O.NOBLECOURT (PS): 589,79€ PAR SÉANCE du CONSEIL MUNICIPAL

Le délégué aux pauvres a siégé dans l’opposition à Piolle du 4 avril 2014 au 22 juin 2017, avant de démissionner du Conseil Municipal.

Un grenoblois attentif s’est amusé à relever les présences d’Olivier Noblecourt au séances mensuelles du Conseil Municipal. Et a ramené son indemnité annuelle à celles auxquelles il a assisté. Edifiant.

UN CONSEIL A ÉTÉ PAYÉ 1537, 06 €

Nous publions ce tableau. En 2017 par exemple la seule séance du Conseil municipal à laquelle il a assisté lui a rapporté… 1537,06 €. Mais en 2015, le rapport était de l’ordre de près de 1000 € par réunion du Conseil municipal. Pas mal quand même.

EN DONNANT SON POUVOIR, IL GARDAIT LES INDEMNITÉS

En effet donnant son pouvoir aux nombreuses séances auxquelles il n’assistait pas , Olivier Noblecourt percevait les indemnités de conseiller Municipal. Certes modestes ( 3 600 €/an) mais ramenées à la présence effective, relativement élevées.

AVEC O.NOBLECOURT, UN PAUVRE DE MOINS

Ainsi comme nous l’avons toujours affirmé, Olivier Noblecourt est très sensible aux questions de pauvreté. Tellement qu’il a toujours veillé avec beaucoup d’attention à ce qu’il y ait un pauvre de moins.

En devenant délégué à la pauvreté , poste auquel il s’accroche actuellement (9 000 € mois?) , il l’a démontré avec efficacité pour lui-même.

LE SOUTIEN DU PS CANAL HISTORIQUE SANS LA BASE

Il vient de recevoir comme prévu le soutien officiel du PS canal historique par la voix des caciques du parti. A voir la photo dont sont absents les grenoblois Marie-Jo Salat et Maxence Alloto on mesure l’enthousiasme du parti !

AVEC LES INSOUMIS, AU SERVICE DE MACRON…

L’accord Piolle/Faure scellé en son temps et que nous avions annoncé les premiers nécessitait un petit télégraphiste pauvrement ambitieux pour jouer le rôle de passerelle. Car, par une alliance de second tour, devenir Maire de Grenoble avec les voix des Insoumis en permettant à Piolle de devenir Président de la Métro tout en demeurant délégué du gouvernement au service de Macron… faut l’oser.

L’UN NE SE RENFORCE PAS, L’AUTRE S’AFFAIBLIT

Aux dernières nouvelles le Premier Ministre voudrait mettre fin au cumul emploi/trahison et le Président de la République le questionner aujourd’hui même. Mais si Olivier Noblecourt ne se renforce pas avec ces contorsions-là, il en est une qui s’affaiblit considérablement d’être ignorée par le pouvoir qu’elle soutient: Emilie Chalas. Elle entre dans une zone dangereuse pour elle en termes de crédibilité locale et nationale.

DES MÉTHODES PERIMÉES

Le contraste entre la démarche saine et franche du collectif de la société civile avec Alain Carignon et toutes ces postures politiciennes frappe de plus en plus. Au fur et à mesure que les uns et les autres dévoilent leurs tactiques, le caractère périmé et désuet de leurs méthodes éclate au grand jour. Il ne grandit pas ceux qui s’y livrent.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *