GRENOBLE : E.PIOLLE VEUT-IL TOUT MONOPOLISER ?

Beron-Perez Nicolas , Alan Confesson, Antoine Back dans la cour de la Mairie : les nouveaux Adjoints au Maire sans fonctions dépités par le calamiteux début de mandat ...

Ce samedi matin se réunit le Conseil Municipal pour organiser les représentations de la ville dans les différents organismes et associations : 514 au total ! 

L'INQUIÉTUDE DE L'OPPOSITION MUNICIPALE 

Hier le groupe d'opposition  (Sociéte Civile, Divers Droite et Centre) présidé par Alain Carignon et composé de Brigitte Boer, Anne Roche, Dominique, Spini, Nathalie Béranger, Chérif Boutafa et Nicolas Pinel a tenu une conférence de presse à la Mairie pour « exprimer son inquiétude sur la désignation des représentants de la ville dans les différents organismes.

60 CANDIDATS SUR 514 POSTES à POURVOIR 

« Sur les 514 représentants de la Ville à désigner, notre groupe propose 60 candidatures et demande à ce que nous soyons au moins représentés à la hauteur du nombre de nos conseillers (12 % du Conseil Municipal et 24 % des électeurs grenoblois) ont ils précisé.

 

PIOLLE NE RESPECTE PAS LES ENGAGEMENTS d'ANTICOR

Ajoutant : «  Nous ne pouvons envisager que la majorité actuelle bafoue les équilibres sortis des urnes en ne respectant pas une représentation qui soit à l’image du choix des Grenoblois. Nous veillerons à ce  que la Majorité n’use de tous les subterfuges pour empêcher une juste représentation, ce qui serait en contradiction avec les déclarations et les engagements d’Eric Piolle, en particulier la charte Anticor qu’il a signée..

IL N'A PAS PROPOSÉ LA PRÉSIDENCE de la CION des FINANCES

« Nous alertons d’ores et déjà les Grenoblois, espérant que le Maire de Grenoble se ressaisira en refusant de laisser étouffer la démocratie.

Rappelons que l'association Anticor, pourtant très proche des Rouge/Verts, avait été contrainte en fin d'année dernière de faire remarquer que contrairement aux engagements pris par Eric Piolle "la présidence de la commission des finances n'a pas été proposée à l'opposition". 

ANTICOR : UN FEU ORANGE SUR LES CONFLITS D'INTÉRÊTS

Elle attribuait également déjà "un feu orange à la municipalité notamment sur la prévention des conflits d'intérêts et la place de l'opposition"

Compte tenu de la candidature d'Eric Piolle contre Yannick Jadot et les moyens mis en oeuvre par la ville, ça ne s'améliore pas sur "les conflits d'intérêts". Et il semble qu'il veuille encore réduire la place de l'opposition dans la représentation de la ville. Il veut tout le pouvoir. 

LA LECON de la MÉTRO N'A PAS SERVI 

La leçon de la Métropole ne semble pas avoir servi. Au contraire Eric Piolle se raidit, se réduit sur son noyau dur et entend transformer l'hôtel de ville en bunker au service de Sa personne et de ses ambitions.

Y.MONGABURU, M.TAVEL SUR LE CARREAU....

Pourtant l'ambiance n'est pas à l'euphorie dans la majorité municipale qui se déchire: croyant acquise la présidence de la Métro pour Yann Mongaburu, Eric Piolle avait attribué les 22 postes d'Adjoints et tous les conseillers municipaux délégués. Que va t-il faire maintenant de ses chers Mongaburu et Maud Tavel sur le carreau ? Ceux-là sont passé du confortable cumul prévu de conseiller municipal délégué + Président ou Vice Présidente de la Métro au seul revenu du premier poste. On sait combien on additionne chez ces gens-là. 

FREINER L'EXPANSSIONISME ILLIMITÉ de PIOLLE 

Les grenoblois, eux, comptent sur les élus de l'opposition qui ont fait preuve depuis la réélection de Piolle de beaucoup de détermination et d'à propos afin de contribuer à stopper l'expansionnisme illimité du Grand Timonier afin qu'ils défendent le pluralisme de la ville. 

SOLIDARITÉ AVEC LES 700 EMPLOIS de ROYBON 

Hier le groupe a également « regretté que son vœu de solidarité avec la commune de Roybon qui a perdu 700 emplois avec l’appui des élus de la majorité Grenobloise ait été récusé.

LA BASTILLE : LA PRÉEMPTION AVANT LES PROMOTEURS

Il a rappelé qu'il « soumettra une question urgente concernant la Bastille afin que le droit de préemption soit exercé avant qu’un promoteur ne s’empare des 2,3 hectares qui sont à vendre dans ce site écologiquement remarquable »

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *