LA BASTILLE : LE SCANDALE de L’URBANISATION du SITE

« Aujourd’hui nous autorisons le Maire qui attendait cela avec impatience depuis 7 ans pour agir , nous l’autorisons  je cite la délibération « à mettre en place et animer un comité de pilotage multi partenarial de la Bastille -attention ! - dés le début 2021 » . Sans notre autorisation Eric Piolle ne peut téléphoner à  personne pour les réunir.  Mais attention nous l’autorisons aussi je cite encore à «  prendre l’initiative d’élaborer avec tous les partenaires – attention !- «  un plan guide qui s’appuierait sur une vision partagée du devenir de la Bastille » .

 DERRIÉRE LE RIDEAU DE FUMÉE , LES PROMOTEURS à L'OEUVRE

Alain Carignon se moquait ainsi d’Eric Piolle au dernier Conseil Municipal. Ne cachant pas la gravité du sujet. Parce que pendant que Klauss Habfast (Vert/FI)  – décidément  de tous les mauvais coup!- répandait ce rideau de fumée pour faire croire aux grenoblois une municipalité en action,  les promoteurs sont à l’œuvre.

LES MILLIONS D'€ POUR LA CCI et le CRÉDIT AGRICOLE 

En effet Eric Piolle est demeuré immobile sur ce dossier aussi,  laissant acquérir les bâtiments universitaires, ces friches urbaines par des promoteurs privés. Le bâtiment Dolomieu a été acquis 1,1 millions d’€,  le bâtiment de l’IGA en vente pour 2 M € et donc probablement négociable alors que que la municipalité a acquis  la Chambre de Commerce pour 8 Millions d’€ sans savoir qu’en faire et le siège de la banque du crédit Agricole pour le même prix pour y installer des services municipaux dont le siège du CCAS qui était à Villeneuve !

On cauchemarde  devant tant d’incompétence et de cécité.

LA MAITRISE DU FONCIER, UN ESPACE DE RESPIRATION

Au Conseil Municipal Alain Carignon  a rappelé que depuis 3 ans l’opposition travaille sur ce dossier. En juin 2019 avec Sharah Bentaleb un groupe de citoyens pluridisciplinaire , architectes, urbanistes, a présenté notre projet global sur le site dont la presse a fait un large compte rendu , un projet qui pouvait faire appel à des financements Européen , passait par la maitrise du foncier évidemment en commençant par les bâtiments universitaires et devait suivre par ceux du Rabot et ses 8 hectares, la création d’une ferme modèle, et un espace de réflexion et d’échanges autour des thématiques de la transition , la création d’un téléphérique depuis l’esplanade pour desservir la terrasse intermédiaire , un téléphérique qui aurait pu aussi être une liaison est/ouest supplémentaire en rejoignant le CHU .

E.PIOLLE S'ENGAGEAIT à la PRÉEMPTION POUR L'INTÉRÊT PUBLIC

Tout le site devenait un site écologique, un montagne de la diversité biologique, le haut de la Bastille autour du téléphérique pouvant devenir un lieu de fête de nuit.  « Ce projet est sur la table et à votre disposition » a encore lancé Alain Carignon a Eric Piolle. Ajoutant : « Je sais que vous n’avez pas lu vos 120 engagements parce que le Premier c’était la co-construction. Mais je vous rappelle le 79 : « user du droit de préemption . La ville peut acquérir un bien de manière prioritaire quand celui-ci représente un intérêt public.Cela permet d’éviter la spéculation immobilière » 

POUR LUI AUCUN INTÉRÊT PUBLIC POUR LA BASTILLE

Du haut de sa splendeur Eric Piolle a décidé seul qu’il y avait un intérêt public à préempter la chambre de commerce- sur laquelle des privés avaient un projet de maison de personnes âgées et de centre de santé- et qu’il devait acquérir le siège du Crédit Agricole au prix fort, mais  aucun intérêt public à préempter les hectares de la Bastille afin de les laisser dans le public. 

SOUS PIOLLE LES HECTARES PASSENT DU PUBLIC AU PRIVÉ

«  On retiendra que c’est avec vous Eric Piolle que ces hectares de la Bastille qui appartenaient au domaine public sont passés dans le privé » lui a encore lancé le Président du groupe d’opposition.  

LES VOITURES VONT MONTER à la BASTILLE 

Nos Rouge/Verts locaux vont donc faire monter à la Bastille les voitures qu’ils avaient interdit sur les quais. La brochure de présentation des immeubles montre bien des voitures aux pieds de ceux-ci et la municipalité a fait figurer dans  le permis de construire l’accord écrit du Crous au promoteur pour qu’il puisse louer des parkings au sein de la résidence du Rabot.

" VOUS POUVEZ ENCORE AGIR"

Dossier par dossier, l’incompétence et la suffisance frappent. Eric Piolle ne s’est  pas occupé de ce dossier comme d’ailleurs de rien de ce qui constitue des enjeux pour Grenoble. L'affaire de la crèche de Villeneuve l'illustre encore dramatiquement. 

Alain Carignon à Eric Piolle: " un grand raté de votre municipalité, mais vous pouvez encore agir"

« Vous pouvez encore agir. Vous pouvez encore assurer à la ville la maitrise foncière en discutant avec le promoteur de Dolomieu et en préemptant l’ex institut de géographie Alpine. S’agissant du Rabot évidemment qu’il faut faire de même , mais avec un projet, pas du blablabla , afin de réunir des financements à la hauteur de ce projet. Quel gâchis ! » lui a encore lancé Alain Carignon.

POURQUOI E.PIOLLE S'OBSTINE ? 

 Personne de censé ne comprend pourquoi Eric Piolle s’osbstine sur un dossier aussi emblématique et important pour Grenoble. Pourquoi  ne refuse-t-il  pas l’urbanisation du site afin de sauvegarder cet espace naturel et de respiration pour tous les grenoblois ?

« si vous ne changez pas , La Bastille sera un grand raté de vos mandats par rapport à l’ambition légitime que ce site doit susciter et mérite «  lui a encore dit Alain Carignon. Et si Piolle se mettait à écouter ? On peut toujours rêver.

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *