BD FOCH: E.PIOLLE VEUT ENCORE COUPER des ARBRES !

Bd Foch un mini square bétonné comporte un coin de verdure : la terrasse de l’épicier M. Jday, une figure du quartier qui rend bien un service public. Cette modeste terrasse est aussi un lieu de convivialité pour les habitants.

Ç’en est trop pour notre Attila local. Le commerçant est bombardé d’arrêtés municipaux et de visites d’agents de la ville. Il y a en effet urgence à poursuivre ce quasi délinquant!

Pensez donc “les jardinières perpendiculaires à la façade du commerce la hauteur sera limitée à 1,20 M” et “les jardinières parallèles la hauteur sera limitée à 0, 80 m plantations comprises” (!).

En conséquence il faut couper les superbes petits oliviers afin que ne demeure que le tronc….

LES JARDINIÈRES DEVRAIENT ÊTRE TRANSPORTÉES SOIR ET MATIN !

De plus l’épicier qui dispose d’une boutique aux proportions très modestes devrait se coltiner chaque soir et chaque matin le transport de toutes les jardinières dans un magasin qui ne peut pas les contenir ! Il faudrait 4 hommes pour les transporter.

Elles seront retirées en même temps que les tables ou chaises à l’heure de fin d’utilisation de la terrasse (…) l’espace doit être laissé libre et propre à la fermeture” précise la municipalité.

Les grenoblois peuvent donc exiger d’Eric Piolle que la ville soit “un espace libre et propre” .

Trève de plaisanterie. Alors que la ville et à feu et à sang, que le bétonnage progresse partout, l’acharnement du Grand Timonier à couper les arbres, réduire les espaces verts afin de favoriser les îlots de chaleur relève de l’obsession.

La protection de verdure du Gambetta devait disparaitre aussi: elle a été sauvée

Un autre commerçant, bd Gambetta avait subi les mêmes foudres, le même acharnement incompréhensible : son barrage de verdure en bordure de voirie pour se protéger du flux de voitures qui a encore grossi devait être supprimé par la municipalité.

TEMPS ET ARGENT PERDUS, ABUS DE PAPIER

La mobilisation autour du “Gambetta”, notamment par “Grenoble, le Changement” a fait reculer Eric Piolle. Normalement il devrait en être de même bd Foch.

Mais que de temps et d’argent perdus, de mobilisation de personnels, de papier qui abime la planète jeté par la fenêtre. Pas très loin de l’épicier, square St Georges, les habitants abandonnés se battent seuls pour faire reculer la prostitution qui envahit le quartier.

Eric Piolle n’aurait pas mieux à faire ?

(1) Rappelons que c’est Claire Kirkyacharian (Verts/Ades) mère des enfants de Raymond Avrillier qui est la Première Vice Présidente de la Métro chargée de l’administration générale et du personnel qui à la haute main sur cette bureaucratie stalinienne. Cette élue de Grenoble représente E.Piolle et la majorité municipale de la ville.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *