NOTRE-DAME/SAINTE-CLAIRE : E.PIOLLE FERME GRENOBLE

Après avoir fermé l'accès Grésivaudan par Agutte Sembat, Eric Piolle décide de le fermer à partir de la place Notre-Dame. Décision soudaine, brutale, non anticipée par personne,  prise entre deux portes -deux déplacements en France- et qui aurait des conséquences considérables sur le centre ville  et le vénérable marché Sainte-Claire. 

Et qu'on ne parle pas "de la Métro". Avec Sylvain Laval, le successeur (PS) de Y.Mongaburu à la tête du Syndicat des Mobilités les choses sont claires : "l'initiative de piétonniser vient de la commune"

G.HUDAULT (PDT de l'UQ) : "UN FORCING TRÈS MALHONNÊTE" 

Sur le caractère solitaire de la décision il y a unanimité : « c’est absolument scandaleux que cette question soit traitée de façon si légère «  déclare Gérard Hudault, le Président de l’Union de Quartier Notre Dame « les habitants ne sont absolument pas consultés. Tout ça c’est un forcing dont on ne connaît pas la nature, présenté de façon très malhonnête »

La liste d'Alain Carignon voulait continuer à tirer vers le haut ce quartier après que les municipalités Carignon aient réalisé le Musée et le jardin de l'Evêché, le Musée de Peinture et la superbe place Lavalette... Les habitants ont perdu au change !

DÉVELOPPEMENT ILLIMITÉ DES NUISANCES

Dans ce même DL, Jean-Benoit Vigny rappelle à juste titre le foutoir des rues Brocherie et Chenoise : « on avait espéré et la mairie nous l’avait présenté ainsi que ça calmerait l’activité mais c’est l’inverse qui s’est produit, avec la présence de voitures, de deux roues motorisés et le développement illimité des nuisances «  poursuit Gerald Hudault. Dans les rues piétonnes apaisées. 

"UN MÉPRIS TOTAL DES HABITANTS"

«Là ce n’est plus un manque de dialogue, c’est un mépris total des habitants»conclut-il rejoignant mot pour mot les propos d’Alain Carignon au Conseil Municipal sur la méthode Piolle. 

A.BASSALER : "PASSAGE EN FORCE AU CHAR D'ASSAUT"

Agnès Bassaler utilise aussi la formule du « passage en force au char d’assaut ou au rouleau-compresseur » là ou Alain Carignon dans un communiqué parle de « coup de force «.(DL du 8/2/21)  Le rouleau-compresseur qu’on retrouve dans tous les quartiers et que « Grenoble, le Changement » ne manque pas de désigner tandis que les "observateurs" se pincent le nez : n’exagérons nous pas ? 

 

Car ce qui se conduit places Notre-Dame et place Sainte-Claire n’est que la reproduction d’une méthode unique : placer des leurres de consultation au mieux ou s’en priver totalement la plupart des cas.

L'ASSOCIATION DES COMMERÇANTS RÉCLAME UNE RÉUNION 

Même l’association des commerçants de la place Notre Dame -CND- demande encore une réunion par courrier du 5 février : « nous sommes des acteurs de la vie du quartier et notre avis compte ».  Ils sont surpris de n’avoir été associés à rien ! Mais pourquoi être surpris puisqu’il s’agit d’une volonté ? Malheureusement, les acteurs de chaque quartier découvrent le fonctionnement fermé de la municipalité, mais la prise de conscience globale n’a pas encore été effectuée. Car unis contre cette méthode, au lieu de réagir seulement par zone géographique, ils auraient plus de chance d’imposer le dialogue à Eric Piolle.   

Agnès Bassaler poursuit d’ailleurs : « pour la première phase de la piétonnisation, on nous avait reçus mais nos propositions avaient été balayées. Là c’est encore mieux, il n’y a pas de concertation ».

"LES HABITANTS NE SONT PAS DES VIEUX FACHOS"

Mais elle se sent contrainte de rappeler -ce qui en dit long sur la domination culturelle que fait régner la municipalité- que « les habitants  et les commerçants ne sont pas des vieux fachos qui veulent vivre à l’ancienne. On demande seulement de l’accessibilité avec des parkings relais, des navettes, on est tout à fait ouverts au monde de demain.«  (DL du 8/2/21)

RIEN DE FORT DEPUIS LA MUNICIPALITÉ CARIGNON 

Que serait le quartier sans le vaste parking du Musée voté par la majorité d’Alain Carignon malgré  l’opposition des élus PS et Verts qui le trouvaient trop grand ? Sans le nouveau Musée, la place Lavalette, le Musée de l'Evêché et le jardin du même nom, les fouilles accessibles à tous ? 

C.JACQUIER (Verts/Ades) : "A.CONFESSON, DES PROPOS MENSONGERS"

Mais les habitants qui ne sont pas de vieux fachos peuvent se rassurer avec  Claude Jacquier (Verts/Ades) un fidèle des Rouge/Verts grenoblois, très remonté, qui décrit le même « processus « à côté, à l’Alma. Pour lui les propos d’Alan Confesson, l’Adjoint (Verts/FI) au quartier sont «irréalistes, mensongers par omission ou tout simplement mensongers par volonté de nuire. »

A.CONFESSON "TARTARIN de TARASCON"

Précisons pour bien comprendre le fonctionnement opaque de la municipalité que lors du précédent mandat Alan Confesson était chargé du Village Olympique qu’il n’a jamais bien compris. Mais on peut imaginer qu’il en savait plus après 6 ans qu’au début. Alors Eric Piolle le lui a retiré pour lui affecter Notre Dame-l’Alma ou il ne vit pas non plus … Ignorant tout et parlant de rien »  ses propos ressembleraient plutôt à ceux de… Tartarin de Tarascon «  selon Claude Jacquier. Le révolutionnaire qui  a peur du peuple est carbonisé depuis longtemps. 

REFUS D'INTÉGRER LA QUESTION de L'INSÉCURITÉ 

Il dénonce comme pour les places Sainte-Claire et Notre Dame une absence totale d’une quelconque début de concertation. Il précise même que répondant à un vague questionnaire qui avait pour objet de créer un leurre de concertation, il avait  « signalé alors qu’il manquait au moins une question d’importance consacrée au trafic de drogue et j’ai demandé quelle soit ajoutée. Refus de la directrice du territoire alors en pleine dénégation de ces trafics et qui craignait qu’en posant une telle question, le feu soit allumé. … « 

E.PIOLLE NE VEUT PAS AFFAIBLIR L'ÉCONOMIE PARALLÈLE

Dans un tweet humoristique publié hier Alain Carignon note « la seule économie qu’Eric Piolle ne veut pas affaiblir est la… parallèle : seule la rue Très-Cloitres est épargnée par la piétonisation. Ses dealers vont bientôt aussi bénéficier de brumisateurs pour supporter la canicule. »

 DE PLUS EN PLUS ABSENT de GRENOBLE

Les foucades du Grand Timonier de plus en plus absent de Grenoble deviennent insupportables aux acteurs de tous les bords. La municipalité est un « canard sans tête » a dit le groupe d’opposition lors de sa dernière conférence de presse. Gérer des dossiers comme les places Sainte Claire, Notre Dame, l’Alma demande de l’attention, de l’écoute, de confronter les avis de terrains à ses propres dogmes. Cela nécessite du temps à donner. Une passion de la ville et de ses habitants.

Quand des grenoblois se rappellent celle dont Alain Carignon faisait preuve on comprend la forte nostalgie qu’il inspire. Ou est le temps ou le Maire s’occupait de la ville et lorsqu’il en était éloigné redoublait d'efforts pour lui apporter des décisions nationales ou internationales positives ? 

 

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *