NETTOYAGE: LE NIET DE E.PIOLLE

C'est non. "Nous n'avons pas la même vision de la propreté de la ville" a répondu la préposée aux basses oeuvres, Maud Tavel (Verts/PG) à Alain Carignon au Conseil Municipal de lundi.

"UNE VASTE OPÉRATION DE NETTOYAGE"

Ce dernier a proposé que "pendant la période de confinement, le Conseil Municipal décide de lancer une vaste opération de nettoyage de la ville sur la base du volontariat du personnel.

Alain Carignon a demandé une opération propreté de la ville au Conseil Municipal

"UN FACTEUR D’HYGIÈNE PUBLIQUE"

"S’agissant de la propreté de la ville, certes moins en lien direct avec la crise sanitaire, elle est un facteur d’hygiène publique qui n’est pas à négliger. En cette période où les déplacements sont géographiquement très limités, un espace public tristement sale, mal entretenu, voire laissé à l’abandon n’aide pas les Grenoblois à supporter le confinement.

LES JARDINETS SONT DEVENUS DES DÉPOTOIRS

Alain Carignon poursuivant : "cette opération de nettoyage de la ville est facilitée par le fait que toutes les rues ne sont pas encombrées de voitures. Les jardinets censés végétaliser la bétonisation sont devenus des dépotoirs, des crottoirs, et plus ils sont sales, plus ils servent de poubelle."

DES OPÉRATIONS DE DÉRATISATION

Il demandait aussi "partout où cela est nécessaire, en particulier place Grenette, aux abords de Philippeville, à Villeneuve, spécialement allée des Fresnes, de procéder à des opérations de dératisation."

"UNE VILLE PROPRE APRÈS LE 11 MAI"


Concluant : "ainsi, au moment de retrouver le 11 mai la possibilité de se déplacer un peu plus dans la ville, les Grenoblois bénéficieraient enfin d’une ville propre où les conditions d’une hygiène saine sont rétablies."

Il n'en est pas question. Le niet de Piolle veut être définitif. Il ne fera rien sur la propreté. Il est déjà loin le temps ou il prenait peur avec les élections municipales.

OUBLIÉE LA MOBILISATION pour la PROPRETÉ

 Il avait sonné la “mobilisation générale” pour la propreté urbaine à la fin de son mandat. Une “grande conférence de presse” avait commenté le DL (28/4/18). A ce moment-là sa vision de la propreté de la ville ressemblait à celle d'Alain Carignon.

M.TAVEL (Verts/PG) PREMIÈRE ADJOINTE DE FAIT

Bien entendu il ne s'est rien passé. Mais aujourd'hui, après le premier tour béni pour lui, il peut retourner à son cynisme et même ne plus chercher à donner des gages ou le change.

A noter d'ailleurs que Maud Tavel joue le rôle de première Adjointe de fait. Elle couvre tous les secteurs dans ses réponses et elle est vraiment la voix de son maître. Exit les Elisa Martin, Lucille Lheureux et autres.

PIOLLE PRÉSIDENT, M.TAVEL AUX MANETTES

Et quand il s'agit de dire "non", elle ne prend pas de gants. On imagine très bien la catastrophe d'un Eric Piolle se consacrant à son ambition personnelle des présidentielles et une ville dirigée de fait par Maud Tavel. Un cauchemar.

Ce qui attend les grenoblois s'ils confirmaient le premier tour. Le confinement a un avantage : il permet la réflexion...

MASQUES : "ENFIN GRENOBLE...."

S'agissant de la propreté de la ville , il ne faut rien lâcher. Pour les masques Eric Piolle avait bien répondu à Alain Carignon qu'il "n'était pas question d'en distribuer à la population" . Au bout de 3 semaines il a craqué: au Conseil Municipal de lundi il a annoncé qu'il distribuerait ceux de la Région fournis par Laurent Wauquiez. 2 jours après le Conseil il annonce qu'il en commande 175 000 ! Isabelle Calendre du " Dauphiné" ( 24/4/20) ne s'y trompe pas. " Enfin Grenoble" titre t-elle " titillé par son opposition municipale ..."

Peut être finira-t-il par entendre raison aussi sur la propreté ?

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *