HOCHE, RONDEAU, MISTRAL… AINSI VA LA VILLE

«L’insécurité qui règne ici est inacceptable dans une démocratie. Les demandes de mutation l’attestent » lancent à nouveau dans une pétition les habitants de Hoche gérée par Actis, successivement présidé par Eric Piolle et Elisa Martin.

HOCHE : INCENDIES CRIMINELS, VOITURES VOLÉES ET BRÛLÉES

Ils citent "les homicides, les incendies criminels, les voitures volées et brûlées, les menaces, les rodéos de scooter, les sonos extérieures, le hold up à main armée de la boulangerie, les dégradations de vitrines, le non-respect du confinement…" Ajoutant « de surcroit toutes les dégradations des bâtiments d’habitation sont à notre charge »

Eric Piolle a réussi par ses attributions de logements a transformer cette cité radieuse en enfer. Les habitants demandent « la pose de caméras de vidé-protection dans le quartier   et particulièrement place André Malraux »

Pourtant  financées par Laurent Wauquiez, la municipalité n’en veut toujours pas.

L'ALMA : POURQUOI LE MAIRE NE S'Y MET PAS ? 

A l’Alma les termes de la pétition des habitants sont les mêmes : "nous, habitants de l’Alma, supportons une vie collective que peu de grenoblois accepteraient. Nous sommes assignés à résidence dans un climat oppressant du fait d’une délinquance installée." Alors que tout se déroule sous nos yeux, nous ne comprenons pas pourquoi les services fiscaux, municipaux, les policiers nationaux et municipaux, sous l’autorité du Maire, ne s’y mettent pas vraiment ? »

20 000 € DANS UN HLM ACTIS : TOUJOURS LOCATAIRES ! 

RONDEAU : "NOUS SOMMES EN OTAGE DES VERTS"

Au Rondeau un habitant explique « nous sommes en otage des verts avec les camps cachés (futur Bronx Grenoblois). Je suis propriétaire d’un appartement et  ils perdent bien de la valeur, je le vois avec les autres qui n’arrivent pas à vendre malgré la chute des prix…Ma voisine très âgée a même été agressée dans notre résidence pour le vol de son portable et  nous subissons  quotidiennement cette incivilité et le nombres des cambriolages est en augmentation dans la résidence, je ne parle plus des voitures vandalisées sur les parkings privés pour les pièces détachées…  «

Y.JADOT (Verts) : "LA SÉCURITÉ EST LA PREMIÈRE DES LIBERTÉS" 

Pour y répondre Eric Piolle est en train d’étendre le camp de Roms du Rondeau sans améliorer aucunement le suivi et la sécurité des habitants du quartier qui ne fonctionnent pas. Pourtant même Yannick Jadot vient de  lui rappeler concernant la sécurité : «je considère que c’est la première des libertés ».

MISTRAL : UN QUARTIER DÉLAISSÉ 

A Mistral outre la délinquance qui a pris le pouvoir et n’entend pas le quitter -logée par Eric Piolle et Elisa Martin, Présidents d’Actis- le quartier est délaissé. son entretien pas ou mal assurés. Des habitants nous font parvenir des images de l’endroit ou ils garent leurs voitures : dans les immondices accumulés.

MAIS GRENOBLE AVANCE VERS L'AUTONOMIE ALIMENTAIRE!

Pendant ce temps, le Grand Timonier tout à la conquête des Français préfère se servir de la ville pour délivrer ses messages Urbi et Orbi. Alors il parle au gogo en assurant que Grenoble « avance vers l’autonomie alimentaire » parce qu’il crée une ferme urbaine de … 3000 M2 qui permettra de nourrir un habitant sur 4000…  Si on rasait Grenoble avec ce mode de production il pourrait nourrir  5700 personnes ont calculé les ingénieurs.

JAMAIS INTERROGÉ SUR LE RÉEL DE LA VILLE 

Hors Grenoble on n’entre pas dans les détails et on en retient que sa posture. Disons son enflure qui cache une réalité désespérante pour les grenoblois et les contribuables. Sur ces sujets il multiplie les tweets avantageux, les formules toutes faites espérant occuper le terrain par ces billevesées afin de n’être jamais interrogé sur le réel de la ville qu'il gère. C'est vrai qu'avec un journalisme de complaisance, telle Jannick Alimi ("le Parisien") on a vu que ça marchait.

Comment de telles illusions peuvent elles être encore vendues ?  Il n’y a rien de moins urgent pour Lui que de s’occuper de sa com’ plutôt que des problèmes des Grenoblois.

LES DIGUES DEVRAIENT CÉDER SOUS LA RÉALITÉ

A constater l'expression dans les quartiers y compris des associations les plus respectueuses de l'autorité municipale, et même provenant de fidèles soutiens des Rouge/Verts Grenoblois, les digues mises en place et les procédés employés devraient un jour céder sous la vague portée de la réalité. 

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *