POINCARÉ : UNE FAMILLE EXPULSÉE PAR LES DEALERS et E.MARTIN

Encore une famille abandonnée victime des dealers. Rue Henri Poincaré la famille L. a  alerté pendant 3 ans Actis dont le Président était Eric Piolle parce que la vie était devenue intenable avec l’installation des dealers qui ont décidé d’occuper le square devenu leur propriété privée.

Graves nuisances sonores puis menaces inquiétantes après que la famille ait courageusement déposé des mains courantes à l’hôtel de police.
Les dealers sont passé aux agressions physiques. Puis, afin de surveiller mieux la famille, ils ont décidé de couper l’arbre devant leur logement…

JAMAIS DE RÉPONSE NI DE SUITE DEPUIS 3 ANS 

Bien entendu aucune réponse, aucune attention de la part des tenants de la solidarité et de l’intérêt aux autres. Il n’a jamais été donné suite à leur demande de mutation depuis 3 ans et pour cause : leur logement vide deviendrait impossible à louer sans s’attaquer aux cause et donc aux dealers…

ILS SE RÉFUGIENT DANS UN LOGEMENT VIDE d'ACTIS..

Devant leur détresse, un employé compatissant leur a signalé un autre logement vide d’Actis, 28 rue Nicolas Boileau  dans lequel ils sont allé se réfugier le 5 février pour mettre leurs 3 enfants à l’abri des menaces et du danger. Actis, désormais présidée par Elisa Martin (FI) a fait œuvre d’autorité immédiate ! Ils en ont été expulsés par la police le 8 février, mis tous à la rue sans ménagement. Un certificat médical atteste des brutalités dont a été victime madame L et son mari.

... ET SONT EXPULSÉS BRUTALEMENT 3 JOURS APRÈS

 Entrent elles dans celles qu’Eric Piolle dénonce, « ces policiers qui tabassent sans suite » ?  Mais pourquoi les envoie t-il contre une famille en détresse et sans défense ? C'est plus aisé et conforme à son mental que de les envoyer contre les dealers qui les terrorisent ? 

Dans l’impossibilité de retourner dans son ancien logement craignant pour leur vie et celle de leurs enfants la famille L a été jetée à la rue… La vie à Grenoble au temps de M.Piolle

AU LYS ROUGE LES DEALERS FONT FUIR UNE FEMME SEULE

Au Lys Rouge une femme seule dont les dealers avaient décidé de s’installer dans son appartement tous les soirs après 22 h a dû fuir de peur abandonnant ses meubles.

LA CITÉ HOCHE EST TRANSFORMÉE EN ENFER 

A Hoche les habitants ont lancé une nouvelle pétition après avoir alerté maintes fois la municipalité : « nos appartements sont inhabitables, nous subissons des pressions, des menaces, voitures volées, brûlées … l’insécurité qui règne ici est inacceptable »..

Eric Piolle avait refusé de secourir le restaurateur menacé à Hoche -il avait même perdu sur l’autoroute une roue dévissée par le dealers et devait dormir dans son établissement pour empêcher qu’il soit brûlé- qui est finalement parti. Le Maire a clairement montré qu’il laissait carte blanche aux délinquants qu’il loge comme Président d’Actis.

L'ALMA : LES HABITANTS DEMANDENT PROTECTION 

Ils veulent rester anonymes à l’Alma mais lancent un appel à l’aide. Ils n’en peuvent plus non plus. Même un soutien historique des Rouge/Verts Grenoblois, Claude Jacquier n’en peut plus des « illusionnistes « qui gouvernent Grenoble.  

VILLENEUVE : LES HABITANTS SOUS SURVEILLANCE

A Villeneuve, interrogés par des journalistes du DL sous la menace d’un groupe qui surveille leurs parole, les voisins de la crèche envahie par les dealers affirment qu’il ne se passe rien, que tout va bien et qu’ils n’ont pas à se plaindre. Place des Géants les travaux du centre de santé interrompu par la démission de l’architecte et du maitre d’œuvre, menacés, n’ont toujours pas repris. 

PENDANT CE TEMPS E.PIOLLE BATIFOLE a TRAVERS LA FRANCE

Pendant ce temps Eric Piolle se balade à travers la France, batifole, tweete, se Trumpise pour sortir de l’anonymat. Grenoble souffre. Les grenoblois d’abord et surtout. 

Cette indifférence aux drames qui se nouent et auxquels la municipalité et ses bras armés contribuent au premier  chef sont un véritable scandale humain et politique. Ce sont des vies anéanties, des existences irrémédiablement abîmées dont Eric Piolle est le premier responsable. Quoi qu’il en pense en fuyant Grenoble et ses devoirs après avoir été réélu, il devra rendre des comptes. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *