu de la majorité Rouge/Verts Grenoblois, et DG de Ebikelabs qui avait tenté de fourguer ses vélos à assistance électrique à la Métro avec l’appui de Yann Mongaburu (Verts/Ades), Piolle étant dans la boucle. Un lobbying forcené avec Maël Bosson le Président de la société : « Le jeune homme connaît du monde. Des chefs de service qu’il tutoie. Des élus aussi. « Maël Bosson a l’oreille très fine de nos élus», avait averti un fonctionnaire dans un mail daté du 23 juin 2014" révélé par Place Gre'Net..

 

LA GAUCHE et les VERTS ÉPARGNÉS PAR LA JUSTICE

Finalement le Parquet avait généreusement classé sans suite l’éventuel trafic d’infuence. On sait qu’à Grenoble la gauche et les Verts sont au-dessus de tout soupçon. Par contre le moindre mot qui les met en cause est attaqué pour diffamation comme on va le voir bientôt pour » Grenoble, le Changement ».

Au final Raphaël Marguet a simplement été exflitré de la nouvelle liste municipale de Piolle. Sans tambours ni trompettes, ni médaille.

UNE JUSTICE INERTE SUR LES MARCHÉS SANS APPEL D'OFFRE

Une Justice qui demeure toujours inerte dans les dossiers des marchés sans appel d'offres accordés à une association -Fusée- qui avait collé les affiches de la campagne de Piolle avec une tentative d'effacement de preuve relevée aussi par la Chambre des Comptes. Il y a bien longtemps qu'un Maire de droite serait en garde à vue avec de tels faits, tandis que le notre pérore dans les médias. 

A.BACK AVAIT TROUVÉ UNE ENTREPRISE "ÉCO-CAPITALISTE"

On se souvient aussi de l’entreprise « éco-capitaliste » choisie dans l’Aveyron par Antoine Back ( Verts/Fi) qui a le nez fin, pour retraiter la cendre recueillie par des cendriers qui devaient être installés partout. Les employés municipaux auraient récolté le produit (argent public) traité par l’entreprise (bénéfice privé). Le fiasco s’est milité à quelques milliers d’€ de cendriers posés avec force publicité et abandonnés après.

Quelle est la différence entre une entreprise capitaliste et une éco-capitaliste responsable ? Dans la seconde les actionnaires sont des Verts. 

L'AFFICHAGE INSOLENT d'UNE CONSANGUINITÉ

Certes on n’est pas dans le business à grande échelle d'un Nicolas Hulot qui a fait du catastrophisme une filière inépuisable, renouvelable, populaire et rentable, mais on est bien dans la lignée. Ce qui frappe dans cette consanguinité est son affichage insolent. Imagine-t-on des élus de droite se congratuler avec des entreprises titulaires de marches publics dont tous les dirigeants sont engagés à leurs côté dans l’action politique ?

Jusqu’à quand cette culture du deux poids deux mesures va t-elle perdurer ?  

 

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *