GIFLE à E.PIOLLE : LES QUAIS LIBÉRÉS CONTRE LUI

E.Piolle rompt le confinement en participant sur les quais à une manifestation non autorisée : normalement c'est 135 € d'amende

Va-t-Il tendre l'autre joue ? Eric Piolle est souffleté en direct et en live sur Son territoire municipal abandonné pour sa course à la présidentielle. Les quais de l'Isère ont tout à coup été libérés des mesures qu'Il avait décidé et mis en place avec son compère Yann Mongaburu

UNE SOMME D'EMBOUTEILLAGES et de POLLUTION

L'autoroute à vélos installée dans la précipitation en plein premier confinement sur les quais de l'Isère a été annulée ce lundi. Elle avait créé une somme d'embouteillages, une aggravation de la pollution, posé problème aux accès sécurité du CHU et embarrassé toutes les familles du nord de l'agglomération qui devaient accompagner ou visiter un proche au CHU. 

900 VÉLOS PAR JOUR SUR LES QUAIS ....

Sans comptabiliser les conséquences pour les commerces. Selon les chiffres communiqués par Sylvain Laval, le successeur de Yann Mongaburu à la tête du syndicat des déplacements (le SMMAG), la nouvelle autoroute à vélos "ne comptabilisait que 900  cyclistes par jour" (DL du 3/11/20). Rappelons qu'il existe une piste cyclable sur la rive droite des quais.

... ET 900 à 1000 VOITURES à L'HEURE 

Par contre sur le boyau restant pour le passage des voitures, elle comptabilise "de 900 à 1000 véhicules par heure sur une voie en heure de pointe du soir et du matin !" (DL du 3/11/20).

la manif de Piolle sur les quais lundi

POUR E.PIOLLE C'EST LA FAUTE AUX TRAVAUX  

Pour Eric Piolle les nouveaux embouteillages sur les quais étaient seulement dus aux travaux réalisés sur la voirie près du Musée explique t'il dans une vidéo du DL. Sa mauvaise foi ne connait pas de limites.

IL DONNE LE MAUVAIS EXEMPLE EN ROMPANT le CONFINEMENT

Cette soudaine décision l'a fait enrager. Eric Piolle a bravé l'interdiction des manifestations non autorisées et a participé lundi à une opération sur les quais pour protester contre cette mesure ! Il est susceptible d'une amende de 135 €. Suprême humiliation, la manifestation d'une dizaine de personnes a été dispersée par la police. Bel exemple de responsabilité dans la période de confinement. Décidément il aura tout fait. 

Depuis juin la rive gauche totalement embouteillée...

LA MÉTRO INSTALLE BRUTALEMENT....

Dans cette affaire il ne se trouve qu'Emmanuel Colin de la Verdière, responsable de l'ADTC, habitant St Martin d'Hères, pour s'étonner de la brutalité de cette décision. Il ne s'était pas étonné de la brutalité de l'installation de l'autoroute à vélos sans aucune concertation ni considération des autres modes de déplacements.

... ET DÉSINSTALLE BRUTALEMENT 

Dans un communiqué publié hier, Alain Carignon et le groupe des élus de l'opposition municipale (Nathalie Béranger, Brigitte Boer, Cherif Boutafa, Nicolas Pinel et Dominique Spini, Conseillers Municipaux) font justement remarquer qu'« un jour de confinement les grenoblois ont découvert tout à coup l’installation d’une autoroute à vélos sur les quais créant des embouteillages et une pollution considérables. Un autre jour de confinement ils découvrent que cette autoroute est supprimée et la circulation rétablie».

Comme la rive droite

LES GRENOBLOIS HORS-JEU D'UNE LUTTE DE PERSONNES

Pour eux « La gestion grenobloise et Métropolitaine est un bateau ivre. A aucun moment les grenoblois n’ont été consultés sur ces mesures.. Même pas informés. Ils sont placés hors-jeu des luttes de personnes et de pouvoir dont ils subissent les conséquences dans leur vie quotidienne».

AUCUN CHIFFRE N'AVAIT ETE PUBLIÉ

Ajoutant : « Pas une fois les chiffres réels de vélos empruntant cette voie, de pollution supplémentaire due au bouchons, de risques pour l’accès au CHU, les conséquences pour l’activité commerciale et la vie des riverains n’ont été communiqués et débattus avec les citoyens. Un mépris qui est la caractéristique du fonctionnement des élus locaux au pouvoir. »

LA VENGEANCE, UN PLAT QUI NE RASSASIE JAMAIS 

En prenant cette décision Christophe Ferrari et Sylvain Laval ont marqué leur territoire et le premier montré que la vengeance est un plat qui ne rassasie jamais. Christophe Ferrari qui a du subir pendant 6 ans les diktats d'Eric Piolle qui l'a utilisé comme une marionnette, voudrait prouver qu'il a coupé les fils. 

E.PIOLLE COMPTE 6 VICE-PRÉSIDENTS DANS L'EXÉCUTIF MÉTRO

Cette décision est d'autant plus humiliante que la majorité municipale grenobloise compte... 6 Vice-Présidents sur 20 dans l'exécutif de la Métropole -dont le fameux Vice Président chargé du Défi Climatique, Yann Mongaburu- et qu'aucun -il faut bien vivre- n'a annoncé démissionner. Ce qui serait la seule réponse politique s'ils croient à ce qu'ils disent.

partout

S.LAVAL, LE TRAITRE à la GAUCHE et AUX VERTS....

De son côté Sylvain Laval (PS),  attaqué par eux  comme un traitre à la gauche et aux Verts pour avoir gouté aux cabinets ministériels du pouvoir Marcronien -une sorte de Noblecourt de St Martin le Vinoux- et récemment victime d'une manifestation de grenoblois parce qu'il sacrifie des jardins !, renvoie aussi l'ascenseur en appuyant sur le bouton qui fait mal.  

On peut aussi imaginer, pour cet élu du nord de l'agglomération, que  les rouspétances des électeurs sur la traversée de Grenoble étaient difficilement tenables 6 ans. Il fallait trancher vite.

SUBVENTION AU CCIF : FERRARI ACCUSE PIOLLE

Le même jour Christophe Ferrari en remet une couche dans le DL sur la subvention au Collectif contre L'Islamophobie (CCIF). Car le malheureux Eric Piolle avait maladroitement tenté de se défausser sur Christophe Ferrari en indiquant que la Métropole l'avait subventionné à des montants supérieurs à la ville.

Cette subvention résulte  « des actions sont proposées par les villes, avec des partenaires associatifs, à la commission politique de la ville de la Métropole.»

C’est donc la Ville de Grenoble qui a proposé ce soutien ? lui demande Jean-Benoit Vigny (DL) : « Ce sont des actions qui remontent en effet par les communes. La proposition faite par Grenoble concernait des permanences juridiques par le CCIF dans des locaux de la Ville de Grenoble » répond-il.

Même le pont Marius Gontard , Alain Carignon ayant constaté plusieurs fois les dégâts

E.CARROZ (Verts/FI) DÉMENTI PAR LE PRÉFET

Bref Piolle avait partagé les subventions entre la ville et la Métropole. Il en est bien le premier responsable. Emmanuel Carroz, son Adjoint répétiteur (Verts/FI) avait tenté, lui, de mouiller le Préfet de l'Isère qui aurait validé l'instruction de la subvention ! Lionel Beffre a pris sa plus belle plume aussi pour le renvoyer dans ses cages. 

LE GRAND TIMONIER VOIT SON HORIZON SE RÉTRÉCIR

K.O,  le Grand Timonier voit son horizon se rétrécir alors qu'il pensait l'élargir à la France et au monde par sa ridicule candidature à l'Elysée (Pourquoi Pas Piolle en 2022 !). 

Ses rodomontades, ses mensonges, ses approximations, ses accusations des uns et des autres successivement, ses tentatives de disqualification de tous ceux qui lui déplaisent, tout est en train de lui revenir en boomerang. 

LE CUMUL DU DOGMATISME et du GROS MELON

Le cumul de son dogmatisme initial et d'un melon gros comme une citrouille est en train de tourner au ridicule son exercice du pouvoir et ses ambitions démesurées. 

Car des élus pourraient prendre goût à stopper ses dérives, au grand bénéfice des populations. Connaissant son égo démesuré, on imagine que les manifestation interdites ne font que commencer! 

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *