ESPACE PUBLIC : LA DÉGRADATION S’ACCÉLÈRE

Eric Piolle refuse toujours de rendre Grenoble propre aux grenoblois. Ni pendant le confinement, ni après. Lundi 11 mai, visiblement les habitants vont retrouver le Grenoble qu’ils connaissent : avec un espace public sale, dégradé, non entretenu.

LES GRENOBLOIS VOTENT POUR LUI

Arc-Bouté sur son score du premier tour des municipales, Eric Piolle juge qu’il n’a pas besoin de répondre à cette préoccupation qui est pourtant à la fois hygiénique, environnementale et esthétique : la propreté du bien commun. Les grenoblois votent pour lui pour une ville sale.

La différence avec les grandes villes Françaises et avec les communes avoisinantes est pourtant de plus en plus criante. En particulier là ou les populations sont déjà favorisées.

ST ISMIER : COMMUNE PROPRE ET ENTRETENUE

Ainsi à St Ismier les habitants constatent que les efforts du Maire ne se sont pas relâchés pendant le confinement. Henri Baile a veillé à ce que les services fonctionnent, la commune soit propre, les marchés surveillés, les bas côtés entretenus.

GRENOBLE : APPAUVRISSEMENT de la CLASSE MOYENNE

L’espace public est l’un des éléments de la valeur des biens. Ainsi à Grenoble celle-ci est dépréciée du fait de cet absence d’entretien de base. La classe moyenne de la ville est appauvrie chaque année par cette politique. Est-ce volontaire ? Probablement.

LE DOGME de la DÉCROISSANCE


On le sait le dogme de la décroissance s’exerce sans discernement par ceux qui sont à l’abri du besoin. Il ne tient pas compte des différents modes de consommation et s’applique uniformément. L’appauvrissement est un moyen efficace de faire baisser la consommation.

LES PREMIERS POUR L’IMPÔT SUR LES MÉNAGES

Eric Piolle réussit parfaitement dans cet objectif au mépris des personnes et de l’environnement urbain de qualité auquel les grenoblois auraient droit du fait de leur niveau d’impôts le plus élevé des grandes villes.

A.CARIGNON DEMANDE UN NETTOYAGE GÉNÉRAL

Alain Carignon a réclamé à maintes reprises que l’occasion du confinement soit saisie pour effectuer un vaste nettoyage de la ville. Même le “Dauphiné” qui n’aborde jamais ce dossier de la saleté de Grenoble a fait état de protestations de Grenoblois.

CANDIDAT à la PRÉSIDENTIELLE : UNE LEÇON AUX AUTRES

Notre collectif de citoyens ne se lassera pas de réclamer la propreté de Grenoble. C’est le service minimum qu’il est en droit d’exiger d’un Maire, lequel, par sa candidature à la présidentielle, entend donner une leçon à la France. Qu’il commence par régler les problèmes des Grenoblois.

IMPOSER SA VISION de la RÉALITÉ

Eric Piolle continue à imposer sa vision de la réalité. C’est le propre de ceux qui se considèrent comme l’avant garde éclairée d’un peuple ignare dont il s’agit de faire le bonheur. Malgré lui….

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *