D’ALEMBERT : LA VIE QUOTIDIENNE au TEMPS de M.PIOLLE

Des riverains du squat du 38 rue d’Alembert ont réalisé une sorte d’hymne à cet Adjoint au Maire, Emmanuel Carroz ( Verts/PG) qui appartient à la catégorie des élus Rouge/Verts dont le coeur affiché en bandoulière est très sélectif.

SANS DROIT NI TITRE… NI IMPÔTS

Il saigne seulement pour ceux qui se situent dans sa mouvance. Ainsi les anarcho-gauchistes de la rue d’Alembert ont-ils le droit d’occuper des locaux municipaux sans droit ni titre, de ne payer aucun impôt, d’organiser activités et spectacles sans aucune des obligations sévères imposées à tous les autres dans des conditions de sécurité incertaines : dans Grenoble un épicier est harcelé pour la hauteur de ses oliviers, des débits de boissons verbalisés pour des dépassements de terrasse, la police municipale présente à 1 heure du matin pour vérifier que la fermeture de l’établissement n’a pas dépassé d’une minute l’heure imposée…

DEPUIS 2015 E.PIOLLE “NÉGOCIE” UNE CONVENTION

Mais rue d’Alembert tout est permis au mépris de la loi, du bruit, de la sécurité et du reste.

Depuis … 2015 la municipalité Piolle négocie (?) une convention d’occupation de ces locaux municipaux avec les squatters. 4 ans après elle n’est toujours pas signée ce qui permet l’occupation sans aucune obligation.

UNE CONTRE-SOCIÉTÉ SUR LES IMPÔTS DES AUTRES

Pas belle la vie ? La contre-société sur les impôts locaux des autres est d’une originalité étonnante. Elle démontre une qualité d’innovation et de courage qui forcent l’admiration ! On peut se parer de toutes les vertus de partage, de solidarité sélective et présenter son meilleur profil. Sauf qu’il y a quelqu’un qui finance : le cochon de payant Grenoblois, pas le plus riche, avec les impôts les plus élevés des grandes villes de France.

DES RIVERAINS VENDENT à PERTE

4 ans de recettes perdues pour un local de cette dimension, un tènement immobilisé et des riverains victimes qui supportent ou qui partent en vendant leurs biens à perte appauvris par ces chantres de l’égalité par le bas.

QUELQUE CHOSE de POURRI AU ROYAUME de M.PIOLLE

Voilà le bilan dans ce secteur. Les habitants attendent mars 2020 avec impatience. Mais leur avoir imposé ces perturbations folles sous leurs fenêtres pendant des années et des années est bien la preuve qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de M.Piolle

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *