FRAIS de DÉPLACEMENTS : E.PIOLLE ABUSE-T-IL POUR SA CAMPAGNE ?

"Je propose le remboursement de vos déplacements au prorata des prises de parole qui concernent exclusivement l'intérêt de Grenoble". Par cet amendement au nom du groupe d'opposition Nicolas Pinel, Conseiller Municipal tentait samedi de mettre fin à la dérive Piollesque.

LIÉS A SON ACTIVITÉ DE CANDIDAT à la PRÉSIDENTIELLE

Ces propos ont été tenus au moment ou Eric Piolle a fait passer sa note de frais au Conseil Municipal. 

Nicolas Pinel a décortiqué celle-ci en montrant que les déplacements étaient en réalité liés à son activité de candidat avec des réunions à Strasbourg et Tours avec les Verts à partir de Paris. Evidemment la majorité municipale, le nez bas, l'a refusé préférant le Guide aux intérêts des grenoblois.

Eric Piolle se fait même rembourser les frais de déplacements de son opération avec Anne Hidalgo à Tours 

A PEINE ÉLU IL TOURNE LE DOS AUX GRENOBLOIS

D'ailleurs à peine élu le 3 juillet, Eric Piolle tournait le dos aux grenoblois. Il partait 5 jours à Paris essentiellement pour sa campagne anti-Jadot dans le but de lui ravir l'investiture des Verts pour la présidentielle. 

Il répondait au Jury de RTL/Le Figaro essentiellement sur la présidentielle et avait rendez-vous avec ... Anne Hidalgo. Pour parler de la coopération Paris-Grenoble ? 

A.CARIGNON LUI DEMANDE de "CLARIFIER SA POSITION"

Mais pour justifier ses frais de déplacements pendant 5 jours il avait casé d'assister au "grand prix de l'urbanisme" censé expliquer pourquoi il était absent de Grenoble. 

Avec beaucoup de calme  Alain Carignon a posé le problème plus largement encore en demandant à Eric Piolle  de clarifier sa position" rappelant qu'il lui avait demandé de le faire avant le premier tour au débat de France3 et qu'il avait refusé. 

"UN PROBLÉME DE COMPATIBILITÉ AVEC LE COMBAT ANTI-JADOT"

"Il y a un problème de compatibilité entre votre combat contre Yannick Jadot et votre position de Maire". La désorganisation municipale pour les postes d'Adjoints, le désastre de la présidence de la Métro, le vide des actions préparatrices de la rentrée, tout indique que la ville n'a plus de chef.

"VOUS NE POUVEZ PAS FAIRE PERDURER CETTE SITUATION"

"Vous ne pouvez pas faire perdurer cette situation ambigüe pendant encore deux années. La première va être consacrée à essayer de battre Yannick Jadot et si vous étiez désigné vous seriez totalement absorbé par votre campagne". 

"SI VOUS ÊTES BATTU, GRENOBLE SERA VOTRE SECOND CHOIX"

Allant plus loin encore Alain Carignon lui a lancé "est si vous étiez élu Président de la République vous ne seriez plus Maire et si vous êtes battu, vous vous rabattrez sur Grenoble qui deviendra votre second choix, parce que vous n'avez pas pu obtenir mieux."

"SI DES PERSONNES VOUS SOUTIENNENT, ELLES DOIVENT PAYER"

A propos des frais de déplacements Alain Carignon a fait remarquer que "s'il y avait des personnes derrière les sites "2022POURQUOIPAS PIOLLE" et bien elles doivent financer votre campagne, pas les grenoblois"

 

UNE DUPLICITÉ QUI VA LUI EXPLOSER AU VISAGE

En réalité ces questions vont évidemment se poser avec de plus en plus d'acuité au fil des jours quand ce grand écart se poursuivra entre les propos locaux d'Eric Piolle et ses propos nationaux. A Grenoble il n'est candidat à rien à Paris il est candidat à tout. Cette duplicité qui est sa marque de fabrique va lui exploser au visage. 

Les ELUS de la  MAJORITÉ : UN RÔLE DE BENÊTS DE SERVICE

Ses préoccupations sont évidemment de plus en plus éloignées de celles des grenoblois. Sa majorité de godillots qui lit des textes rédigés par le cabinet va avoir de plus en plus de mal à tenir le choc de cette désorganisation et de ces contradictions. Ce rôle de benêts de service ne sera peut être pas toujours assumé par tous. 

LES INSOUMIS FINANCENT L'ÉLIMINATION de MÉLENCHON

D'autant que les Insoumis du Conseil Municipal votent les frais de déplacements d'un Piolle qui oeuvre à Paris pour éliminer leur candidat, Jean-Luc Mélenchon. Même localement assez gavés par Piolle afin de les faire taire, les Elisa Martin et autres Alan Confesson pourraient avoir un jour ou l'autre un retour de conviction. 

PIOLLE II a VÉLO SUR UN TAPIS ROUGE AUX FIBRES NATURELLES

De plus comment expliquer aux Grenoblois que le local prime toujours -c'était le discours de Piolle 1 er- et maintenant que tout sera résolu si Piolle II entre à l'Elysée en vélo sur un tapis rouge aux fibres naturelles ? 

UN CHÂTEAU DE CARTES ARTIFICIEL QUI DEVRAIT S'EFFONDRER

Tout ça ne tient pas la rampe. Une certaine connivence médiatique, la peur des élus pour leurs postes, la bunkerisation de la majorité depuis l'échec de la Métro, les méthodes menaçantes et cassantes d'Eric Piolle tiennent ce château de cartes debout. 

Mais il est artificiel, sans fondements et devrait s'effondrer naturellement sous les vents mauvais de l'automne.  Il se pourrait alors que l'opposition ne soit pas la seule à lui demander des comptes. 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *